Mise à jour 2 - La GRC arrête d’autres personnes en lien avec un incident violent survenu à East St. Paul

30 novembre 2022
East St. Paul (Manitoba)

Communiqué de presse

Images

la GRC cherche à identifier un homme qui était présent à la fête et qui pourraient détenir de l'information pouvant être utile à l'enquête

Merci aux membres du public et des médias qui ont apporté leur aide dans cette affaire. Nous avons identifié la femme sur la photo envoyée la semaine dernière, mais nous tentons toujours d'identifier l'homme et de lui parler.

Au cours de la dernière semaine, la GRC a procédé à quatre autres arrestations. Quatre jeunes – deux jeunes filles de 15 et 16 ans de Winnipeg, un jeune homme de 16 ans de East St. Paul et un jeune homme de 17 ans de Winnipeg – font face à des accusations de méfait. Ils ont été remis en liberté et doivent comparaître en cour le 7 mars 2023.

L'enquête est en cours. Si vous avez des renseignements à ce sujet, veuillez communiquer avec le Détachement de la GRC de Red River North au 204-482-1222 ou, si vous souhaitez garder l'anonymat, téléphonez à Échec au crime, au 1-800-222-8477, ou effectuez un signalement en ligne en toute sécurité à www.manitobacrimestoppers.com (en anglais seulement).


Le 29 octobre 2022, des agents de la GRC ont été appelés à se rendre à une résidence de la rue Saddleridge à East St. Paul où se déroulait une grosse fête.

Pendant que les agents marchaient vers la résidence principale, un certain nombre de personnes ont sauté sur deux voitures de police, causant des dommages importants.

La GRC travaille assidument pour identifier tous les individus filmés sur vidéo en train d'endommager les voitures de police.

Au cours des dernières semaines, les enquêteurs ont identifié et arrêté quatre personnes responsables des dommages aux voitures de police. Trois hommes, âgés de 18, 17 et 16 ans, ainsi qu'une femme âgée de 17 ans, tous de Winnipeg, ont été accusés de méfait. Ils ont été remis en liberté et doivent comparaître en cour le 7 mars 2023.

L'enquête a permis d'identifier d'autres suspects qui étaient sur les voitures de police. La GRC ne divulgue pas leurs noms et leurs photos pour l'instant, car les agents tentent de les localiser pour procéder à leur arrestation.

Ces individus, qui apparaissent clairement dans les vidéos publiées dans les médias sociaux et celles filmées par les caméras des voitures de police, sont encouragés à communiquer immédiatement avec la GRC et à prendre des dispositions pour se rendre.

En plus de ces individus, la GRC cherche à identifier et à joindre un homme et une femme qui étaient présents à la fête et qui pourraient détenir de l'information pouvant être utile à l'enquête (photos jointes).

Quiconque connait ces deux individus ou possède des renseignements sur eux est prié de communiquer avec le Détachement de la GRC de Red River North au 204 482 1222, d'appeler Échec au crime de façon anonyme au 1 800 222 8477 ou de faire un signalement en ligne à www.manitobacrimestoppers.com.

« Nous avons été très clairs, le comportement de ces individus ce soir-là est inacceptable. Toutes les personnes qui ont endommagé les voitures de police seront arrêtées et accusées », a affirmé le surintendant John Duff, commandant du District de l'Est pour la GRC du Manitoba. « J'ai aussi examiné une vidéo dans laquelle quelqu'un fait des commentaires racistes ignobles à un agent de la GRC. J'ai parlé avec cet agent et lui ai exprimé ma consternation face aux paroles haineuses que les personnes présentes lui ont adressées. »

Des agents sont également intervenus et ont mis fin à une agression sexuelle qui était sur le point de se produire. Les deux suspects se sont enfuis et la victime a été transportée à l'hôpital. Cette affaire demeure une priorité pour la GRC et fait l'objet d'une enquête.

D'autres arrestations devraient avoir lieu.


