Rapport Annuel : Ensemble pour la sécurité

7 décembre 2017
Whitehorse (Yukon)

Communiqué de presse

Veuillez noter: La GRC de Whitehorse est un signataire de l'entente Ensemble pour la sécurité

Depuis que le protocole Ensemble pour la Sécurité a été signé, en mai 2015, les signataires se sont rencontrés à quelques mois d'intervalle pour discuter de plusieurs questions et initiatives prioritaires.

En juillet 2015, les signataires ont travaillé avec un consultant pour créer un plan de mise en œuvre d'Ensemble pour la sécurité. Ce plan a servi au moment de faire une demande de financement. La Yukon Women's Transition Home Society – Kaushee's Place et Betty's Haven ont reçu un financement, de la part de Justice Canada, pour mettre en œuvre les objectifs suivants, de septembre 2016 à septembre 2017 :

  • Communications externes et internes
  • Série de vidéos pour les victimes de violence
  • Formation
  • Recherche
  • Suivi et évaluation du projet

Faits saillants de l'année passée :

Communications internes : Chaque organisme signataire a travaillé pour s'assurer que son personnel avait été informé du projet Ensemble pour la sécurité et qu'il le connaissait bien. Ceci a pu être mesuré à travers des sondages avant et après le projet. Ces sondages ont montré que, même si beaucoup de membres du personnel des organismes signataires étaient sensibilisés à Ensemble pour la sécurité, certains d'entre eux ne l'étaient pas. Ces conclusions ont mené les signataires à décider de poursuivre les communications internes sur ce sujet, particulièrement en ce qui concerne les nouveaux membres, et d'envisager d'autres moyens d'informer le personnel sur les initiatives de sécurité, comme des bulletins d'information et des résumés de réunions. Les personnes qui ont répondu aux sondages ont aussi demandé à mettre en place des programmes pour les jeunes hommes dans les écoles et, également, pour les hommes auteurs d'actes violents qui ne sont pas passés par le Tribunal sur les options de traitement en matière de violence familiale.

Vidéos : Les vidéos d'Ensemble pour la sécurité ont été affichées sur les sites internet de la Yukon Women's Transition Home Society, du Victoria Faulkner Women's Centre, de la GRC du Yukon et sur les pages Facebook des Essentielles. Les trois vidéos ont été visionnées des centaines de fois.

Formation : 108 participants ont participé aux sessions de formation offertes aux organismes signataires d'Ensemble pour la sécurité. Le fait de continuer à offrir des formations sur la manière de communiquer avec les femmes qui ont expérimenté la violence, et avec les gens qui souffrent de problèmes de santé mentale, sont des thèmes qui sont apparus plusieurs fois dans le sondage après le projet. Ensemble pour la sécurité continuera à explorer différents modèles pour offrir des possibilités de formation complémentaire aux organismes signataires.

Recherche : Pour le volet « recherche » du projet, Vector Research a envisagé des options de justice alternative pour les femmes qui font face à la violence. Des programmes comme « Safe at Home » (en sureté chez soi) en Australie, des avocats spécialisés en dommages corporels pour les victimes de violence, en Suède, et le modèle de Philadelphie, aux États-Unis, ont été abordés.

Ensemble pour la sécurité a aussi collecté des statistiques concernant ses organismes. Parmi huit organismes qui ont fourni leurs statistiques sur la violence contre les femmes et les filles entre avril 2015 et mars 2016 à Whitehorse, nous avons répertorié 1.176 cas de violence familiale et 264 cas d'agression sexualisée. Concernant 120 cas d'agression sexualisée signalés à la police, 32 ont impliqué l'accès à des services reliés à la santé, ou bien à l'Hôpital général de Whitehorse, au Centre de santé des Kwanlin Dun ou à la clinique yukonnaise de santé sexuelle. Beaucoup d'organismes ne recueillent pas de données statistiques sur la violence contre les femmes et les filles. Le fait de recueillir des informations de manière systématique permettrait d'avoir une meilleure compréhension de l'étendue de la violence contre les femmes à Whitehorse.

Prochaines étapes : À l'avenir, les signataires d'Ensemble pour la sécurité continueront à se rencontrer tous les trimestres et à incorporer les commentaires des sondages pour informer les initiatives à venir. Les groupes de femmes explorent d'autres options de financement pour continuer leur travail en s'appuyant sur les initiatives de l'année passée.

Vous trouverez des détails complémentaires sur toutes les activités de l'année passée dans le premier rapport annuel (en anglais) d'Ensemble pour la sécurité.

L'entente Ensemble pour la sécurité vise à renforcer la dignité des femmes victimes d'actes criminels en encourageant des interventions empathiques — de la part des agents de la GRC, des médias et de la population en général. La compassion mène à la dignité; la dignité mène à la force; la force mène à l'espoir.

Les signataires de l'entente Ensemble pour la sécurité incluent : La GRC de Whitehorse, Whitehorse Aboriginal Women's Circle, Yukon Women's Transition Home Society, Victoria Faulkner Women's Centre, les Comités régionaux des femmes de l'AFPC et l'Aboriginal People's Committee, le Conseil des femmes autochtones du Yukon et Les Essentielles.

Pour toute information complémentaire, rendez-vous sur www.yukontransitionhome.ca (en anglais).

–30–

Contactez-nous

Collyn Lovelace
Coordinatrice, Yukon Women's Transition Home Society
867-633-7722
edywth@northwestel.net

GRC au Yukon - Relations avec les médias
867-633-9330
mdiv.communications@rcmp-grc.gc.ca

Date de modification :