Gendarmerie royale du Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

La formation de Shiprider

Photomontage

Deux pays, une seule équipe. Des agents d'application de la loi canadiens et américains travaillent ensemble sur une base permanente dans le cadre d'un partenariat nord-américain historique visant à accroître la sécurité sur les eaux partagées.

Ce partenariat s'inspire du modèle des équipes intégrées de la police des frontières (EIPF), qui favorise l'intégration des partenaires internationaux. Le projet Shiprider est le volet opérationnel maritime du programme des EIPF.

Les Opérations intégrées transfrontalières maritimes d'application de la loi (OITMAL), souvent appelées « Shiprider », sont un nouveau programme découlant d'une entente législative pour la sécurité de la frontière entre le Canada et les États-Unis.

Le programme fait intervenir des bateaux dont l'équipage est constitué d'agents d'application de la loi canadiens et américains autorisés à appliquer la loi des deux côtés de la frontière maritime internationale.

Pour pouvoir participer aux opérations Shiprider, les agents doivent suivre une formation conjointe en classe et par scénarios axée sur les pouvoirs d'exécution de la loi et les procédures opérationnelles sur l'eau de chacun des deux pays.

La formation est véritablement intégrée; en effet, environ la moitié des instructeurs sont Canadiens et l'autre moitié, Américains. En avril et en mai 2012, un objectif ambitieux a été atteint : trois sessions de huit jours données l'une après l'autre ont permis de former plus de 80 agents des deux pays. La formation a eu lieu à la Maritime Law Enforcement Academy (MLEA) de la U.S. Coast Guard, dotée de tout le matériel nécessaire et située à Charleston, en Caroline du Sud.

Un membre de la Gendarmerie royale du Canada et un autre de la United States Coast Guard

Un membre de la Gendarmerie royale du Canada et un autre de la United States Coast Guard, tous deux instructeurs pendant la formation sur le projet Shiprider qui a eu lieu en avril et en mai 2012, vêtus de leur uniforme formel à l'occasion de la cérémonie de remise des diplômes tenue à la Maritime Law Enforcement Academy à Charleston, en Caroline du Sud.

Plusieurs hauts dignitaires et cadres supérieurs de divers organismes d'application de la loi

Plusieurs hauts dignitaires et cadres supérieurs de divers organismes d'application de la loi se sont rendus à la MLEA pendant la formation, y compris l'ambassadeur du Canada aux États-Unis, Gary Doer (au centre de la photo), et le commissaire adjoint aux Opérations fédérales et internationales de la GRC, Todd Shean (à gauche), en compagnie du commandant de la MLEA, Paul Baker.

Le module de formation du projet Shiprider compte de l'enseignement en classe

Le module de formation du projet Shiprider compte trois jours d'enseignement en classe et cinq jours de formation par scénarios. La formation a lieu sur des plateformes terrestres construites autour de vrais bateaux.

Un instructeur de la GRC discute avec des agents de l'application de la loi

Un instructeur de la GRC discute avec des agents de l'application de la loi qui participent aux exercices de formation du projet Shiprider entre le Canada et les É.-U à la Maritime Law Enforcement Academy (MLEA) de la U.S. Coast Guard à Charleston, en Caroline du Sud.

Plusieurs organismes canadiens et américains d'application de la loi ont suivi la formation sur Shiprider

Même si la GRC et la U.S. Coast Guard jouent le rôle d'autorités centrales relativement au projet, plusieurs autres organismes canadiens et américains d'application de la loi ont suivi la formation sur Shiprider, notamment la United States Customs Border Protection, la Police provinciale de l'Ontario et des services de police locaux, régionaux et autochtones.

Un instructeur de la U.S. Coast Guard fait part de ses observations à la suite d'un exercice d'arraisonnement au moyen d'une plateforme terrestre.

Un instructeur de la U.S. Coast Guard fait part de ses observations à la suite d'un exercice d'arraisonnement au moyen d'une plateforme terrestre.

Plusieurs organismes canadiens et américains d'application de la loi ont suivi la formation sur Shiprider.

Plusieurs organismes canadiens et américains d'application de la loi ont suivi la formation sur Shiprider.

Plusieurs organismes canadiens et américains d'application de la loi ont suivi la formation sur Shiprider.

Plusieurs organismes canadiens et américains d'application de la loi ont suivi la formation sur Shiprider.

Des membres de trois organismes fédéraux (la U.S. Coast Guard, la Customs and Border Protection de la U.S. Border Patrol et la GRC) effectuent ensemble des exercices fondés sur des scénarios sur une plateforme.

Des membres de trois organismes fédéraux (la U.S. Coast Guard, la Customs and Border Protection de la U.S. Border Patrol et la GRC) effectuent ensemble des exercices fondés sur des scénarios sur une plateforme.