Notes d’allocution de la GRC – Point de presse – 25 janvier – LeSage

25 janvier 2019
Kingston (Ontario)

Communiqué de presse

Permettez-moi d'abord de vous remercier tous pour votre coopération et pour la patience dont vous avez fait preuve hier avec l'importante présence policière dans votre collectivité. Je veux vous assurer qu'il n'y a aucune menace pour la sécurité publique en ce moment et que nous avons pris toutes les mesures possibles pour atténuer les éventuelles menaces au moment de l'arrestation. L'opération d'hier a été menée de manière à protéger les citoyens et les policiers.

Je reconnais que la population a dû attendre avant d'en apprendre plus sur la nature des menaces et sur les arrestations. Nous avons le devoir de respecter les procédures judiciaires, de mobiliser la collectivité et en définitive de protéger l'intégrité de l'enquête.

Je suis maintenant en mesure de vous donner quelques précisions.

Plus tôt aujourd'hui, la GRC a porté les accusations suivantes à l'encontre d'une personne mineure :

  • avoir sciemment facilité une activité terroriste, infraction prévue à l'article 83.19 du Code criminel;
  • avoir conseillé à une personne de livrer, poser, faire exploser ou détoner un engin explosif ou autre engin meurtrier dans ou contre un lieu public dans l'intention de provoquer la mort ou des dommages corporels graves, infraction prévue au paragraphe 431.2(2) du Code criminel, infraction qui n'a pas été commise, donc coupable d'une infraction prévue à l'article 464(a) du Code criminel.

Étant donné l'âge de l'individu, aucun autre détail ne sera diffusé.

Un deuxième individu, un homme adulte, a aussi été arrêté. L'enquête est en cours.

Pour mettre les choses en contexte, je peux vous dire que la GRC a reçu à la fin de décembre 2018 des renseignements crédibles sur une possible menace terroriste. Nous avons immédiatement entrepris une rigoureuse enquête sur la sécurité nationale et avons recueilli une preuve suffisante pour que le Procureur général approuve le dépôt d'accusations en application de l'article 83.19 contre l'individu.

Comme je l'ai dit plus tôt, nous sommes conscients de l'effet que de telles arrestations peuvent avoir sur la collectivité. Je tiens à vous assurer une fois de plus que la GRC a pris sans tarder les mesures nécessaires pour assurer la sécurité de la population. Même si ces accusations sont importantes, aucune menace imminente n'a été posée à la population ou aux infrastructures.

Beaucoup se sont interrogés sur la présence d'un avion dans le ciel de Kingston ces derniers jours. Nous pouvons confirmer que la GRC a eu recours à des appareils aéroportés dans cette enquête. Les enquêtes de cette nature sont extrêmement complexes et requièrent beaucoup de ressources. La GRC doit recueillir de la preuve sans compromettre la sécurité publique. Je peux confirmer qu'à ce jour, la GRC a mobilisé plus de 300 ressources en appui à cette enquête.

De telles enquêtes nécessitent une coopération et une collaboration étendues avec des partenaires nationaux et internationaux. J'aimerais saluer nos partenaires dans cette enquête, notamment le Federal Bureau of Investigation, dont la collaboration continue sur des fichiers opérationnels comme celui-ci nous aide à assurer une frontière sécuritaire et sécurisée. Ici au Canada, nous aimerions souligner le soutien des organismes suivants :

  • la Police de Kingston
  • l'OPP – Police provinciale de l'Ontario
  • l'ASFC – Agence des services frontaliers du Canada
  • le SCRS – Service canadien du renseignement de sécurité
  • le CANAFE – Centre d'analyse des opérations et déclarations financières du Canada

Nous encourageons les citoyens à rester vigilants et à signaler toute activité suspecte à leur service de police ou au Réseau info-sécurité nationale en composant le 1-800-420-5805.

Nous répondrons maintenant à quelques questions de journalistes.

LA VERSION PRONONCÉE FAIT FOI

–30–

Date de modification :