Alerte AMBER

L'Île-du-Prince-Édouard possède maintenant un programme qui aidera la police si un enfant est porté disparu. La Gendarmerie royale du Canada, le service de police de la ville de Charlottetown ainsi que les services de police de Summerside, de Kensington et de Borden ont fait équipe avec les médias pour mettre en place le programme Alerte AMBER dans la province.

Le programme Alerte AMBER a été créé en 1996 lorsque Amber Hagerman, une fillette de neuf ans, a été enlevée et brutalement assassinée à Arlington (Texas). La tragédie a bouleversé et indigné toute la collectivité. Des résidents ont communiqué avec des stations de radio de la région de Dallas et leur ont suggéré de radiodiffuser des « alertes » spéciales sur leurs ondes de manière à ce qu'on puisse prévenir des incidents semblables à l'avenir. Devant les inquiétudes de la collectivité concernant la sécurité des enfants de la région, la Dallas/Fort Worth Association of Radio Managers a fait équipe avec les organismes locaux d'application de la loi du Nord du Texas et a conçu ce système novateur d'avertissement rapide pour aider à trouver les enfants enlevés.

Le programme Alerte AMBER est un projet commun des services de police de l'Île-du-Prince-Édouard, de la GRC et des médias. Il s'agit d'un programme bénévole et coopératif qui vise à envoyer une alerte d'urgence au public lorsqu'un enfant a été enlevé et qu'on croit sa vie en danger. Il peut seulement être activité par un utilisateur autorisé du projet commun et sert uniquement dans les cas graves d'enlèvement d'un enfant. Il est essentiel que le programme soit utilisé de façon appropriée et qu'on n'en abuse pas.

Quatre critères doivent être remplis pour que le système d'alerte AMBER soit activé :

  • On doit avoir confirmé l'enlèvement d'un enfant ou d'une personne ayant une maladie mentale ou un handicap physique connus;
  • La police doit avoir des raisons de croire que la sécurité physique ou la vie de l'enfant est sérieusement en danger;
  • On doit avoir suffisamment de renseignements descriptifs sur l'enfant, le ravisseur et le véhicule utilisé par le ravisseur pour que le public puisse reconnaître les éléments descriptifs;
  • L'alerte peut être lancée assez rapidement pour qu'on puisse s'attendre raisonnablement à retrouver l'enfant enlevé ou à appréhender le ravisseur avant qu'il ne s'échappe.

Si les critères indiqués ci-dessus ne sont pas remplis, l'Alerte AMBER ne sera PAS activée.

Pour obtenir plus de renseignements, veuillez communiquer avec le Groupe des relations avec les médias de la Division L de la GRC en composant le 902-566-7160.

Date de modification :