La GRC de la Saskatchewan : en service dans votre communauté - Rapport hebdomadaire : du lundi 27 mai au dimanche 2 juin 2024 inclusivement

4 juin 2024
Saskatchewan (Saskatchewan)

Communiqué de presse

Images

une femme vêtue d'une chemise noire et d'un jean tenant une carte de ressources sur la violence domestique avec un agent de la GRC de la Saskatchewan tenant également une carte de ressources sur la violence domestique.
Une carte de ressources sur la violence domestique de la Shelwin House.

Rapport hebdomadaire : du lundi 27 mai au dimanche 2 juin 2024 inclusivement

Veuillez noter que tous les événements dont il est question ci-dessous se sont déroulés au cours de la période susmentionnée, à moins d'indication contraire.

Le Détachement de la GRC de Yorkton établit un partenariat avec Shelwin House pour fournir une nouvelle carte de ressources en matière de violence familiale

La collaboration entre le Détachement de la GRC de Yorkton et Shelwin House a mené à l'élaboration d'une nouvelle carte de ressources en matière de violence familiale pour les femmes victimes de violence familiale ou conjugale dans la région de Yorkton. Ces cartes, que les policiers du Détachement de la GRC de Yorkton auront en leur possession, seront aussi disponibles au comptoir de réception du Détachement. Elles contiendront les coordonnées des deux refuges d'urgence locaux pour les femmes, en plus de présenter des ressources facilement accessibles en ligne.

Pour entrer en communication avec les services de soutien aux victimes de violence conjugale de votre collectivité, composez le 211, envoyez un message texte au 211 ou consultez le site Web abuse.sk.211.ca [en anglais seulement]. Il s'agit d'un service gratuit et confidentiel, qui est offert 24 heures sur 24, 365 jours par année, et ce, dans plus de 175 langues, y compris 17 langues autochtones.

Tous les incidents non urgents peuvent être signalés à l'un des détachements locaux de la GRC au 310‑RCMP (7267).

Photo : S.é.‑m. Burton Jones, sous‑officier responsable du Détachement de Yorkton, et Delores LeVangie, coordonnatrice, Sensibilisation et éducation, Shelwin House.

récapitulation de l'enquête

23 mai : Des membres de l'Équipe d'exécution des mandats et de répression (EEMR) de la GRC de la Saskatchewan se sont rendus à un domicile du territoire de la Nation crie d'Ahtahkakoop relativement à une enquête en cours visant à retrouver et à arrêter Lanny Joseph.

Lanny Joseph était recherché par le Détachement de la GRC d'Ahtahkakoop pour avoir omis de se présenter devant le tribunal, où il devait répondre à des accusations de voies de fait causant des lésions corporelles, de port d'une arme dissimulée, de braquage d'une arme à feu et d'introduction par effraction. Les accusations avaient été portées à la suite d'une enquête sur des incidents survenus entre septembre 2022 et août 2023.

Lorsque les agents sont arrivés sur les lieux, un homme a résisté à l'arrestation et s'est enfui à bord d'un véhicule tout-terrain. Les policiers ont allumé leurs gyrophares et ont tenté d'effectuer un contrôle routier, mais le véhicule ne s'est pas arrêté. Ils l'ont suivi, mais ont renoncé à la poursuite après avoir évalué le risque qu'elle posait. La police a déployé les systèmes d'aéronefs télépilotés de la GRC de la Saskatchewan pour passer le secteur au peigne fin.

Le 29 mai, à la suite d'une enquête continue, l'EEMR et le Détachement de la GRC d'Ahtahkakoop ont arrêté l'homme à un domicile du territoire de la Nation crie d'Ahtahkakoop.

Lanny Joseph (32 ans), de la Nation crie d'Ahtahkakoop, est accusé des infractions suivantes :

  • un chef de fuite d'un agent de la paix, article 320.17 du Code criminel;
  • un chef de résistance/entrave à un agent de la paix, alinéa 129a) du Code criminel.

Il a aussi été arrêté en raison du mandat non exécuté dont il faisait l'objet.

Lanny Joseph devait comparaître devant la cour provinciale de Prince Albert le 3 juin 2024.

28 mai : Le Détachement de la GRC de Swift Current enquête sur une collision mortelle impliquant un cycliste

28 mai : Le Détachement de la GRC de Ponteix enquête sur un capotage mortel

28 Mai : À la suite d'une enquête, l'Équipe de réduction de la criminalité (ERC) du Détachement de la GRC de Meadow Lake de la Saskatchewan a déterminé qu'un homme recherché se trouvait sur une propriété du territoire cri de Big Island Lake. Jesse Dillon, 32 ans, avait été libéré par inadvertance du tribunal de Lloydminster le 16 mai et était recherché par le Détachement de la GRC de Lloydminster parce qu'il était en liberté illégale en vertu du paragraphe 145(1) du Code criminel.

Les agents de l'ERC ont encerclé la propriété, puis ont localisé et arrêté Jesse Dillon sans incident.

Il a comparu devant la cour provinciale de Meadow Lake le 30 mai 2024 (numéro de dénonciation : 90549491).

30 mai : Plainte concernant une personne armée : la GRC de Melfort porte des accusations contre deux personnes et saisit une arme à feu

31 mai : Un véhicule fonce sur une autopatrouille : la GRC de la Saskatchewan enquête

31 mai : Vers 18 h, des agents du Détachement de la GRC de Turnor Lake/Birch Narrows patrouillaient dans la Nation des Dénés de Birch Narrows. Ils ont observé un homme qui faisait l'objet d'une surveillance électronique ordonnée par le tribunal et d'un couvre-feu de 24 heures. Il n'était pas à la résidence où il était censé se trouver.

Les agents ont déterminé que l'homme n'avait pas la permission de son agent de probation de se trouver à l'endroit où ils l'avaient vu. Par conséquent, ils se sont rendus à la résidence de l'homme. L'homme a répondu à la porte et les agents lui ont dit qu'il était en état d'arrestation.

L'homme a résisté. Alors qu'un agent tentait de lui passer les menottes, l'homme les a entraînés tous les deux dans les escaliers de la résidence. L'homme a continué de résister à l'arrestation jusqu'à ce qu'il soit placé à l'arrière du véhicule de police.

L'homme et l'agent ont reçu des soins médicaux pour les blessures subies au cours de l'incident, qui ont été décrites comme ne mettant pas leur vie en danger.

À la suite de l'enquête, Ethan Tobac, 21 ans, de Turnor Lake, en Saskatchewan, est accusé des infractions suivantes :

– un chef de voies de fait causant des lésions corporelles à un agent de la paix, paragraphe 270.01(2) du Code criminel;

– un chef d'omission de se conformer aux conditions d'une ordonnance de mise en liberté, alinéa 145(5)a) du Code criminel;

– deux chefs de résistance et d'entrave au travail d'un agent de la paix, alinéa 129a) du Code criminel;

– un chef de voies de fait contre un agent de la paix, paragraphe 270(2) du Code criminel.

Il doit comparaître devant la cour provinciale de La Loche le 3 juin 2024.

–30–

Date de modification :