Gendarmerie royale du Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Guide de sensibilisation - Indicateurs

Station de métro

Cette section vous présente quelques signes avant-coureurs de radicalisation menant à la violence ainsi que ceux de la préparation d’un attentat terroriste.

Si c'est suspect, il faut le signaler!

Réseau Info-sécurité nationale : 1-800-420-5805

Les changements de comportements laissent souvent place à interprétation. Il importe donc d’essayer de déceler une tendance ou un ensemble de changements ou d’indicateurs. La présence de l'un ou l'autre des indicateurs mentionnés dans le présent document ne révèle pas nécessairement une activité criminelle. Cependant, la probabilité augmente avec le nombre d'indicateurs décelés. Tous les signes doivent être examinés en contexte. En cas de doute ou pour signaler tout incident suspect, contactez les ressources disponibles dans votre région (voir section Assistance et signalement).

Homme tenant une tasse de café

« Mon fils était un garçon poli, dégourdi et curieux qui aimait aider les gens. C'était mon fils aîné. Tout s'est fait tellement rapidement... Il a changé d'entourage et d'amis. J'ai eu des petits doutes, mais jamais je n'aurais pensé qu'il puisse tout quitter, nous quitter... Depuis, notre vie a complètement basculé et nous n'arrivons toujours pas à comprendre ce qui s'est passé. »

Père d'un jeune parti combattre en Syrie

Savoir reconnaître les signes

Bien que les terroristes aient des motivations, des idéologies, des convictions politiques ou des croyances religieuses diverses, ils ont tous ceci en commun : ils passent nécessairement par des phases de radicalisation et de planification de leurs actions violentes. Tout au long de ce processus, des indicateurs peuvent être observés par l’entourage, les proches ou différents intervenants.

Les menaces à la sécurité nationale peuvent se présenter sous diverses formes et leur identification précoce est possible. Fait en temps opportun et de façon adéquate, leur signalement peut changer le cours des choses et ainsi assurer notre sécurité collective. Il est donc essentiel de sensibiliser la population (familles, éducateurs, amis, intervenants divers, etc.) dans un but de prévention.

Les différents signes avant-coureurs de radicalisation menant à la violence et de préparation d’un acte extrémiste violent ou terroriste sont présentés dans cette section, et peuvent être décelés en s’appuyant sur :

  • La connaissance de l’environnement
  • L’expérience
  • Le renseignement sur la situation
  • L’évaluation de ce qui pourrait se produire

Deux ensembles d'indicateurs

Lorsqu’une personne se radicalise à la violence ou se prépare à commettre un acte terroriste, son comportement change et des indicateurs peuvent alors être notés. Dans le cas des acteurs solitaires, les indicateurs sont plus difficilement observables.

Bien qu’ils puissent être reliés, voici les indicateurs associés à ces deux processus :

  • A/ Indicateurs de radicalisation menant à la violence;
  • B/ Indicateurs permettant d’identifier la préparation d’un acte terroriste - Les signes précurseurs

A/Indicateurs de radicalisation menant à la violence

Des changements observables

Personne tapant sur un clavier

Généralement, lors du processus de radicalisation menant à la violence, les indicateurs se manifestent par des changements chez la personne, notamment dans :

  • Le comportement
  • L'apparence
  • Les habitudes
  • Les relations
  • L'identité
  • L'idéologie

Icônes : types de changements chez la personne : comportement, apparence, habitudes, relations, identité et idéologie

Quelques exemples d’indicateurs possibles
  • Changement d'intérêts marqué;
  • Isolement social, rupture et changement dans les fréquentations et activités (famille, amis, sports, école, etc.);
  • Changement dans la façon de penser et d’interagir avec autrui;
  • Rejet de l'État (politiques et valeurs sociales);
  • Participation à des activités ou manifestations radicales et emploi d’un langage extrémiste;
  • Participation à des réunions privées (à caractère idéologique);
  • Surconsommation d’images et de vidéos de propagande haineuse et violente sur Internet;
  • Possession de matériel de propagande faisant la promotion de la violence (brochures, livres, vidéos, DVD, musique, sites Internet, etc.);
  • Ségrégation et antagonisme (« Nous contre les Autres »);
  • Adhésion à la haine et à la violence;
  • Glorification de la violence ou du sacrifice;
  • Commission de crimes mineurs motivés par le rejet de la société et des gouvernements;
  • Changement dans l’apparence et du style vestimentaire;
  • Utilisation de nouveaux noms auprès de l’entourage immédiat ou de pseudonymes dans les médias sociaux;
  • Port de tatouages (souvent cachés), d’insignes et de symboles.

