Gendarmerie royale du Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Arnaque de l'Afrique de l'Ouest

NOTA : Le Centre antifraude du Canada relève d'un partenariat entre la Police provinciale de l'Ontario et la Gendarmerie royale du Canada. Ce centre souhaite être informé de toute nouvelle version des lettres frauduleuses du Nigéria, surtout celles qui concernent des adresses postales ou des numéros de téléphone au Canada. Ces renseignements précieux servent à repérer les fraudeurs éventuels. (Afin de réduire le risque de propagation des virus, nous vous prions de ne pas transmettre les lettres d'escroquerie nigérianes comme pièce jointe. Veuillez plutôt faire le message ou copier-coller le contenu dans la fenêtre de rédaction du courriel et envoyer-le.)

Attention à l’arnaque de la lettre d’affaires du Nigéria et de l’Afrique de l’Ouest! Depuis plusieurs années déjà, des entreprises, des institutions d’enseignement et des ministères gouvernementaux reçoivent des courriels dont les expéditeurs se font passer pour des représentants d’entreprises ou du gouvernement du Nigéria ou de l’Afrique de l’Ouest qui sont prêts à partager des montants d’argent importants.

Ne soyez pas victime de cette arnaque. Si vous avez reçu une lettre non sollicitée correspondant à cette description, vous devriez réaliser des recherches approfondies sur les informations dont vous disposez avant de faire une transaction. Les Sections des infractions commerciales de la GRC, votre Bureau d’éthique commerciale local et le Centre d’appel antifraude du Canada peuvent vous fournir de plus amples renseignements sur le sujet.

Les lettres se présentent généralement ainsi:

  • Un fonctionnaire ou un homme d'affaires nigérien vous fait une proposition d'affaires « urgente et strictement confidentielle ».
  • L'expéditeur, souvent un membre du « comité de révision des contrats » a obtenu votre nom et votre profil auprès de la Chambre de commerce ou de la Commission du commerce international.
  • L'expéditeur a récemment mis la main sur les produits de la vente de biens immobiliers, de produits pétroliers ou de contrats surévalués, ou en a été nommé bénéficiaire, et il est à la recherche d'un partenaire étranger pour blanchir l'argent.
  • En raison du poste qu'il occupe dans la fonction publique ou le secteur privé, l'expéditeur ne peut ouvrir un compte de banque à l'étranger et vous demande de déposer l'argent, habituellement dans les 25 à 50 millions de dollars, dans votre propre compte, cette somme se trouvant à la Banque centrale du Nigéria.
  • En guise de remerciement pour votre aide, vous recevrez entre 15 et 30 % du montant total. Cet argent se trouve présentement à la Banque centrale du Nigeria en attendant d’être transféré.
  • Afin de pouvoir procéder à la transaction, l'expéditeur vous demande le nom et l'adresse de votre banque, votre numéro de téléphone et de télécopieur, le nom de votre bénéficiaire et, bien sûr, le numéro de votre compte de banque.
  • L'expéditeur promet de vous envoyer votre part de l'argent dans les 10-14 à quatorze jours ouvrables!
Lien

ABC's of Fraud (en anglais seulement)