Un homme est accusé d’omission de respecter une ordonnance d’interdiction

26 mai 2022
Pictou (Nouvelle-Écosse)

Communiqué de presse

La GRC dans le District du comté de Pictou a accusé un homme d'avoir omis de respecter une ordonnance d'interdiction qui lui avait été imposée après qu'il a été condamné pour des infractions sexuelles, en 2021.

En juin et août 2017, la GRC dans le District du comté de Pictou a déposé des accusations contre Gerald Paul Ward, 50 ans, en lien avec des infractions de nature sexuelle contre des personnes mineures. Ward a été mis en détention, où il est resté jusqu'à sa condamnation pour contacts sexuels (deux chefs d'accusation) et pour production et distribution de pornographie juvénile (deux chefs d'accusation), en juin 2021. De plus, selon les conditions de sa sentence, il lui est interdit d'accéder à l'internet ou à tout autre réseau numérique pour le reste de sa vie. En avril 2022, Ward a été mis en liberté après avoir purgé sa peine.

Le 9 mai 2022, la GRC dans le District du comté de Pictou a reçu des plaintes selon lesquelles Ward utiliserait l'internet, contrairement à son ordonnance d'interdiction. Une enquête a donc été lancée.

Gerald Paul Ward, 55 ans, de Pictou, a été accusé d'omission de respecter une ordonnance d'interdiction. Il a comparu en cour provinciale à Pictou le 25 mai. Il a été remis en liberté sous certaines conditions, notamment ne posséder aucun appareil permettant d'accéder à l'internet, et ne pas utiliser l'internet, directement ou indirectement. Ward devra comparaître de nouveau en cour provinciale à Pictou le 6 juillet 2022, à 9 h 30.

L'enquête se poursuit.

Dossier no 2022-651830

–30–

Contactez-nous

Caporal Chris Marshall
Agent d'information
GRC en Nouvelle Écosse
Cell. : 902-222-0154
chris.marshall@rcmp-grc.gc.ca

Date de modification :