Mettre à jour les outils et la formation de la GRC en matière d'intervention en cas de crise et de désamorçage

La GRC mettra à jour sa formation obligatoire afin de s'assurer que les agents reçoivent une formation améliorée sur l'intervention en cas de crise ainsi que des outils et des techniques de désamorçage qui reflètent les meilleures pratiques actuelles. Cela permettra de réduire davantage le nombre d'occasions où la force est utilisée dans les interactions entre la police et les membres de la communauté. Des examens réguliers et périodiques de cette formation garantiront l'alignement sur les nouvelles approches. Les employés seront tenus de participer à la formation mise à jour chaque année.

Pourquoi est-ce important

Un engagement clair et un leadership national pour améliorer et maintenir la formation de désamorçage pour la police sont des éléments clés du mandat du commissaire. Plus important encore, un tel leadership nourrit la confiance du public. En adoptant une approche de préservation de la vie et de maintien de l'ordre centrée sur l'humain, la police canadienne doit continuer à chercher des moyens d'accroître la transparence publique, d'améliorer la prise de décision et la formation de désamorçage, de moderniser les options d'intervention qui favorisent le désamorçage et de mettre en œuvre des mesures de surveillance et de responsabilisation après l'intervention.


Août 2023

Mise à jour

En décembre 2022, un représentant de la GRC est devenu le nouveau coprésident du Comité consultatif sur le recours à la force de l'Association canadienne des chefs de police (ACCP). Des discussions sont en cours afin de déterminer si la GRC et le comité pourraient effectuer ensemble l'examen de la formation en désamorçage (p. ex. éléments de preuve, pratiques exemplaires) à l'échelle du pays.

Le Conseil d'administration de l'Association canadienne des chefs de police s'est dit d'accord pour que l'Association canadienne des chefs de police facilite les consultations publiques sur le désamorçage par l'intermédiaire d'un consultant tiers désigné. Cela viendra appuyer la mise en place d'un modèle amélioré et d'un cadre national.

Afin d'accroître la confiance de la population canadienne et dans un souci de transparence et de responsabilisation, la GRC s'est engagée à communiquer des données sur les options d'intervention policière de manière ouverte, proactive et régulière. Le Rapport sur les options d'intervention policière 2022 sera publié à l'automne 2023. Les données du rapport démontreront, encore une fois, que 99,9 % des incidents sont réglés sans recours à la force.

Le Groupe national des interventions policières (GNIP) veille à ce que la GRC utilise la plus récente formation fondée sur des données probantes dans le domaine des interventions et du désamorçage en situation de crise (IDC). Le Groupe national des interventions policières, le Groupe de la recherche opérationnelle et Apprentissage et Perfectionnement ont continué d'examiner des recherches revues par des pairs ainsi que des pratiques, formations et technologies prometteuses afin de mettre au point d'autres stratégies pour renforcer la formation en interventions et du désamorçage en situation de crise à l'intention des membres de la GRC. Cet examen vise à s'assurer que la GRC adhère aux pratiques exemplaires dans le domaine et améliore continuellement sa formation en interventions et du désamorçage en situation de crise.

Mai 2022

Mise à jour

La GRC dirige un groupe de travail composé de chefs de police de partout au Canada qui a pour objectif de normaliser et d'améliorer l'utilisation des techniques de désamorçage (il s'agit du groupe de travail sur le désamorçage et les interventions en situation de crise). Les résultats serviront à déterminer quels outils et quelle formation sont nécessaires pour apporter des changements aux procédures et aux politiques connexes. La GRC continue de participer à une étude internationale sur la sécurité médicale dans le cadre d'un examen continu de la technique de contrôle carotidien. Les renseignements sur l'étude et ses résultats seront publiés lorsque le rapport sera achevé plus tard en 2022.

