Opérations en cours

Les policiers de la GRC participent à de nombreuses opérations partout dans le monde.
Pays/région Langue de travail Armée ou non armée Nombre d'affectations autorisées
Mali Français Armée 22 tout au plus
Haïti Français Armée 10 tout au plus
Ukraine Anglais Non armée 45 tout au plus
Iraq Anglais Armée 20 tout au plus
Cisjordanie Anglais Non armée 7 tout au plus

Autres possibilités internationales :

Mali

Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali

Cette mission des Nations Unies (MINUSMA) :

  • Appuie la mise en œuvre de l'accord de paix et de réconciliation conclu en 2015;
  • Contribue à la sécurité et à la protection des civils;
  • Aide au rétablissement de l'autorité de l'État et à la reconstruction du secteur de la sécurité;
  • Donne de la formation aux forces de sécurité civile;
  • Fournit du mentorat;
  • Remplit directement des fonctions policières et militaires au Mali.

Mission civile de l'Union européenne Sahel Mali

Cette mission au Mali vise à fournir de la formation et des conseils stratégiques aux forces de sécurité maliennes et des autres pays du G5 Sahel (Mali, Mauritanie, Burkina Faso, Niger et Tchad). Elle s'occupe aussi de la formation et du renforcement des capacités des forces de sécurité civile (police) maliennes et du G5 Sahel.

École de maintien de la paix Alioune Blondin Beye à Bamako, au Mali

Dans le cadre de cette mission, des policiers canadiens sont affectés à l'École de maintien de la paix Alioune Blondin Beye, un centre de formation au maintien de la paix situé à Bamako, au Mali. Les policiers :

  • facilitent, soutiennent et dirigent des initiatives de renforcement des capacités à l'appui de la réforme du secteur de la sécurité;
  • contribuent à accroître la capacité de la police nationale malienne et d'autres pays qui affectent des policiers;
  • offrent du mentorat, de la formation et de l'expertise technique;
  • surveillent et évaluent les activités de formation.

Haïti

Des policiers canadiens ont participé à la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en Haïti (MINUSTAH) de 2004 au 15 octobre 2017. La Mission des Nations Unies pour l'appui à la justice en Haïti (MINUJUSTH) a commencé le 16 octobre 2017 et a pris fin le 16 octobre 2019.

À l'heure actuelle, le Canada appuie la Police nationale d'Haïti en offrant du mentorat et en donnant des conseils stratégiques aux cadres supérieurs et intermédiaires.

Ukraine

Mission de police canadienne en Ukraine – Engagement bilatéral

Un engagement bilatéral permet au Canada de soutenir la réforme du secteur de la police en Ukraine. La police canadienne est déployée de façon bilatérale dans un rôle de formation des formateurs depuis juillet 2015. Des déploiements à plus long terme axés sur la formation et la police communautaire ont débuté en juin 2016.

La réforme de la police ukrainienne aide la Police nationale d'Ukraine à se transformer en un service de police moderne, responsable et transparent fondé sur des normes internationales reconnues et des pratiques exemplaires, ce qui comprend le respect des droits de la personne.

Les objectifs de la mission bilatérale du Canada consistent à soutenir la réforme de la police en Ukraine :

  • en renforçant les capacités, l'efficacité et la viabilité des policiers ukrainiens, notamment en développant des domaines d'expertise spécialisés;
  • en faisant mieux connaître les questions d'équité entre les sexes et les droits de la personne.

Mission de conseil de l'Union européenne sur la réforme du secteur de la sécurité civile en Ukraine

Dans le cadre de cette mission, les policiers canadiens donnent des conseils stratégiques en vue de la mise en place de services de sécurité efficaces, responsables et durables qui contribueront au renforcement de la primauté du droit en Ukraine.

Iraq

Les missions en Iraq font actuellement l'objet d'une réévaluation.

L'équipe de liaison ministérielle (ELM), qui a ses bureaux à Bagdad, se concentre sur les activités militaires et policières et le leadership dans la lutte contre le terrorisme. L'objectif est de renforcer les capacités à l'appui des opérations en cours et futures. Les prochains déploiements de policiers canadiens pourraient comporter :

  • la prestation de conseils stratégiques;
  • l'amélioration des capacités et des stratégies de formation de la police nationale.

Des policiers canadiens peuvent aussi agir comme instructeurs à l'école de la police iraquienne sous la direction des carabiniers italiens. Ils remplissent plusieurs rôles en lien avec ce qui suit :

  • Élaboration de formations spécialisées;
  • Présentation de formations spécialisées;
  • Planification.

Cette mission est axée sur la police communautaire, l'égalité des sexes, les droits de la personne et la protection des populations vulnérables.

