L’Équipe intégrée de la sécurité nationale de la Division O de la GRC porte des accusations contre une femme ayant quitté le Canada en juin 2019 pour rejoindre un groupe terroriste

27 août 2020
Toronto (Ontario)

Communiqué de presse

Après une longue enquête, Haleema Mustafa a été arrêtée par l'Équipe intégrée de la sécurité nationale (EISN) de la Division O de la Gendarmerie royale du Canada (GRC) le 26 août 2020. Elle a été accusée d'avoir participé à des activités menées par un groupe terroriste et d'avoir quitté le Canada pour participer à des activités menées par un groupe terroriste, en violation des articles 83.18(1) et 83.181 du Code criminel.

Ikar Mao, un homme de 22 ans de Guelph, en Ontario, a été accusé en décembre 2019 par l'EISN de la GRC d'avoir participé à des activités menées par un groupe terroriste et d'avoir quitté le Canada pour participer à des activités menées par un groupe terroriste. Ces accusations découlent des allégations de la GRC selon lesquelles Ikar Mao s'était rendu en Turquie pour rejoindre le groupe terroriste État islamique en juin 2019. Au moment du voyage d'Ikar Mao en Turquie, l'EISN de la GRC croit qu'il était accompagné de sa femme, Haleema Mustafa, âgée de 22 ans et originaire de Markham, en Ontario.

« Les voyageurs extrémistes canadiens (VEC) – les personnes qui détiennent la citoyenneté canadienne, la résidence permanente ou un visa valide pour le Canada continuent de représenter une préoccupation importante pour les services d'application de la loi et du renseignement, parce qu'ils ont voyagé à l'étranger pour participer à des activités liées au terrorisme. La GRC et les organismes partenaires coordonnent leurs efforts pour identifier et empêcher des personnes de quitter le Canada à cette fin, et nous évaluons les menaces potentielles que ces individus extrémistes posent au pays. Nous prenons les mesures nécessaires et enquêtons en conséquence. Même si nous avons un certain niveau de visibilité sur certaines de ces personnes, nous comptons sur le soutien du public pour identifier ceux qui ont l'intention de voyager à des fins terroristes ou qui représentent une menace plus localisée », a déclaré le surintendant Christopher deGale, officier responsable de l'Équipe intégrée de la sécurité nationale de la Division O de la GRC.

L'EISN de la GRC et ses partenaires d'application de la loi et du renseignement s'engagent à enquêter sur les personnes qui ont quitté le pays dans le but de contribuer aux activités d'un groupe terroriste ou qui sont revenues au Canada après avoir participé aux activités d'un groupe terroriste. Le principal objectif de ces enquêtes est d'assurer la sécurité publique tout en dissuadant ou en empêchant d'autres personnes de se livrer à des activités criminelles semblables.

La GRC tient à remercier l'Agence des services frontaliers du Canada, la Police régionale de York, le Service de police de Guelph, le Service de police de Toronto, la Police provinciale de l'Ontario, l'Administration canadienne de la sûreté du transport aérien, le Service des poursuites pénales du Canada, le ministère du Procureur général et le Centre d'analyse des opérations et déclarations financières du Canada pour leur collaboration dans le cadre de l'enquête.

Si vous souhaitez signaler une information relative à une menace non immédiate envers la sécurité nationale, veuillez communiquer avec le Réseau Info-Sécurité Nationale de la GRC au numéro suivant : 1 800 420-5805.

Pour signaler une menace immédiate à la sécurité nationale, veuillez composer le 911 ou communiquer avec votre service de police local.

–30–

Contactez-nous

Sergente Lucie Lapointe
Relations avec les médias, Division O de la GRC
Téléphone cellulaire : 289-971-7237

Twitter: @GRCONT
Facebook: GRC.Ontario
Instagram: rcmpontario
YouTube: RCMPGRCPOLICE
Site Web: GRC en Ontario

Courriel: media.relations.rcmp-Ontario-relations.medias.grc@rcmp-grc.gc.ca

Date de modification :