Gendarmerie royale du Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Campagne de sensibilisation à la fraude de la GRC en Ontario : les fraudeurs menacent de kidnapper l’enfant de leur victime

(Milton, Ontario – Lundi 4 janvier 2016) – Les membres du Groupe de la criminalité financière de la région du grand Toronto (RGT) de la Gendarmerie royale du Canada (GRC) veulent mettre en garde la population contre un stratagème frauduleux utilisé actuellement par des imposteurs qui se font passer pour des employés d’Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada (IRCC) [anciennement connu sous le nom de Citoyenneté et Immigration Canada (CIC)]. 

Le scénario suivant décrit de façon réaliste une fraude liée à IRCC et est fondé sur les observations des enquêteurs de la GRC. Il s’agit d’un des nombreux stratagèmes auxquels ont recours les fraudeurs. Veuillez prendre note que tous les appels ne sont pas aussi sombres et sinistres que celui-ci.

Imaginez que la victime est une amie ou un membre de votre famille qui a déménagé récemment au Canada afin de trouver refuge en quittant un pays déchiré par la guerre. Le nom de la victime est « Taunya », elle est veuve et vit avec sa fille de cinq ans à Ottawa, en Ontario. Taunya travaille à plein temps pour subvenir à ses besoins ainsi qu’à ceux de sa fille. Elle étudie aussi dans un collège communautaire. Alors qu’elle est sur le point de se coucher après avoir travaillé toute la soirée, son téléphone sonne ... c’est un appel dont l’indicatif régional est le 647 (RGT) :

Faux employé d’IRCC : Bonjour, je vous appelle de la part d’Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada et j’ai des mauvaises nouvelles pour vous.

Taunya : Excusez-moi? Qui est à l’appareil?

Faux employé d’IRCC : Mon nom est Roger_______ (un prénom anglophone, ce qui sème la confusion, puisqu’il a un accent étranger très prononcé) et je vous appelle de la part d’Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada. Votre statut a changé et vous allez devoir payer des frais supplémentaires.

Taunya : Je ne comprends pas

Faux employé d’IRCC : Pourriez-vous confirmer votre nom et votre adresse au complet ainsi que le nom des personnes vivant avec vous?  

Taunya : Je ne comprends pas. Je vis seule avec ma fille de cinq ans. J’habite au 105, rue Main.

Faux employé d’IRCC : Pourriez-vous me donner votre numéro de passeport?

Taunya : Oui, c’est le CDN2015.


Faux employé d’IRCC : Quel est votre emploi?

Taunya : Je travaille à plein temps et j’étudie à mi-temps.

Faux employé d’IRCC : Vous avez changé de statut sans prévenir Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada et par conséquent, vous allez devoir payer des frais supplémentaires qui s’élèvent à 12 000 $.

Taunya : Je ne comprends pas comment cela a pu se produire. Je n’ai pas les moyens de payer cette somme.  

Faux employé d’IRCC : (irrité par le temps passé pour se faire comprendre, il se met maintenant à hurler) VOUS SEREZ ARRÊTÉE PAR LA POLICE AUJOURD’HUI, PUIS VOUS SEREZ DÉPORTÉE ET SÉPARÉE DE VOTRE ENFANT, C’EST CE QUE VOUS VOULEZ?

Taunya : Bien sûr que non! Non!

Faux employé d’IRCC : Très bien, alors vous allez vous rendre dans l’agence Western Union ou MoneyGram la plus proche et vous suivrez mes instructions.

Taunya : Ceci n’a aucun sens. Je vais enregistrer cette conversation et appeler la police.

Faux employé d’IRCC : (en criant) SAVEZ-VOUS OÙ SE TROUVE VOTRE FILLE EN CE MOMENT?

Taunya : Excusez-moi? C’est une menace?

Faux employé d’IRCC : Non, mais votre fille sera kidnappée aujourd’hui (puis il raccroche).

Bien que Taunya ait été très perturbée par l’appel téléphonique, elle a mis au jour le stratagème de l’imposteur. Et comme dans le cas de nombreux autres fraudeurs, dès qu’il a été découvert, il a disparu.  Heureusement, Taunya a compris qu’il s’agissait d’une fraude. Malheureusement, de nombreux Néo-Canadiens qui travaillent fort sont tombés dans le piège et ont perdu de l’argent.

Le pire, c’est que de nombreuses victimes ne signalent jamais ces incidents à la police. Si vous, un ami ou un membre de votre famille avez soit reçu un appel téléphonique d’un fraudeur, soit perdu de l’argent à cause de ce genre d’appel, veuillez le signaler. Enfin, si vous êtes en train de lire ce document, nous vous demandons de faire votre part en partageant ce message autour de vous et de nous aider à sensibiliser les Néo-Canadiens à ce type de fraude.

Ce type d’escroquerie est similaire à la fraude de l’ARC. Dans les deux cas, les imposteurs tentent d’extorquer de l’argent à leurs victimes à l’aide d’un certain nombre de menaces différentes. Ces deux fraudes ont été commises dans tout le pays, et ont fait des victimes, des hommes comme des femmes de tranches d’âge et d’origines culturelles très diverses.

Si vous recevez un appel téléphonique suspect d’une personne qui prétend travailler pour l’IRCC, l’ARC ou un autre organisme gouvernemental, veuillez suivre les étapes suivantes :

  1. SI VOUS AVEZ UN AFFICHEUR, VEUILLEZ NOTER LE NUMÉRO DE TÉLÉPHONE DE L’APPEL ENTRANT.
  2. RACCROCHEZ.
  3. VÉRIFIEZ LE « VÉRITABLE » NUMÉRO DE TÉLÉPHONE DE L’AGENCE EN QUESTION.
  4. COMMUNIQUEZ AVEC L’AGENCE POUR CONFIRMER OU DÉMENTIR VOTRE SITUATION.
  5. SIGNALEZ L’APPEL FRAUDULEUX.

Si vous avez été victime d’une fraude ou avez eu connaissance d’une tentative de fraude, communiquez avec votre service de police local ainsi qu’avec le Centre antifraude du Canada (CAFC). Vous pouvez signaler une fraude au CAFC de deux façons; soit par téléphone en composant le 1 888 495-8501 (de 9 h à 17 h, HE), soit en utilisant le système de signalement des fraudes du CAFC, accessible en ligne à l’adresse suivante : http://www.antifraudcentre-centreantifraude.ca/reportincident-signalerincident/index-fra.htm

À compter du lundi 11 janvier, nous publierons cinq questions (une question par jour) en lien avec le présent avis aux médias sur notre compte Twitter @GRCONT et sur la page Facebook de la Gendarmerie royale du Canada en Ontario, www.facebook.com/grc.ontario. Mettez vos connaissances à l’épreuve, et trouvez la bonne réponse. À la fin de chaque journée, nous publierons la bonne réponse.

Participez à la discussion et contribuez à mieux faire connaître ce type de fraude.

Si vous souhaitez assister à un exposé sur la fraude et sur les éléments qui doivent éveiller votre méfiance, et que vous résidez dans la région du Grand Toronto ou dans ses environs, veuillez communiquer avec notre agente des relations avec les médias, la sergente Penny Hermann, par téléphone, au 905 876-9571, ou par courriel, à penny.hermann@rcmp-grc.gc.ca.

 

Twitter : @GRCONT
Facebook : www.facebook.com/grc.ontario
YouTube : RCMPGRCPOLICE
Site Web : GRC en Ontario