Au sujet d'Internet

L’utilisation d’Internet dans le processus de radicalisation menant à la violence est décrite dans la section Radicalisation. Il est cependant important de noter qu’une attention particulière devrait être portée au temps passé sur Internet, aux sites visités par les jeunes ainsi qu’à leurs communications dans les médias sociaux. Internet n’a pas de frontière, ni de limite, et est accessible à tous.

Les symboles et signes emblématiques comme indicateurs

Les symboles sous forme de signes emblématiques tels les logos, les tatouages, les drapeaux, etc., peuvent avoir différentes significations comme un signe d'appartenance ou d'allégeance à un gang, une organisation criminelle, un groupe extrémiste ou un groupe terroriste.

L’intention de quitter le pays pour rejoindre une zone de conflit - voyageurs à haut risque

Homme avec valiseQue ce soit pour aller faire de l’aide humanitaire ou pour visiter des membres de la famille, se déplacer en zone de conflit demeure dangereux. Prendre une décision éclairée est donc primordial. Le gouvernement du Canada recommande d’éviter tout voyage dans ces zones. Des flambées de violence peuvent survenir soudainement, et le risque de se trouver au mauvais endroit au mauvais moment est élevé.

Une personne qui se radicalise à la violence peut avoir l’intention de quitter le pays pour aller rejoindre une organisation terroriste à l’étranger. Le gouvernement du Canada interdit d'aller dans une zone de conflit afin de joindre un groupe terroriste. Selon l’article 83.181 du Code criminel canadien, est coupable d’un acte criminel passible d’un emprisonnement maximal de dix ans quiconque quitte, ou tente de quitter le Canada, dans le but de commettre un acte à l’étranger qui, s’il était commis au Canada, constituerait une participation à une activité d’un groupe terroriste.

En tant que proche ou intervenant, vous pourriez remarquer l’apparition de certains indicateurs propres à un départ imminent.

Référence
Quelques exemples d’indicateurs possibles
  • Parle d'aide humanitaire;
  • Possède des compétences pouvant être mises à contribution dans le cadre d'une crise humanitaire;
  • Parle de religion, de sacrifice, de défendre les peuples opprimés, de Terre Sainte;
  • Parle d’un désir de voyage;
  • Se renseigne sur les passeports (possibilité d'utilisation de passeports multiples);
  • Acquiert un billet d'avion;
  • Retire des sommes d’argent importantes, vide son compte;
  • Obtient ou sollicite des dons d'amis ou de parents;
  • Modifie ses habitudes financières;
  • Vend des biens personnels ou s'en départit;
  • Communique dans les médias sociaux avec des personnes qui se sont déjà rendues ou qui sont en zone de conflit;
  • Affiche parfois ses intentions dans les médias sociaux;
  • Manifeste l'intention de quitter le pays pour une zone de conflit;
  • Parle de théories du complot.

Le gouvernement du Canada prend très au sérieux la sécurité des Canadiens à l'étranger et recommande d'éviter tout voyage dans une zone de conflit. Pour plus de détails : Gouvernement du Canada, Conseils et avertissements par pays

B/Indicateurs permettant d'identifier la préparation d'une activité terroriste - Les signes précurseurs

Cadenas sur une grilleLa planification laisse des traces potentiellement décelables dans les jours, les semaines ou les mois qui précèdent l’événement. La découverte d’un ou de plusieurs indicateurs, mis dans un contexte plus large, pourrait contribuer à éviter une menace ou un attentat.

Indicateurs d'un lieu sûr et secret

Un lieu sûr et secret (safe house) peut prendre plusieurs formes. Il peut servir à entreposer des produits chimiques, du matériel et des armes et servir de lieu de rencontre, de lieu d’observation, etc. L'existence d'activités terroristes peut être décelée par la présence d'indicateurs suspects tels que de la documentation et de la propagande terroriste, des minuteries ou des produits chimiques utilisés pour la fabrication d’engins explosifs.

