Projet Broken : peines d’emprisonnement pour des trafiquants de drogue

14 décembre 2020
St. John's (Terre-Neuve-et-Labrador)

Communiqué de presse

Images

Le Groupe fédéral des crimes graves et du crime organisé de la GRC a porté des accusations contre trois personnes dans le cadre du projet Broken. L'enquête approfondie ciblait un groupe de criminels organisés et leur réseau interprovincial de trafic de stupéfiants, qui importait d'importantes quantités de cocaïne dans la province et qui pratiquait le blanchiment d'argent.

Le 10 décembre, Jonathan Brandon Mahon, de St. John's, a été condamné à purger une peine de 7,5 ans de prison après avoir plaidé coupable aux accusations de complot en vue de faire le trafic de cocaïne, de possession de produits de la criminalité, de blanchiment d'argent, d'entreposage négligent d'une arme à feu et de possession d'une arme à feu non autorisée. Il a aussi été condamné à payer une amende de 196 255 $ pour blanchiment d'argent. Au moment de son arrestation, les policiers ont saisi des véhicules haut de gamme et d'autres biens. Le tout a été confisqué par la Couronne.

Le projet Broken a mené à la plus importante saisie d'argent liquide provenant d'activités illicites dans l'histoire de Terre-Neuve-et-Labrador (plus de 840 000 $). Les policiers ont aussi saisi six kilos de cocaïne, des armes à feu et des véhicules. La GRC a fourni des détails à cet égard lors d'une conférence de presse le 5 décembre 2018. La valeur totale des articles saisis, y compris l'argent, est d'environ 1,4 million de dollars. Des accusations ont été portées contre plusieurs personnes. Pour plus d'information à cet égard, il est possible de consulter les liens qui figurent ci-dessous.

D'autres personnes ont plaidé coupables aux accusations portées en lien avec la distribution de cocaïne du Québec vers Terre-Neuve-et-Labrador. Le 27 novembre, en Cour supérieure du Québec, Michael Douglas Smith a plaidé coupable aux accusations de complot en vue de faire le trafic de cocaïne et de possession de produits de la criminalité pour son rôle dans la distribution de la drogue. Il était déjà en prison en lien avec une autre affaire (projet Tailwind). Il a été condamné à sept ans de prison.

Le même jour, Charlotte Toomey a plaidé coupable aux accusations de complot en vue de faire le trafic de cocaïne et de possession de produits de la criminalité. Elle a été libérée sous caution, mais devra comparaître de nouveau en cour le 11 mars 2021 pour le prononcé de sa sentence.

D'autres personnes comparaîtront en cour pour faire face à des accusations en lien avec le projet Broken.

Le Groupe fédéral des crimes graves et du crime organisé de la GRC à Terre-Neuve-et-Labrador enquête sur les activités criminelles ayant trait à la sécurité nationale, aux crimes graves, au crime organisé transnational et à la cybercriminalité, et ce dans l'ensemble de la province.

–30–

Contactez-nous

Caporale Jolene Garland
Relations avec les médias
GRC – Terre-Neuve-et-Labrador
709-772-6170

Document d'information

https://www.rcmp-grc.gc.ca/fr/nouvelles/2018/projet-broken-importante-sa...

https://www.rcmp-grc.gc.ca/fr/nouvelles/2018/accusations-supplementaires...

Date de modification :