Les femmes à la GRC

Au fil des ans, les femmes ont apporté beaucoup à la GRC à titre de policières, d'employées civiles et d'épouses de policiers.

Dès les années 1890, la GRC employait des femmes comme surveillantes et gardiennes de prison pour s'occuper des détenues et les accompagner lors de leur transfert.

Une de ces femmes était Katherine Ryan (alias Klondike Kate), engagée à titre de première gendarme spéciale le 5 février 1900 au Détachement de Whitehorse (T.N.-O.) pour aider la Police à cheval du Nord-Ouest à s'occuper des prisonnières.

Au début des années 1900, des femmes ont été embauchées comme techniciennes en dactyloscopie et techniciennes de laboratoire. La Dre Francis McGill, souvent appelée la « première policière montée », est devenue en 1946 la première chirurgienne honoraire de la GRC.

Entre 1922 et 1942, elle avait dirigé le laboratoire d'identité judiciaire en Saskatchewan et était associée à la GRC depuis de nombreuses années dans les domaines de la médecine, de la médecine légale et de la pathologie.

Tout au long de l'histoire de la Gendarmerie, les épouses de policiers ont elles aussi appuyé les opérations en remplissant diverses fonctions dans des régions isolées au sein de services d'un ou deux membres. Elles répondaient au téléphone, prenaient les plaintes, fouillaient les délinquantes, préparaient des repas pour les détenus ou hébergeaient et nourrissaient les responsables de passage dans la région.

Le 23 mai 1974, le commissaire M.J. Nadon a annoncé que la GRC commencerait à accepter les candidatures de femmes à titre de policières. Recrutées de partout au pays, les 32 membres régulières de la première troupe, la troupe 17, sont arrivées à la Division Dépôt (École de la GRC à Regina) les 18 et 19 septembre 1974 pour y commencer leur formation. Elles ont été promues le 3 mars 1975.

Aujourd'hui, les femmes représentent environ un cinquième des policiers, ou membres réguliers, à la GRC, et leur nombre dans les grades supérieurs (à partir du grade d'inspecteur) ne cesse d'augmenter. D'ailleurs, Bev Busson est devenue en 2006 la première femme commissaire de la GRC. Pour d'autres premières féminines, consultez notre page en vedette.
Date de modification :