Gendarmerie royale du Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Tremblement de terre à Haïti : Attention aux organismes de bienfaisance frauduleux

Tremblement de terre en Haïti - donner pour Haïti

Que peuvent faire les Canadiens
Affaires étrangères et Commerce international Canada

À l’annonce du tremblement de terre dévastateur qui a secoué Haïti, de nombreux Canadiens se sont empressés de faire un don à des organismes qui prétendaient vouloir aider. Ce genre de tragédie incite les fraudeurs à vouloir tirer parti de la générosité des personnes bien intentionnées. La GRC voudrait rappeler aux Canadiens de rester méfiants à l’égard des organismes de bienfaisance frauduleux. Tenez compte des précautions suivantes pour vous assurer que ce sont bien les personnes et les organisations auxquelles vous voulez venir en aide qui bénéficient de vos dons en espèces :

  • Méfiez-vous des arguments qui visent à vous émouvoir, plus particulièrement ceux faisant appel au patriotisme et aux événements actuels.
  • Demandez qu'on vous présente des renseignements écrits au sujet de l'œuvre de bienfaisance, notamment le nom, l'adresse et le numéro de téléphone de cette dernière. Un organisme de bienfaisance ou de collecte de dons légitime vous informera sur sa mission et sur la façon dont seront utilisés les dons, et vous expliquera que votre don est déductible.
  • Demandez le numéro d’enregistrement de l’organisme de bienfaisance. Mettez en doute toute divergence. Communiquez avec l'Agence du revenu du Canada au 1-800-267-2384.
  • Vérifiez l'information financière de l'organisation caritative. Un grand nombre de ces organisations publient leurs données financières en ligne.
  • Demandez à votre interlocuteur de s'identifier. Si celui-ci refuse de le faire ou ne dispose pas d'une quelconque carte ou identité vérifiable, raccrochez ou fermez la porte, puis signalez l'incident à un responsable de l'application de la loi.
  • Téléphonez à l'organisme de bienfaisance. Renseignez-vous auprès de l'organisme afin de savoir si celui-ci est au courant de la sollicitation et a autorisé l'utilisation de son nom à cette fin. Si ce n'est pas le cas, il se peut que vous ayez affaire à un arnaqueur.
  • Soyez à l'affût des noms d'organisme dont la prononciation est presque identique à celle d'un organisme de renom. Certaines oeuvres de bienfaisance fictives ont recours à un nom qui ressemble de près à celui d'un organisme légitime et respecté. Si vous discernez une légère différence dans le nom de l'œuvre de bienfaisance à laquelle vous envisagez faire un don, téléphonez à l'organisme que vous connaissez pour vérifier.
  • Méfiez-vous de quiconque vous remercie pour une promesse de don que vous ne vous rappelez pas avoir faite. Si vous avez quelque doute que ce soit concernant un engagement que vous auriez pris en vue d'apporter votre contribution ou relativement à un don que vous auriez fait précédemment, vérifiez dans vos dossiers. Soyez sur vos gardes si vous recevez une facture faisant état d'une promesse de don de votre part. Certains solliciteurs sans scrupule se servent de cette méthode pour vous soutirer de l'argent.
  • Refusez de répondre par l'affirmative à toute demande de dons trop insistante. Les organismes légitimes de collecte de dons ne vous pousseront pas à donner sur-le-champ.
  • Méfiez-vous des oeuvres de bienfaisance qui vous proposent d'envoyer un messager ou un service de messagerie de 24 h afin de recueillir immédiatement votre don.
  • Méfiez-vous des gains garantis dans le cadre de loteries publicitaires (sweepstakes) en échange d'un don. D'après la loi, vous n'êtes jamais requis de faire quelque don que ce soit pour avoir la chance de gagner un prix.
  • Évitez les dons en espèces. L'argent peut être perdu ou volé. Pour des raisons de sécurité et de dossier d'impôt, il est préférable de faire parvenir votre don sous forme de chèque.
  • Pour porter plainte à la police, veuillez communiquer avec votre service de police local. Afin que l’information de votre plainte soit transmise à d’autres organismes d’application de la loi, veuillez également appeler le Centre d’appel antifraude du Canada (anciennement PhoneBusters), au 1-888-495-8501.