Opération Northern Spotlight VI - Arrestation de 14 personnes dans le cadre d’une enquête nationale sur la traite de personnes

18 octobre 2017
Ottawa (Ontario)

Communiqué de presse

La police a arrêté 14 personnes dans le cadre d'une enquête nationale sur la traite de personnes. L'opération Northern Spotlight est un projet mené conjointement par 57 services de police canadiens en vue d'empêcher les personnes vulnérables qui travaillent dans le commerce du sexe de devenir victimes de la traite de personnes.

Dans le cadre de l'opération, les policiers rencontrent des personnes soupçonnées de se livrer contre leur gré au commerce du sexe ou à risque d'être victimes de la traite de personnes.

Cette année, avec le soutien de services d'approche communautaire et de travailleurs sociaux, ils ont interviewé 324 personnes jugées à risque et a secouru six personnes, dont deux âgées de moins de 18 ans, en situation d'exploitation. Au pays, l'opération s'est déroulée du 11 au 15 octobre et d'autres opérations ont eu lieu simultanément aux États-Unis, en Europe et en Asie.

Au total, on a porté 21 accusations contre les huit suspects, notamment traite de personnes. L'opération canadienne a été coordonnée par le Centre national de coordination contre la traite de personnes de la GRC en collaboration avec des services de l'Alberta, le Saskatchewan, le Québec, l'Ontario, le Nouveau-Brunswick, la Terre-Neuve et l'Île-du-Prince-Édouard.

Citations

« L'opération Northern Spotlight est rendue possible grâce au partenariat entre les services de police et les ONG canadiens pour faire échec à la traite de personnes. Nous sommes heureux d'annoncer que grâce à leur détermination, cette sixième édition de cette opération est une réussite. »

Joanne Crampton, Commissaire adjointe, Opérations criminelles de la police fédérale, Gendarmerie royale du Canada.

« Notre priorité demeure la sécurité et le bien-être des personnes à risque d'être exploitées et de souffrir de ce crime haineux. L'intervention de la police est essentielle pour y arriver. Il ne s'agit pas ici d'adultes se livrant volontairement au commerce du sexe, mais plutôt de femmes et de filles victimes d'abus et contraintes de se livrer à des actes sexuels pour le profit d'autrui. »

Simone Bell, Fondatrice, Hope Found Project, Voice Found.

Pour plus de renseignements, visiter : Centre national de coordination contre la traite de personnes

–30–

Date de modification :