Gendarmerie royale du Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Analyse des enquêtes criminelles (AEC)

Qu'est-ce que l'Analyse des enquêtes criminelles?

L'Analyse des enquêtes criminelles est un outil d'enquête conçu pour aider la communauté policière à résoudre les crimes violents. Cette analyse se fonde sur l'examen des éléments de preuve recueillis sur les lieux de crimes et auprès des témoins et des victimes. Elle s'appuie sur les principes d'enquête et des sciences du comportement et permet de déterminer les caractéristiques et les traits de la personnalité d'un délinquant inconnu et d'ébaucher des stratégies pour l'enquête, l'interrogatoire et le procès de ce dernier.

Une AEC ne saurait remplacer une enquête approfondie; l'exactitude et le détail de l'analyse dépend de l'exactitude et du détail de l'information sur laquelle elle s'appuie. Il n'y a ni boules de cristal ni expériences psychiques; il s'agit simplement d'une approche logique et systématique de l'analyse du comportement.

Les services d'AEC sont utiles aux enquêtes sur les cas de violence interpersonnelle, en particulier les cas d'homicide et d'agression sexuelle. L'AEC peut porter sur des crimes isolés ou en série faisant une ou plusieurs victimes, notamment :

  • les homicides;
  • les enlèvements des enfants ou des adultes;
  • les agressions sexuelles;
  • les agressions d'enfant;
  • prise d'otages;
  • les attentats à la bombe;
  • bles incendies criminels;
  • les menaces; et
  • l'extorsion.

Les spécialistes de l'AEC sont des enquêteurs ayant une formation approfondie en analyse du comportement, accrédités par l'International Criminal Investigative Analysis Fellowship en vue d'effectuer l'analyse du comportement criminel.

Les services de consultation

Les analystes d'enquêtes criminelles offrent aux enquêteurs les services de consultation suivants :

Profil de personnalité : Il s'agit d'une analyse détaillée du comportement permettant d'en savoir davantage sur un délinquant inconnu. L'analyste examine des renseignements sur la victime et l'infraction pour déterminer les caractéristiques et les traits de personnalité du délinquant. Le profil de personnalité peut permettre aux parties intéressées de reconnaître un délinquant possible. En fonction de l'analyse, le spécialiste peut offrir des suggestions pour les enquêtes futures.

Évaluation indirecte de la personnalité : Il s'agit de l'évaluation d'une personne connue que l'on croît responsable de la perpétration d'un crime violent. L'évaluation, fondée sur l'analyse de la personnalité de l'individu, aide à déterminer :

  • si la personnalité du suspect correspond au crime faisant l'objet de l'enquête;
  • les forces, les faiblesses et les vulnérabilités du suspect;
  • les techniques d'interrogatoire pertinentes pour le suspect;
  • les stratégies d'infiltration;
  • les stratégies de négociation dans les cas de prise d'otages;
  • les stratégies d'enquête sur les auteurs d'homicides avec agression sexuelle ou de viols en série, en fonction des gestes prévisibles du délinquant; et
  • les stratégies pertinentes à adopter pour le procès au tribunal.

Analyse de mort équivoque : Il s'agit de reconstituer le lieu du crime afin de donner un avis sur les causes d'un décès : homicide, suicide, accident ou cause naturelle. Cela se fait généralement en parallèle avec une autopsie psychologique.

Évaluation des messages de menace ou d'extorsion : L'analyste examine les messages de menace ou d'extorsion sur le plan du contenu et de la forme afin de déterminer la validité de la menace et le niveau de risque pour la victime et de suggérer des moyens de minimiser ceux-ci. Dans certains cas, il est en mesure de tracer le profil de l'auteur inconnu du message.

Consultation d'expert : Ce service a pour but d'aider les enquêteurs à préciser et à raffiner les techniques d'interrogatoire, à élaborer des stratégies d'enquête, notamment pour l'infiltration, et à élaborer des stratégies pertinentes au tribunal. L'analyste des enquêtes criminelles offre les services suivants :

  • reconstitution du lieu du crime;
  • preuve et rapport d'expert dans les enquêtes du coroner;
  • avis d'expert pour l'exécution de mandats de perquisition et de la Loi sur la protection des renseignements personnels;
  • preuve et rapport d'expert sur la signature des criminels violents sériels;
  • analyse des cas de harcèlement criminel;
  • études dans des domaines inhabituels d'expertise; et
  • consultation en matière de communication et de stratégies des médias.

Demander des services d'analyse des enquêtes criminelles

On devrait faire appel aux services d'AEC dès le début de l'enquête dans les cas de crimes de violence interpersonnelle, lorsqu'on a épuisé la plupart des pistes ou lorsque des circonstances particulières l'exigent.

Les services de police canadiens et internationaux peuvent communiquer avec la GRC pour demander les services d'un analyste des enquêtes criminelles. Ces services sont réservés à nos partenaires du maintien de l'ordre.

Comment devenir analyste des enquêtes criminelles

Pour devenir analyste des enquêtes criminelles au Canada, vous devez avoir de l'expérience considérable dans les enquêtes policières, notamment des agressions sexuelles et des homicides. Vous devez posséder une connaissance des constatations sur les lieux de crime ainsi que des procédures policières relatives aux entrevues, aux interrogatoires et à la médecine légale. À l'heure actuelle, seulement trois services de police au Canada jouissent des services d'analystes des enquêtes criminelles, à savoir la GRC, la Police provincial de l'Ontario (OPP) et la Sûreté Queébec (SQ).

Il n'est pas nécessaire d'avoir un diplôme universitaire pour devenir analyste des enquêtes criminelles, mais il peut être utile d'avoir une connaissance des études menées en psychologie, en criminologie et dans d'autres disciplines qui se rattachent aux délinquants, aux victimes, à la géographie, etc.

Plusieurs personnes qui ne sont pas du milieu policier, qu'elles soient du milieu universitaire ou autre, soutiennent qu'il n'est pas essentiel d'avoir une formation policière pour devenir analyste des enquêtes criminelles. Cependant, il est impossible d'effectuer une analyse complète si l'on ne comprend pas l'interaction entre le délinquant et la victime, ni la façon dont cette interaction se traduit sur les lieux d'un crime. D'ordinaire, les cas sont soumis par d'autres services de police et ces derniers ne divulguent généralement pas des renseignements délicats à des fins d'enquête et de poursuite à ceux qui n'ont pas l'habilitation de sécurité appropriée. Les détails des cas sont protégés et on ne peut y accéder que sur invitation des enquêteurs. L'accès se limite donc aux enquêteurs policiers.