Parlons-en aujourd’hui

Aujourd'hui marque le 13e anniversaire de la Journée Bell Cause pour la cause! La GRC est fière de participer à des initiatives de santé mentale afin d'aider à déstigmatiser la santé mentale et à créer des changements positifs, que ce soit dans notre vie personnelle ou notre vie professionnelle.

« Comment ça va? » La plupart d'entre nous, sinon tous, répondraient « bien » même si ce n'est pas vraiment le cas, n'est-ce pas? Étrange, non? C'est une réponse typiquement canadienne. Nous évitons de donner la vraie réponse par politesse et pour ne pas infliger nos problèmes à la personne qui pose la question. Continuons d'encourager le changement et parlons ouvertement de ce que nous ressentons, sans penser que cela fait de nous un fardeau. On a tous de mauvais jours, et s'il n'est pas toujours facile d'en parler, il est encore plus difficile de vivre ses difficultés en silence. Si on n'en parle à personne, on en porte probablement tout le poids.

Les employés et employées partout au pays ont été encouragés à poursuivre la conversation en montrant leur soutien à la santé mentale. Qu'il s'agisse de contribuer à un changement positif, de prendre soin de sa propre santé mentale ou de se soutenir mutuellement, la GRC s'engage à maintenir le dialogue.

Galerie de photos

  • Sous-commissaire Brian Brennan tenant une pancarte Bell Cause pour la cause sur lequel on peut lire en anglais
  • Femme employée de la GRC tenant une pancarte Bell Cause pour la cause sur lequel on peut lire en anglais
  • La commissaire de la GRC, Brenda Lucki, tient au-dessus de sa tête une pancarte u sur lequel on peut lire un message en anglais
  • La commissaire de la GRC Brenda Lucki se tient aux côtés du commissaire adjoint Ches Parsons, chacun tenant une pancarte sur laquelle on peut lire in anglais
  • La commissaire de la GRC, Brenda Lucki, tient une pancarte sur laquelle on peut lire en français
  • Dirigeante principale des ressources humaines de la GRC, Nadine Huggins, à côté de chacun d'entre eux, tenant un panneau Bell Let's Talk sur lequel on peut lire en anglais
  • La commissaire de la GRC, Brenda Lucki, tient le drapeau de Bell Let's Talk aux côtés de ses collègues à la Direction générale de la GRC.
  • Un policier canadien, debout devant un camion blanc de l'ONU, tient un écriteau sur lequel il est inscrit : « Many suffer in silence. I spoke out. Beaucoup trop souffrent en silence. J'ai trouvé le courage de parler. »
  • The RCMP's Integrated Homicide Investigation Team located in E-Division Headquarters each holding a Bell Let's Talk sign together supporting the cause.
  • Deux policières canadiennes debout devant un monument au sommet duquel on voit deux épées croisées et le mot « police ». La policière à gauche tient un écriteau sur lequel il est écrit « J'écoute » et la policière à droite tient un écriteau sur lequel il est écrit « I listen ».

Créer un changement positif ne se fait pas du jour au lendemain. Aujourd'hui, demain et tous les autres jours, la GRC s'emploie à se transformer. Découvrez comment les choses changent à la GRC.

Chaque geste compte. Prenez soin les uns des autres et de vous-même!

Date de modification :