Un homme accusé après une saisie de drogues et d’armes

13 juin 2022
Première Nation de Tobique (Nouveau-Brunswick)

Communiqué de presse

Images

objets saisis
véhicule récupéré
véhicule récupéré

Un homme de 30 ans de la Première Nation de Tobique, au Nouveau-Brunswick, a été accusé dans le cadre d'une enquête en matière de trafic de drogues se déroulant dans la collectivité.

En mai 2022, le Groupe provincial de réduction de la criminalité (GPRC) a entrepris une enquête sur le trafic de drogues dans la Première Nation de Tobique. Le 10 juin, vers 7 h 30, des membres du GPRC ont exécuté un mandat de perquisition dans une résidence de la 5e rue, avec l'aide de membres des Détachements de Tobique et de la vallée de l'Ouest. Au cours de la perquisition, les policiers ont saisi une arme à feu chargée et non entreposée de façon sûre, ainsi que deux armes prohibées. Ils ont aussi saisi des substances qui seraient de la cocaïne, du GHB (ecstasy liquide) et de la méthamphétamine en cristaux, ainsi que de l'argent comptant et des objets associés au trafic de drogues. Ils ont également récupéré deux véhicules volés.

Un homme de 30 ans de la Première Nation de Tobique et une femme de 22 ans de Sheffield ont été arrêtés sur les lieux.

Plus tard dans la journée, Phillip Bennett Sappier a comparu en cour provinciale à Woodstock, par téléphone, et a été accusé de manquement à une interdiction. Il a été remis en détention jusqu'à sa prochaine comparution en cour, le 13 juin, à 13 h 30, pour l'audience sur la libération sous caution.

La femme a été libérée sous certaines conditions. Elle comparaîtra en cour provinciale à Woodstock, le 30 août.

L'enquête se poursuit.

Le Groupe provincial de réduction de la criminalité est composé de policiers de la GRC au Nouveau‑Brunswick et de la Force policière de Fredericton. Il vise à perturber le trafic de drogues illicites dans la province et à y mettre fin en ciblant ceux et celles causant le plus de tort aux collectivités.

Les membres du public peuvent aider la police à réduire et à prévenir la criminalité, y compris le trafic de drogues, et à élucider des crimes. Si vous avez de l'information au sujet du trafic de drogues ou si vous soupçonnez que des activités liées au trafic de drogues se déroulent dans votre secteur, veuillez communiquer avec votre service de police local. Pour conserver l'anonymat, vous pouvez aussi communiquer avec Échec au crime en composant le 1‑800-222-8477, en téléchargeant l'application mobile sécurisée « P3 Tips » ou en allant dans son site Web à www.crimenb.ca.

–30–

Contactez-nous

Caporal Hans Ouellette
GRC au Nouveau-Brunswick
506-452-4252

Date de modification :