Gendarmerie royale du Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Escroqueries et fraudes

Chaque année, des milliers de Canadiens sont victimes de fraudes qui entraînent des pertes de millions de dollars. La plupart des gens pensent être à l'abri des escroqueries, mais les fraudeurs recourent à des moyens raffinés pour cibler des citoyens de tous les âges. Les effets sur les particuliers, les familles et les entreprises sont désastreux : certaines victimes y ont perdu leurs épargnes-retraite, leur résidence, leur commerce, voire la vie dans certains cas

Les fraudeurs ciblent des Canadiens vulnérables, des individus qui sont peut-être au point le plus faible. La meilleure façon de lutter contre cette forme de crime est la sensibilisation. La GRC gère le Centre antifraude du Canada (CAFC) en partenariat avec le Bureau de la concurrence et la Police provinciale de l'Ontario. Le CAFC joue un rôle primordial dans la sensibilisation du public aux arnaques et aux fraudes.

The CAFC is Canada's repository for data, intelligence and resource material related to fraud. It provides information to assist citizens, businesses and law enforcement in Canada and around the world.

Que faire si vous êtes victime d'une fraude :

Étape 1 : Rassemblez toute l'information sur la fraude, ce qui comprend les documents, les reçus et les copies de courriels ou de messages textes.

Étape 2 : Signalez l'incident au service de police compétent de votre région. Il sera ainsi au courant des fraudes ciblant les citoyens et les entreprises de son territoire. Tenez un registre de tous vos appels et consignez tous les numéros de dossier ou d'incident.

Étape 3 : Communiquez avec le Centre antifraude du Canada.

Étape 4 : Signalez l'incident à l'institution financière où l'argent a été transféré (p. ex. une entreprise de transfert de fonds comme Western Union ou MoneyGram, une banque ou caisse populaire, une société émettrice de carte de crédit ou un fournisseur de service de paiement par Internet).

Étape 5 : Si la fraude a été commise en ligne au moyen de Facebook, d'eBay, d'un site de petites annonces comme Kijiji ou d'un site de rencontres, assurez-vous de signaler l'incident directement au site Web. Vous trouverez des renseignements à ce sujet sous les rubriques  Signaler un abus  ou  Signaler une annonce  du site.

Étape 6 : Les victimes de fraude d'identité devraient faire inscrire une note d'avertissement à tous leurs comptes et signaler la fraude aux deux agences d'évaluation du crédit, Equifax et TransUnion.

Aidez un membre de votre famille

Soyez méfiants des signes suivants :

  • Une augmentation marquée de la quantité de courrier contenant des offres trop belles pour être vraies.
  • Des appels fréquents sur des offres d'enrichissement rapide ou des offres intéressantes.
  • De nombreux appels sollicitant des dons pour des œuvres de bienfaisance inconnues.
  • Une incapacité soudaine de payer des factures habituelles.
  • Des demandes de prêts ou d'argent.
  • Des relevés bancaires qui indiquent des retraits ou des chèques au nom d'entreprises inconnues.
  • Une grande discrétion au sujet des appels téléphoniques.

Si vous croyez qu'une personne de votre entourage a succombé à un télémarketeur trompeur, ne la critiquez pas. Encouragez-la à vous parler de ses inquiétudes sur les appels non sollicités ou sur toute transaction avec une nouvelle entreprise ou œuvre de bienfaisance. Rappelez-lui qu'il n'est pas impoli de raccrocher au nez de tout appelant suspect.

N'oubliez pas que les télémarketeurs criminels s'acharneront sur leurs victimes potentielles. Certaines victimes ont signalé recevoir cinq appels ou plus par jour, ce qui finit par briser la résistance. Lorsqu'une personne est victime d'une telle fraude, son nom et son numéro de téléphone peuvent être inscrits sur une liste, qui est vendue d'un fraudeur à un autre.