Gendarmerie royale du Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Paint Data Query (PDQ)

Saviez-vous?

Autrefois :

  • il y a plus de 35 ans, les études de la GRC ont montré que les véhicules pouvaient être différenciés en comparant la couleur, l'ordre de couche et la composition chimique de chaque couche dans un système de peinture
  • une base de données a été développée et utilisée par la GRC afin d'assister durant des enquêtes judiciaires

Aujourd'hui :

  • PDQ est la plus grande base de données internationale de peinture d'automobile au monde
  • elle est utilisée par des scientifiques judiciaires au Canada, aux États-Unis, en Australie, en Nouvelle-Zélande, au Singapour, aux Émirats arabes unis, en Afrique du Sud et dans 19 pays européens
  • plus de 1 500 échantillons de peinture sont recueillis chaque année, desquels plus de 500 sont analysés et inclus dans la base de données

La base de données internationale de peinture d'automobile, connue comme Paint Data Query (PDQ), est hébergée au Canada par la GRC. Elle contient presque 20 000 échantillons de systèmes de peinture, qui représentent plus de 74 000 couches de peinture individuelles utilisées sur la plupart des véhicules nationaux et étrangers vendus en Amérique du Nord et en Australasie.

Pour utiliser la base de données PDQ, les scientifiques entrent la couleur, la composition chimique et la séquence des couches de peinture recueillies d'une écaille inconnue récupérée d'une scène de délit de fuite. Ces données sont comparées aux enregistrements dans la base de données afin de trouver un système de peinture similaire à celle recherchée. Lorsqu'une correspondance est établie, les résultats sont confirmés dans la base de données en comparant les spectres infrarouges* de chaque couche de peinture inconnue contre les collections de spectres dans la base de données. La couleur de la couche de finition peut aussi être comparée à des couleurs de référence. Cela limitera les possibilités obtenues de la base de données à seulement les fabricants qui ont utilisé une couleur de couche de finition similaire durant les années indiquées.

La base de données PDQ peut aussi être utilisée par des scientifiques judiciaires pour déterminer l'unicité d'une écaille de peinture récupérée. Cette information permet aux scientifiques de fournir à la cour la signification correcte de leurs conclusions. Ce ne serait pas possible de fournir ce type de preuve sans une vaste base de données de peinture d'automobile.

Comment fonctionne la science?

La structure d'un système de peinture

Typiquement, le système de peinture sur une automobile a une couche de finition claire sur une couche de finition colorée sur une ou plusieurs couches d'apprêts. Chaque couche de peinture contient des pigments, des remplisseurs et des liants. Les fabricants d'automobiles ont la tendance d'utiliser des combinaisons de couches de peinture et de composition chimique de peinture qui sont uniques. Cette combinaison unique permet aux scientifiques de déterminer une usine de fabrication probable, ainsi qu'une marque / modèle / gamme d'années, d'un véhicule duquel une écaille de peinture aurait pu provenir.

*L'analyse infrarouge

La méthode d'analyse utilisée pour identifier la peinture d'une automobile compte sur l'absorption sélective de la lumière infrarouge par les composés de la peinture. Chaque couche de peinture est séparée et placée entre deux diamants pour l'analyse infrarouge. Chaque composé a une empreinte caractéristique dans le spectre infrarouge. La comparaison du spectre infrarouge de chaque couche de peinture dans un système de peinture (couches de finition et couches d'apprêts) aux spectres dans la base de données aide à identifier l'usine de fabrication.