Voici certains indicateurs possibles d’un lieu sûr et secret :
  • Sécurité accrue (contre-surveillance);
  • Fenêtres couvertes;
  • Refus d’y laisser entrer le propriétaire ou le personnel d’entretien;
  • Allées et venues très fréquentes ou qui sortent de l'ordinaire;
  • Odeurs âcres ou inhabituelles;
  • Bruits inhabituels à des heures indues;
  • Présence de matériel inusité;
  • Déménagements fréquents (d’un lieu secret à un autre).

Indicateurs de la présence et de l'utilisation d'explosifs

Bonbonne de gaz
Acquisition et/ou possession de matériel (entreposage)
  • Odeur âcre ou inhabituelle;
  • Plantes mortes à l’intérieur ou à l’extérieur du lieu;
  • Peinture intérieure écaillée ou décolorée;
  • Rouille inhabituelle dans les éviers ou les toilettes;
  • Matériel divers (bains de glace, thermomètres, verrerie de laboratoire, compte-gouttes oculaires, filtres, balances, etc.);
  • Équipement de réfrigération comme des congélateurs commerciaux;
  • Fenêtres ouvertes en dépit de la température;
  • Montres, cellulaires, fils, détonateurs et circuiterie;
  • Photos, plans cartographiques, cartes routières, plans de cibles potentielles;
  • Matériel de surveillance : lunettes de vision nocturne, lunettes d’approche (jumelles), appareil photo;
  • Location d’un entrepôt en libre-service (conservation et/ou manipulation de produits chimiques);
  • Vol ou achat d’explosifs, de détonateurs, d’amorces, de précurseurs chimiques, de fertilisants, etc.;
  • Livraisons inhabituelles de produits chimiques, incluant des fertilisants, directement par le manufacturier à un entrepôt en libre-service ou à une adresse résidentielle ou rurale;
  • Achats répétitifs ou en grande quantité de fertilisants;
  • Matériel servant à la fabrication d’explosifs : peroxyde d’hydrogène, fertilisants, ammoniac, batteries/piles, autocuiseurs, clous, boulons, bonbonnes, documentation et sites Internet, etc.;
  • Évidence d’incendies d’origine chimique inexpliqués;
  • Documentation ou notes sur la fabrication d’engins explosifs;
  • Petites explosions expérimentales en régions rurales;
  • Sites Internet de fabrication ou d'utilisation d'explosifs;
  • Acquisition de connaissances connexes.
Indices physiques ou caractéristiques d’activités de fabrication d’engins explosifs
  • Brûlures chimiques sur la peau ou présence de trous dans les vêtements causés par de l’acide;
  • Blessures suspectes, cicatrices ou membres manquants;
  • Maux de tête chroniques ou maux de gorge causés par les produits chimiques;
  • Couleur des cheveux altérée (l’utilisation de peroxyde d’hydrogène pour fabriquer des bombes peut avoir pour effet de pâlir les cheveux).
Indicateurs observablesHomme observe avec des jumelles
  • Surveillance attentive du personnel de sécurité;
  • Prise de notes, de photos et de vidéos des cibles potentielles;
  • Surveillance et reconnaissance des lieux visés et des systèmes de sécurité;
  • Identification frauduleuse comme le port d’un faux uniforme ou d’une carte d’accès volée;
  • Vérification de la sécurité pour connaître la réaction du personnel en cas d’incidents relatifs à la sécurité (exemple : déclenchement de fausses alarmes);
  • Tentative d’introduction dans des zones d’accès restreint;
  • Tentative d’obtention d’une carte permettant d’accéder à des zones d’accès restreint;
  • Rédaction d'une note de revendication et/ou de justification ou enregistrement d'une vidéo;
  • Nervosité ou anxiété;
  • Tentative de soutirer des informations (questions inhabituelles);
  • Acquisition d’expertise/formation (cours de pilotage, formation paramilitaire, maniement d'armes, utilisation de drones, paintball, etc.);
  • Activités de financement (fondations, fraude, etc.);
  • Consultation de pages Web inhabituelles, recherches sur des cibles potentielles.