Gendarmerie royale du Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

La GRC accuse 11 personnes liées à une fraude en matière de placement

(Toronto, Ontario - le 19 juin 2014)Le Groupe de la criminalité financière de la région du grand Toronto (RGT) de la Gendarmerie royale du Canada (GRC) a accusé 11 Ontariens après que plus de 150 investisseurs internationaux ont perdu 4,4 millions de dollars dans ce qu’on présume être une fraude élaborée en matière de placement.

La GRC a commencé son enquête après avoir reçu de l’information de la Commission des valeurs mobilières de l’Ontario (CVMO) selon laquelle de nombreux investisseurs avaient été victimes de ce qui semblait être une fraude en matière de placement.L’enquête de la GRC a révélé que, de 2003 à 2006, plus de 150 investisseurs des États-Unis (É.-U.) et du Royaume-Uni (R.-U.) ont été encouragés à investir en achetant des actions d’une apparente société biomédicale se négociant sur l’Over the Counter Bulletin Board (OTCBB) (marché hors cote), société dirigée par Ivan Cavric.La société était la National Detection Clinics Limited (NDCL), connue auparavant sous le nom de Discovery Biosciences et devenue TGC Ventures Inc.On disait aux investisseurs que NDCL allait ouvrir des cliniques après avoir mis au point un système de dépistage du cancer du sein par imagerie infrarouge à un stade précoce qui avait reçu l’approbation de la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis.

Après un examen des transactions financières et une enquête plus poussée, on présume que l’organisation de Cavric visait à tromper les investisseurs.La technologie médicale n’avait pas été approuvée et l’argent des investisseurs n’a jamais servi à ouvrir, à acheter ou à exploiter une clinique ni à acheter de l’équipement.

L’enquête a montré que plusieurs individus ont fait partie de l’organisation de Cavric, ont participé aux crimes commis et ont joué un rôle dans l’organisation. Tous ces individus ont bénéficié des fonds grâce au blanchiment des produits de la criminalité ou en étant rémunérés à partir des fonds des investisseurs.

Les personnes suivantes ont été accusées de diverses infractions en vertu du Code criminel en lien avec cette  fraude en matière de placement :

  • Ivan Gavric, 54 ans, de Welland, en Ontario
  • Americo Derosa, 58 ans, de Niagara-on-the-Lake, en Ontario
  • Elwood Henkle, 64 ans, dernière adresse connue à Pefferlaw, en Ontario
  • Sharon Finestone, 65 ans, de Jacksons Point, en Ontario
  • Joanne Woodcroft, 49 ans, de Niagara Falls (Ontario)
  • Terri Costiff, 42 ans, de Thorold, en Ontario
  • Joane Laprise, 53 ans, de Welland, en Ontario
  • Katherine Basi, 64 ans, de Welland, en Ontario
  • Sandra Landsman, 71 ans, dernière adresse connue à Pefferlaw, en Ontario
  • Frederick Kimber, 55 ans, de Hagersville, en Ontario
  • Tabitha Dempsey, 31 ans, de Niagara Falls, en Ontario

Les infractions sont les suivantes :

  1. Article 380(1)(a) du Code criminel – Fraude de plus de 5 000 $
  2. Article 462.31(1)(a) du Code criminel – Blanchiment de produits de la criminalité
  3. Article 355(a) du Code criminel  – Possession de produits de la criminalité de plus de 5 000 $
  4. Article 467.12(1) du Code criminel – perpétration d’une infraction pour une organisation criminelle (fraude)
  5. Article 467.12(1) du Code criminel – perpétration d’une infraction pour une organisation criminelle (blanchiment d’argent)

Americo DEROSA, Elwood HENKLE, connu aussi sous le nom d’Alan LANDSMAN ou de Peter JOHANSON, et Sandra LANDSMAN font l’objet d’un mandat d'arrestation et sont activement recherchés par la GRC.

« La GRC est déterminée à faire traduire en justice les personnes qui cherchent à escroquer des investisseurs en utilisant des stratagèmes élaborés », a déclaré l’inspectrice Ann Koenig, Groupe de la criminalité financière de la RGT de la GRC. « Veiller à l'intégrité économique du Canada demeure une priorité pour la GRC. »

La GRC tient à remercier la Commission des valeurs mobilières de l’Ontario, la Securities and Exchange Commission des États-Unis ainsi que le Centre d'analyse des opérations et déclarations financières du Canada (CANAFE) pour leur précieuse collaboration à cette enquête.

Toute personne détenant de l’information au sujet du lieu où se trouvent les personnes accusées et recherchées est priée de communiquer avec son service de police local, avec la GRC de l’Ontario au
1-800-387-0020 ou, de façon anonyme, avec Échec au crime au 1-800-222-8477.

-30-

Relations avec les médias :

Relations avec les médias, GRC de l’Ontario                       
416-992-4409

Insp. A. Koenig
905 876-9778
Groupe de la criminalité financière de la GRT de la GRC

Twitter @RCMPONT
Facebook : GRC.Ontario
YouTube : RCMPGRCPOLICE
Site Web : GRC en Ontario