Au sujet de la GRC en Nouvelle-Écosse

En tant que service de police provincial de la Nouvelle-Écosse, la GRC s'engage à servir et à protéger les Néo-Écossais, tout en offrant des programmes et des services répondant à leurs besoins. Appelée « Division H » par les membres de notre organisation, la GRC en Nouvelle-Écosse offre des services de police fédéraux, provinciaux et municipaux grâce à ses 38 détachements et à un effectif de plus de 1 500 employés.

Tout ce que les employés de la Division H font, ils le font pour garantir la sécurité de la collectivité. C'est pourquoi, en 2010-2011, nous avons diminué de plus de 500 le nombre d'armes à feu non désirées dans le cadre de l'amnistie provinciale sur les armes à feu dans le but d'améliorer la sécurité. De plus, pour la quatrième année consécutive, il y a eu une diminution du nombre de blessures graves et de décès sur les routes de la province, ce qui renforce notre engagement envers la sensibilisation et le maintien de l'ordre afin que nos routes figurent parmi les plus sûres au pays.

Les membres de notre groupe de la police en civil, exécutant les lois fédérales, mènent de nombreuses enquêtes ciblant le crime organisé afin de perturber les activités de ces groupes qui font de la contrebande et œuvrent dans le domaine du trafic de stupéfiants et d'armes. Bien que ces activités ne soient pas visibles pour la plupart des citoyens, ces policiers en civil jouent un rôle important pour assurer la sécurité des habitants de la province, grâce leurs connaissances du crime organisé et à leur collaboration avec les policiers de première ligne.

Pour en savoir davantage sur les activités de la GRC en Nouvelle-Écosse, nous vous encourageons à nous suivre sur Twitter @GRCNE et sur Facebook (voir la page « Gendarmerie royale du Canada en Nouvelle-Écosse ».

Ces outils nous permettent de vous tenir au courant de ce que nous faisons, mais aussi de vous renseigner sur certaines questions relatives à la sécurité publique, comme le signalement de personnes portées disparues ou les fermetures de routes.

Les débuts de la GRC en Nouvelle-Écosse

La GRC est arrivée dans les Maritimes à la suite d'une réorganisation historique de la Royale gendarmerie à cheval du Nord-Ouest (RGCNO). Le 1er février 1920, la RGCNO, une organisation plutôt régionale, est devenue une institution nationale lorsque la nouvelle Gendarmerie royale du Canada (GRC) a absorbé la Police fédérale et est devenue responsable de l'application des lois fédérales à l'échelle du pays.

Au cours des 12 années suivantes, le district des Provinces maritimes a seulement été responsable de l'application des lois fédérales dans la région. Pendant ces années, l'effectif du district n'a jamais dépassé 37 hommes, dont 25 étaient chargés des installations militaires d'Halifax. Les 12 membres responsables des enquêtes dans les trois provinces ont dû concentrer leurs efforts sur l'application des lois sur les douanes, l'accise, les pêches et l'immigration. Un certain nombre de cas ayant fait couler beaucoup d'encre, surtout en lien avec les fameux contrebandiers d'alcool de la région, ont prouvé que la GRC était un service de police efficace.

Devant les pressions économiques entraînées par la grande dépression des années 30, plusieurs provinces cherchaient à réduire leurs dépenses. Le 1er avril 1932, la GRC est donc devenue le service de police de la Nouvelle-Écosse. Ce jour, près de 90 membres de l'ancien service de police de la Nouvelle-Écosse et 35 membres des services de prévention (l'ancien organisme d'application de la loi de l'Agence du revenu du Canada) ont juré de bien et fidèlement s'acquitter de leurs devoirs en leur qualité de membre de la GRC.

En 1933, le service de police de la GRC en Nouvelle-Écosse a été baptisé « Division H ». En raison de l'histoire de la GRC dans la province et de ses efforts pour empêcher la contrebande de boissons fortement alcoolisées, la division a rapidement été surnommée « Hard Stuff H », et ses membres ont bien mérité leur surnom.

En tant que principal service de police en Nouvelle-Écosse, la GRC n'a cessé d'augmenter sa présence dans la province au cours des années qui ont suivi. Aujourd'hui, la Division H compte 55 détachements et bureaux. Son nouveau quartier général, un bâtiment à la fine pointe de la technologie, a été inauguré à Dartmouth en 2013 et sert de plaque tournante des opérations pour la Nouvelle-Écosse. Les agents qui y sont affectés peuvent être déployés n'importe où dans la province pour intervenir en cas de besoin.

Date de modification :