La GRC continue de déployer sa formation sur le Modèle d'intervention pour la gestion des incidents (MIGI) mis à jour pour tous les membres, qui comprend un module révisé sur l'intervention en situation de crise et le désamorçage. La formation améliore la faculté d'un gendarme de reconnaître les personnes en détresse émotionnelle et mentale ainsi que de considérer à quel point la présence policière et la communication, verbale et non verbale, ont une incidence sur la capacité de désamorcer une situation délicate. Les membres de la GRC bénéficient également d'une expérience pratique du développement de techniques d'intervention et de désamorçage en cas de crise grâce à la recertification de la formation fondée sur les scénarios du MIGI qui a été spécialement conçue pour les sujets en crise.

La GRC continuera de faire le suivi de sa formation obligatoire et d'en faire évoluer la prestation en utilisant une approche fondée sur des données probantes conformément aux besoins des employés et du public.

Jan 2022

Mise à jour

Jusqu'à présent, la GRC a mis à jour sa formation et ses programmes afin de mettre davantage l'accent sur les techniques et les stratégies d'intervention et de désamorçage en cas de crise pour guider les policiers lors de leurs interventions. Cela comprend une formation améliorée sur les préjugés implicites, une formation spécialisée pour les agents expérimentés et une formation mise à jour pour les cadets.

En 2020, la GRC a mis à jour son Modèle d'intervention pour la gestion des incidents (MIGI) afin de mettre davantage l'accent sur la présence des agents, les communications et le désamorçage. Ces changements ont été intégrés à la formation. La GRC a aussi augmenté à une fois par an la fréquence à laquelle les connaissances de ses membres en matière d'intervention de crise et de techniques de désamorçage doivent être rafraîchies.

La GRC a également accru sa mobilisation et sa collaboration avec des universitaires et des chercheurs des secteurs de l'intervention en temps de crise, de la santé mentale et de la police, y compris le lancement d'un dialogue national avec les chefs de police canadiens afin de réexaminer le cadre actuel de désamorçage, en consultation avec des membres des services de police et des groupes particuliers, y compris ceux représentant les personnes racisées. Il est essentiel que des opinions divergentes soient entendues et prises en compte dans ce travail important. Les résultats de ce travail éclaireront les changements qui seront apportés au modèle d'intervention policière et aux techniques de désamorçage. Les données factuelles, les données opérationnelles, la recherche et les consultations externes guideront l'évolution du MIGI de la GRC et les efforts de formation subséquents. Consulter le site pour en savoir plus sur la résolution de l'Association canadienne des chefs de police sur le désamorçage et l'intervention en cas de crise.

Afin de promouvoir la confiance, la transparence et la responsabilisation envers le public canadien, la GRC s'est engagée à divulguer de façon ouverte, proactive et régulière les données sur les options d'intervention policière. Après la publication, l'an dernier, des données de 2010 à 2019, le Rapport sur les options d'intervention policière de 2020 comprendra des rapports sur un plus grand nombre de facteurs situationnels (par exemple, la consommation de substances, les personnes émotionnellement instables, les armes et le genre) et fournira des ventilations provinciales/territoriales. Le rapport continue de souligner que 99,9 % de tous les incidents sont résolus naturellement ou grâce à la communication ou au désamorçage.

La GRC examine actuellement l'utilisation de la technique d'étranglement carotidien. Dans le cadre de cet examen, la GRC participe à une étude avec un groupe de chercheurs et de médecins internationaux expérimentés dans le recours à la force par les services de police en ce qui a trait à la technique d'étranglement carotidien. L'examen et les recherches connexes fourniront des preuves médicales objectives des risques et des avantages de cette technique, des preuves essentielles pour la prise de décisions stratégiques fondées sur des données probantes. La publication du rapport est prévue en 2022.

Tandis que la GRC poursuit l'exécution de son mandat de modernisation, y compris la modernisation de l'équipement d'intervention, elle continuera d'appuyer les initiatives actuelles d'examen après action qui améliorent la surveillance, la responsabilisation et la transparence des pratiques policières.


Date de modification :