Gendarmerie royale du Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Qu'entend-on par violence faite aux enfants?

Protégeons notre avenir

Child

Tous les jours, des enfants mal aimés, victimes de la faim, de négligence ou d’exploitation sexuelle, vivent dans la crainte. Un climat de violence ne favorise certes pas la croissance d’un enfant. Les enfants ont le droit de grandir dans un milieu sûr où ils peuvent s’épanouir.

Type de violence faite aux enfants

Négligence : Manque d’attention ou de soins envers un enfant entraînant de graves problèmes psychologiques ou physiques

Indicateurs comportementaux

  • pâle, apathique, négligé
  • absentéisme fréquent
  • vêtements non appropriés à la température
  • vêtements sales
  • gestes déplacés ou comportement délinquant
  • consommation abusive d’alcool ou de drogue
  • quémande ou vole de la nourriture
  • souvent fatigué
  • recherche de l’affection de façon inappropriée
  • mûr pour son âge
  • dit que personne ne s’occupe de lui

Indicateurs physiques

  • mauvaise hygiène
  • besoins physiques ou médicaux non comblés
  • manque constant de surveillance
  • poids, croissance et développement insuffisants
  • faim constante
  • sous-alimentation

Psychologique : Attaques verbales ou humiliations ayant une incidence sur l’amour-propre et l’estime de soi d’un enfant

Indicateurs comportementaux

  • dépression
  • retrait ou comportement agressif
  • docilité excessive
  • trop soigné et propre
  • comportements répétitifs (mouvements de succion ou de balancement, morsures, etc.)
  • troubles d’apprentissage
  • troubles du sommeil
  • craintes inhabituelles
  • comportement obsessif compulsif
  • phobies
  • comportement extrême
  • tentatives de suicide
  • retards de croissance

Indicateurs physiques

  • incontinence nocturne
  • maux de tête
  • nausées
  • troubles du langage
  • retards dans le développement physique
  • comportement perturbateur

Physique : usage intentionnel de la force contre un enfant entraînant des blessures ou causant des lésions corporelles

Indicateurs comportementaux

  • donne une explication incohérente ou dit ne pas se rappeler l’origine de ses blessures
  • craint les adultes
  • tressaille lorsqu’on le touche sans qu’il s’y attende
  • est extrêmement agressif ou extrêmement retiré
  • estime qu’il mérite d’être puni
  • éprouve de l’appréhension quand d’autres personnes pleurent
  • a peur de ses parents
  • a peur de rentrer à la maison

Indicateurs physiques

  • présence de blessures non justifiées par les explications données
  • présence de nombreuses blessures à diverses étapes de guérison
  • présence de blessures sur une longue période
  • présence de blessures au visage
  • présence de blessures ne correspondant pas à l’âge de l’enfant ou à son stade de développement

Sexuelle : toute forme d’activité sexuelle (attouchements, exploitation, pénétration) à l’égard d’un enfant

Indicateurs comportementaux

  • connaissances ou jeux sexuels non appropriés à l’âge de l’enfant
  • connaissances sexuelles poussées ou inhabituelles
  • prostitution
  • mauvaises relations avec ses pairs
  • comportement délinquant ou fugues
  • dit avoir été agressé sexuellement par la personne qui s’occupe de lui
  • diminution du rendement scolaire
  • troubles du sommeil
  • comportement agressif
  • comportements d’autoviolence
  • automutilation

Indicateurs physiques

  • démangeaisons inhabituelles ou excessives dans la région génitale ou anale
  • sous-vêtements tâchés ou souillés de sang
  • grossesse
  • blessures dans la région vaginale ou anale
  • maladie vénérienne
  • difficulté à marcher ou à s’asseoir
  • douleur pour uriner
  • écoulement vaginal ou pénien
  • masturbation excessive
  • infections urinaires

Faits concernant la violence faite aux enfants

  • La violence faite aux enfants se manifeste habituellement par un ensemble de comportements plutôt que par un incident isolé.
  • La grande majorité des agresseurs d’enfant sont des parents, des membres de la famille ou des adultes en qui les enfants ont confiance et non pas des étrangers.
  • Les enfants mentent rarement en disant être victimes de violence. Ils auront plutôt tendance à nier avoir reçu des mauvais traitements et à retirer leurs accusations, même si elles sont vraies, qu’à faire de fausses déclarations.
  • La violence faite aux enfants existe dans toutes les classes de la société.

Que faire lorsqu’un enfant révèle être victime de mauvais traitements?

Le croire

  • les victimes de mauvais traitements dont les révélations sont mises en doute éviteront d'en parler

L’écouter attentivement et calmement

  • accordez toute votre attention à l’enfant
  • tenez d’abord compte de ses besoins et laissez vos sentiments (colère, contrariété ou peine) de côté

Le rassurer

  • soutenez-le
  • dites-lui que ce qui est arrivé n’est pas sa faute
  • ne lui faites jamais de promesse

Consigner les faits

  • consignez toutes les révélations qu’il vous a faites
  • évitez d’interpréter ses propos; inscrivez les mots exacts qu’il a utilisés
  • communiquez avec la police locale ou une société d’aide à l’enfance

Signalement

Il est de notre devoir de signaler les cas de mauvais traitements infligés aux enfants. Dès qu’un enfant se confie à vous, communiquez avec la police ou une société d’aide à l’enfance.

Lorsque vous avez des motifs raisonnables de croire qu’un enfant est victime de violence, même s’il ne s’est pas confié à vous, signalez immédiatement le cas. Le fait de ne pas le signaler immédiatement pourrait faire courir davantage de risques à l’enfant. Vous n’avez pas besoin d’une certitude absolue pour faire un signalement. La loi oblige toute personne qui a des motifs raisonnables de croire qu’un enfant est maltraité ou a besoin de protection de le signaler. Les auteurs de signalement (mauvais traitements ou négligence) ne peuvent faire l’objet de poursuites judiciaires, sauf s’ils ont agi avec l’intention de nuire ou sans motifs raisonnables.

Prévention

  1. Appuyez les programmes de prévention.
  2. Participez à des ateliers ou à des programmes de compétences parentales.
  3. Intervenez lorsque vous voyez un enfant faire l’objet d’une forme quelconque de mauvais traitements.
  4. Lisez aux enfants des histoires sur le sujet comme « Le secret du petit cheval » (publication autorisée par le Ministre de la justice et du procureur général du Canada) ou « Eagle Child » (de Sandra Montour).
  5. Apprenez à vos enfants à connaître leur corps. Expliquez-leur en quoi consistent les attouchements appropriés et non appropriés et indiquez-leur à qui s’adresser s’ils ont besoin d’aide.

Personnes-ressources

  • Services de police de votre localité
  • Société d’aide à l’enfance
  • Kid’s Help Line/Jeunesse, J’écoute (1-800-668-6868)

AUCUN ENFANT NE MÉRITE D’ÊTRE MALTRAITÉ
PROTÉGEONS NOTRE AVENIR DÈS MAINTENANT