Chiens de police et cannabis

Parce que les chiens détecteurs de drogues sont entraînés à reconnaître l'odeur du cannabis, la GRC a mis à la retraite ses chiens spécialisés dans la détection de stupéfiants auxquels elle avait recours pour les contrôles routiers et les opérations antidrogue. Les nouveaux chiens de police reconnaîtront l'odeur de tous les stupéfiants, à l'exception du cannabis.

L'entraînement des chiens pour les contrôles routiers et les opérations antidrogue

L'entraînement des nouveaux chiens utilisés pour les contrôles routiers et les opérations antidrogue de la GRC a débuté cet été au Centre de dressage des chiens de police de la GRC à Innisfail, en Alberta. Il faut entre 20 et 50 jours pour ajouter un profil stupéfiant à un chien de police.

Les chiens de la GRC utilisés pour les contrôles routiers et les opérations antidrogue représentent 12 % de tous les chiens détecteurs de drogues de la GRC.

Chiens de police affectés aux services généraux

Les chiens de police affectés aux services généraux de la GRC sont des chiens ayant un profil stupéfiant, mais qui ne sont pas utilisés pendant des contrôles routiers ou des opérations antidrogue. Ces chiens continueront d'être entraînés à reconnaître l'odeur du cannabis après l'entrée en vigueur de la Loi sur le cannabis. Il y aura toujours des infractions liées au cannabis.

Date de modification :