Cisjordanie

Bureau de coordination de l'Union européenne pour le soutien à la police palestinienne

Le Bureau de coordination de l'Union européenne pour le soutien à la police palestinienne (EUPOL COPPS) (site en anglais seulement) aide les autorités palestiniennes dans les domaines de la police et de la justice pénale.

Les policiers affectés à ce bureau encadrent les membres de la police civile palestinienne (PCP), plus particulièrement les cadres supérieurs.

Dans leur rôle en tant que conseillers, les policiers canadiens :

  • évaluent les besoins de formation de la PCP;
  • offrent à ses membres un soutien dans les domaines de la formation et la dotation en matériel.

L'objectif est de faire en sorte que la PCP soit un organisme de sécurité compétent fondé sur les principes de la police démocratique, de la neutralité et du service communautaire.

Opération PROTEUS

L'Opération PROTEUS consiste en l'affectation d'une équipe canadienne à Jérusalem pour soutenir le travail du bureau du coordonnateur à la sécurité des États-Unis. Dans le cadre de l'opération Proteus, les policiers canadiens travaillent comme conseillers de la police pour l'équipe du coordonnateur à la sécurité. Ce dernier encourage un travail de coordination en ce qui concerne les questions de sécurité entre Israël et l'Autorité palestinienne, et les efforts de l'Autorité palestinienne en Cisjordanie pour renforcer les capacités en matière de sécurité.

Les policiers de l'Opération PROTEUS prennent aussi part à des programmes de formation pour les Forces de sécurité de l'Autorité palestinienne, notamment ceux de l'Académie des officiers de Palestine à Jéricho. Les instructeurs à cette académie comprennent du personnel étranger et palestinien. Les policiers canadiens et les instructeurs étrangers encadrent les instructeurs palestiniens.

Postes spécialisés

États-Unis

Mission permanente du Canada aux Nations Unies à New York – Conseiller supérieur de la police

Le conseiller supérieur de la police à la Mission permanente du Canada aux Nations Unies à New York agit comme agent de liaison et conseiller pour toutes les affaires touchant la participation de la police canadienne aux missions de paix des Nations Unies. Affecté par l'intermédiaire d'Affaires mondiales Canada, le conseiller supérieur se joint à une équipe grandissante de conseillers en matière de police des quatre coins du monde.

Pays-Bas (La Haye)

Cour pénale internationale, République centrafricaine – Enquêteur/enquêtrice sur les cas de violence sexuelle et sexospécifique

La Cour pénale internationale (CPI) mène des enquêtes et, le cas échéant, traduit en justice les personnes accusées de crimes internationaux. Le gouvernement de la République centrafricaine a renvoyé son enquête sur des crimes de guerre et des crimes contre l'humanité présumés à la CPI.

Affecté à La Haye (Pays-Bas), le policier canadien en fonction remplit le rôle d'enquêteur sur les cas de violence sexuelle et sexospécifique. Il est chargé de mener des entrevues auprès de victimes et de témoins de tels crimes.

Autres possibilités internationales

Formation – Initiative d'intervention rapide au service de la justice

Établie en Suisse, l'Initiative d'intervention rapide au service de la justice gère le déploiement rapide de professionnels de la justice pénale inscrits sur une liste. Des experts des quatre coins du monde sont formés pour enquêter sur :

  • des génocides;
  • des crimes de guerre;
  • des crimes contre l'humanité;
  • de graves violations des droits de la personne, y compris la violence sexuelle et sexospécifique.

Depuis 2012, l'Initiative d'intervention rapide au service de la justice invite le Canada à désigner des candidats afin qu'ils puissent être inscrits sur la liste de professionnels de la justice pénale. Ces candidats participent au cours donné à plusieurs endroits dans le monde. La formation a pour but d'élargir le bassin d'experts agréés auxquels peut faire appel l'Initiative d'intervention rapide au service de la justice. Le Canada appuie cette initiative et est membre de son conseil de direction depuis de nombreuses années.

Projet de l'Équipe d'assistance pour l'évaluation et la sélection de l'ONU

Depuis septembre 2014, des policiers canadiens participent en tant qu'instructeurs au projet de formation de l'Équipe d'assistance pour l'évaluation et la sélection de l'ONU.

Ce projet a pour but d'offrir aux policiers qui souhaitent prendre part à une mission des Nations Unies une formation de deux semaines. Celle-ci leur permet :

  • d'améliorer leurs compétences linguistiques (en anglais ou en français);
  • d'améliorer leurs aptitudes au tir et à la conduite;
  • d'en apprendre davantage sur le contexte de l'ONU;
  • d'en savoir plus sur l'entrevue d'emploi.
Date de modification :