La GRC appuie une initiative communautaire pour lutter contre l’abus sexuel d’enfants

16 octobre 2018
Toronto (Ontario)

Avis aux médias

Images

Le commandant intérimaire de la Division Ode la GRC, le surint. pr. Michael LeSage, et l'honorable Michael A. Tibollo, le ministre de la Sécurité communautaire et des Services correctionnels, assistent au gala « The Voice Within ».
Les gendarmes Andrew McCarthy et Manas Parray de la GRC étaient membres de la garde d'honneur lors de l'événement. On les voit ici en présence des invitées Anna Boulman et Leizyl Sobrinho.

Pour le commandant de la Division O (Ontario) de la GRC, le surintendant principal Michael LeSage, l'abus sexuel d'enfants et les traumatismes qui s'ensuivent ne sont pas seulement l'affaire du milieu de l'application de la loi. C'est pourquoi il a été honoré d'assister à la collecte de fonds « The Voice Within » au profit de l'organisme The Gatehouse, le 4 octobre dernier.

Cet organisme basé à Toronto offre des ressources, une communauté et un soutien formel et informel à ceux et celles qui ont été victimes d'abus sexuel durant l'enfance.

« J'encourage toutes les autorités policières à recommander des organismes comme The Gatehouse aux victimes de traite de personnes ou d'exploitation sexuelle qu'elles pourraient rencontrer, car ces ressources peuvent répondre à leurs besoins en santé mentale », a exhorté le surintendant principal LeSage.

La collecte de fonds comporte la vente d'œuvres d'artistes dont la plupart ont surmonté un traumatisme sexuel ou entament maintenant une quête personnelle de guérison.

Le Centre national de coordination contre l'exploitation des enfants, qui fait partie du Centre canadien de police pour les enfants disparus et exploités et de la Sous-direction des sciences du comportement de la GRC, a enregistré une augmentation de 488 % des signalements d'infractions liées à l'exploitation sexuelle des enfants sur Internet de 2011 à 2017.

« Bien que ces données révèlent l'augmentation de ce genre de crime au Canada, elles reflètent aussi la sensibilisation accrue de la population et sa volonté de signaler ces infractions aux autorités policières », a souligné le surint. pr. LeSage en s'adressant à la foule.

Il a poursuivi en déclarant qu'« il est rassurant de savoir qu'il existe des organismes tels que The Gatehouse qui, par leur dévouement, leur attention et leur compassion, réussissent à créer un environnement sécuritaire qui favorise le processus de guérison. La collaboration des organismes d'application de la loi, des organisations non gouvernementales et des partenaires de l'industrie est la clé permettant de contrer plus efficacement la victimisation d'enfants et d'aider les victimes à surmonter leur traumatisme. »

–30–

Date de modification :