Le 29 octobre 2022, vers 22 h, le Détachement de la GRC de Red River North a commencé à recevoir de nombreux appels concernant une grosse fête à laquelle participaient des jeunes dans une résidence de l'allée Saddleridge à East St. Paul, au Manitoba. Des agents du Détachement de la GRC de Red River North ont répondu à l'appel et, à leur arrivée sur les lieux, ils ont été assaillis par environ 70 adolescents en état d'ébriété.

Plusieurs jeunes ont sauté sur deux véhicules de la GRC. Ils ont défoncé le pare-brise d'un des véhicules, et causé des dommages importants au toit et au capot de l'autre. Il est devenu de plus en plus évident que le nombre de fêtards ne se limitait pas à ceux qui avaient pris d'assaut les véhicules de police au départ. Les agents estiment en effet qu'il y en avait plusieurs centaines.

Des agents de la GRC des détachements de Selkirk et d'Oakbank, des Services centraux de la circulation et des Services cynophiles ainsi que des unités des services cynophiles et des agents des patrouilles générales du Service de police de Winnipeg sont venus immédiatement en renfort.

Des épithètes à caractère raciste ont été proférées à l'encontre d'agents de minorités visibles qui étaient sur les lieux, on a craché sur les agents et on a lancé des feux d'artifice sur eux et sur leurs véhicules de police. Les agents ont constaté qu'un grand nombre de fêtards avaient consommé beaucoup de drogue ou étaient dans un état d'ébriété avancé.

Les agents ont trouvé une jeune femme en état d'ébriété qui avait été entraînée dans un buisson où deux adolescents tentaient de l'agresser sexuellement. Les deux jeunes hommes ont pris la fuite lorsque les agents sont intervenus. La jeune femme a été transportée à l'hôpital local pour des blessures graves.

« Certains des jeunes présents à cette fête étaient dans un état vulnérable et clairement en danger. Pourtant, de nombreuses personnes ont empêché nos agents de faire leur travail. Nous craignons fort qu'il y ait eu d'autres victimes d'actes criminels cette nuit-là », a déclaré le sergent d'état-major Kyle McFadyen, du Détachement de la GRC de Selkirk. « Nous demandons à toute personne qui pourrait être une victime ou avoir été témoin d'un crime de communiquer immédiatement avec nous. »

« Ce qui s'est passé samedi et ce à quoi nos agents ont été confrontés, c'est inacceptable. Le degré de violence et le langage raciste employés à l'égard des policiers qui ont répondu à l'appel sont plus que troublants. Sachez que nous examinons les enregistrements vidéo et audio réalisés par nos véhicules de police ainsi que les vidéos publiées sur les médias sociaux. Nous obligerons les gens à assumer la responsabilité de leurs actes », a déclaré le surintendant John Duff, chef du District de l'Est de la GRC au Manitoba.

Aucun agent n'a été blessé pendant l'incident.

Les dommages causés à la résidence, au terrain et aux véhicules de police sont importants. On ne sait pas encore à quel montant se chiffrent les dégâts.

Le propriétaire, qui était à l'extérieur de la province au moment de la fête, coopère avec la police dans le cadre de l'enquête.

Si vous avez des renseignements concernant cet incident ou si vous avez été victime d'un acte criminel ce soir-là, la police aimerait vous parler. Veuillez communiquer avec le Détachement de la GRC de Red River North en composant le 204-482-1222. Si vous préférez garder l'anonymat, communiquez avec Échec au crime, au 1-800-222-8477, ou transmettez des renseignements en ligne à www.manitobacrimestoppers.com.

–30–

Contactez-nous

Tara Seel, agente des relations avec les médias
Relations avec les médias, GRC
204-983-8497

www.rcmp-grc.gc.ca/mb
Twitter @rcmpmb | @GRCManitoba
http://www.facebook.com/rcmpmb | https://www.facebook.com/GRCManitoba

Numéro de dossier : 20221578360

Date de modification :