La voie de la GRC vers la réconciliation

La GRC participe activement au processus continu de réconciliation et œuvre à renforcer les relations et les liens de confiance avec les collectivités. Nous sommes à l'écoute et prenons les moyens nécessaires à cet égard

Nous entretenons un dialogue avec des chefs inuits, métis et de Premières Nations de l'ensemble du pays, et nous sommes à officialiser nos relations de travail, ce qui permettra d'améliorer non seulement l'échange d'information, mais également la façon dont nous consultons nos partenaires autochtones au sujet du travail que nous réalisons auprès de leurs communautés.

Nous savons que la réconciliation est une tâche de longue haleine. La GRC s'engage à travailler avec ses partenaires gouvernementaux pour aligner les mesures fédérales visant à répondre au rapport Réclamer notre pouvoir et notre place : le rapport final de l'Enquête nationale sur les femmes et les filles autochtones disparues et assassinées Nous continuerons, par ailleurs, à collaborer avec ces partenaires pour soutenir des politiques, des procédures et des processus destinés à combler les lacunes des services policiers.

Stratégies de réconciliation divisionnaires

Dans le cadre de notre plan de modernisation (Vision150), la GRC a recours, dans chaque province et territoire, à une approche qui tient compte des effets des traumatismes afin d'élaborer des stratégies de réconciliation en collaboration avec les intervenants et les communautés, les employés et les porte parole.

Date de modification :