La GRC forme des policiers éducateurs de l’Ontario sur le développement positif des jeunes

10 janvier 2019
Toronto (Ontario)

Avis aux médias

Images

Image d'un membre de la GRC et d'un jeune

Du 27 au 25 novembre 2018, le Groupe de la mobilisation des communautés (GMC) de l'Équipe intégrée de la sécurité nationale (EISN) de la GRC a offert une formation à 25 policiers éducateurs de la Police provinciale de l'Ontario et des services de police de Peel, de Halton, de Waterloo, de Hamilton, de London, de Chatham‑Kent et de Toronto.

La formation était axée sur la prévention, l'intervention et l'application de la loi en vue d'aider les policiers à comprendre l'évolution du risque de radicalisation chez les jeunes.

On a présenté aux participants les facteurs rendant les jeunes vulnérables à la radicalisation et à l'adoption de comportements violents. La formation portait également sur le rôle des médias sociaux et les effets du recrutement en ligne, l'évolution du risque dans le contexte familial et scolaire, les stratégies de prévention et d'intervention et les pratiques exemplaires permettant la mobilisation des jeunes.

« Chaque enfant qui s'engage sur la voie de la radicalisation menant à la violence se désinvestit d'une certaine façon, affirme la sergente Param Dhillon du GMC. La prévention passe par un retour aux sources visant à créer des facteurs de protection et des influences positives chez les jeunes. »

Le GMC est une division d'engagement communautaire de l'EISN de la GRC œuvrant dans le Grand Toronto et le Sud-Ouest de l'Ontario. Ses membres travaillent en étroite collaboration avec les services de police compétents ainsi que des membres de la collectivité, des chefs religieux, des responsables d'écoles et des parents.

Les membres du GMC travaillent avec diligence dans les collectivités afin de créer des relations positives et de confiance et de favoriser la mobilisation en appui aux initiatives dirigées par des collectivités et appuyées par la police qui favorisent le développement positif des jeunes.

Le GMC a établi un solide réseau d'organisations œuvrant auprès des jeunes qui ont adopté un cadre fondé sur des données probantes en vue de favoriser le développement positif des jeunes et d'accroître leur résilience.

« On a donné aux policiers éducateurs des outils pour cibler les jeunes et leur parler de la violence en milieu familial, liée aux gangs et en milieu scolaire, mais pas de la violence politique, indique Lamia Aston, analyste stratégique du GMC dans le Grand Toronto. Nous devons combler cette lacune, surtout en ce qui concerne les jeunes; c'est pour cela que nous avons offert la formation. »

Les policiers éducateurs interagissent tous les jours avec des jeunes de leur collectivité. Bon nombre d'entre eux connaissent bien les jeunes et les familles auprès desquels ils interviennent et ont souvent un rapport constant avec eux; ils sont donc bien placés pour favoriser la prévention et l'intervention.

« Il est logique de leur donner un autre outil les aidant à cibler toute personne à risque de radicalisation menant à la violence, conclut la sergente Param Dhillon. »

Il s'agit de la première formation du genre offerte au Canada à l'intention des policiers éducateurs.

–30–

Contactez-nous

Sergente Param Dhillon
Groupe de la mobilisation des communautés
de l'équipe intégrée de la sécurité nationale (EISN) à la Division O
param.dhillon@rcmp-grc.gc.ca

Date de modification :