La GRC signe un accord avec les Métis pour leur rendre des objets historiques

23 septembre 2017
Winnipeg (Manitoba)

Communiqué de presse

Images

Louis Riel

Aujourd'hui, la Gendarmerie royale du Canada (GRC) a signé un accord afin de rendre aux Métis certains objets ayant appartenu ou se rapportant aux Métis et à Louis Riel.

L'accord a été signé ce matin à l'assemblée générale annuelle de la Manitoba Metis Federation (MMF) à Winnipeg (Manitoba), par le sous-commissaire (s.-comm.) Kevin Brosseau des Services de police contractuels et autochtones de la GRC ainsi que par David Chartrand, président de la MMF, et Clément Chartier, président du Ralliement national des Métis (RNM).

La GRC reconnaît l'importance de ces objets pour les Métis et a collaboré avec la MMF et le RNM pour garantir leur rapatriement. Le s.-comm. Brosseau a parlé ce matin de l'engagement du gouvernement du Canada à favoriser la réconciliation avec les peuples autochtones et à améliorer les relations de la GRC avec eux par tous les moyens possibles.

Parmi ces objets associés à Louis Riel se trouvent un crucifix, un couteau de même qu'un recueil de poésie. Ces objets et d'autres articles sont actuellement exposés au public au Centre du patrimoine de la GRC situé près de l'École de la GRC à Regina (Saskatchewan). L'accord signé prévoit que le Centre du patrimoine de la GRC continuera d'agir à titre de gardien des objets jusqu'à ce que la Nation métisse trouve un endroit convenable pour les exposer. Le transfert officiel de ces objets devrait avoir lieu au cours des deux prochaines années.

L'accord engage aussi la GRC à répertorier d'autres objets métis dont elle a la propriété avérée à son Centre du patrimoine, à transmettre ces renseignements à la MMF et au RNM, et à rendre tout objet métis qu'elle répertorie.

Citations

La GRC a à coeur la réconciliation avec les Autochtones. Louis Riel, qui a lutté toute sa vie pour défendre les droits sociaux, culturels et politiques des Métis, a joué un rôle marquant dans l'histoire de la Confédération canadienne. Le rapatriement de ces objets est important pour les Métis et je suis heureux d'avoir conclu un accord faisant en sorte que ces objets historiques demeureront accessibles au public.

Sous-commissaire Kevin Brosseau, Services de police contractuels et autochtones, Gendarmerie royale du Canada

Le rapatriement des objets personnels de notre chef respecté Louis Riel est un premier pas dans la réconciliation entre la Nation métisse et la GRC. Nous accueillons favorablement ce geste. J'attends avec impatience le transfert de ces objets personnels au Métis National Heritage Centre construit dans la ville de Winnipeg, anciennement la colonie de la rivière Rouge et berceau de la Nation métisse.

Clément Chartier, président du Ralliement national des Métis

Le rapatriement des objets personnels de notre chef respecté Louis Riel contribue grandement à renouveler notre relation de nation à nation et de gouvernement à gouvernement avec le Canada. Notre partenariat pour protéger notre passé en tant que Métis est un pas important vers la réconciliation entre nos peuples. Les Métis du Manitoba étant reconnus comme des partenaires du Canada dans la négociation de la Confédération, il convient parfaitement que ce rapatriement coïncide avec le 150e anniversaire de notre pays. Comme l'a dit le premier ministre, le Canada est un projet en perpétuelle évolution. Aujourd'hui, ce rapatriement en constitue un fondement solide.

David Chartrand, président de la Manitoba Métis Federation

Je me réjouis de l'accord signé par la GRC, la Manitoba Metis Federation et le Ralliement national des Métis pour le retour des objets de Louis Riel à la Nation métisse. Champion défenseur des droits des minorités et fondateur du Manitoba, Louis Riel était un grand leader fermement résolu à protéger les droits des Métis. Le fait de leur rendre ces objets est un pas important dans la réconciliation avec la Nation métisse.

L'honorable Carolyn Bennett, ministre des Relations Couronne-Autochtones et des Affaires du Nord

Le gouvernement du Canada reconnaît l'importance de ces objets pour les Métis, qui sont remis au Ralliement national des Métis dans un esprit de réconciliation. Nous sommes déterminés à renouveler notre relation avec la Nation métisse de façon à ce qu'elle soit fondée sur la reconnaissance des droits, le respect, la coopération et le partenariat.

L'honorable Ralph Goodale, ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile

Faits en bref

  • Le crucifix a été donné à la GRC en 1959 par la fille d'un sergent-major qui assurait la garde de Louis Riel pendant son procès. Le sergent-major aurait acquis le crucifix peu avant l'exécution de Louis Riel.
  • Le couteau de chasse qui aurait appartenu à Louis Riel a été donné à la GRC en 1947 par un professeur d'université et ancien combattant de la Campagne du Nord-Ouest. Il avait reçu le couteau d'un jeune homme qui savait qu'il avait participé à cette campagne. La véritable origine du couteau n'a jamais été confirmée.
  • Poésies Religieuses et Politiques, le recueil de poésie publié par Louis Riel, a été offert en cadeau à la GRC en 1943.

Liens connexes

–30–

Contactez-nous

Pour les médias seulement

Relations avec les médias
GRC au Manitoba
204-983-8497

Relations avec les médias
Services nationaux de communication de la GRC, Ottawa
613-843-5999
RCMP.HQMediaRelations-DGRelationsmedias.GRC@rcmp-grc.gc.ca

Ralliement national des Métis et Manitoba Metis Federation – Gendarmerie royale du Canada – Protocole d'entente sur des artéfacts autochtones d'origine métisse

Le protocole d'entente entre en vigueur le 23 septembre 2017

ENTRE

le Ralliement national des Métis

- et -

la Manitoba Metis Federation

- et -

la Gendarmerie royale du Canada,
représentée par le sous-commissaire, Services de police contractuels et autochtones

(ci-après collectivement appelées les « parties »)

ATTENDU QUE la Gendarmerie royale du Canada (« GRC ») tient à promouvoir la réconciliation avec les peuples autochtones au Canada;

QUE la GRC a la propriété avérée de certains artéfacts ayant appartenu ou se rapportant au peuple métis;

QUE la GRC reconnaît l'importance culturelle et historique de ces artéfacts pour le peuple métis;

ET QUE la GRC reconnaît le droit des peuples autochtones, tel qu'il est exprimé dans l'article 11 de la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones de conserver, de protéger et de développer les manifestations de leur culture, y compris ses artéfacts;

EN CONSÉQUENCE, LES PARTIES CONVIENNENT DE CE QUI SUIT :

I. ENGAGEMENTS DE LA GRC

La GRC s'engage à :

  1. rapatrier certains artéfacts, notamment un couteau, un crucifix et un livre de poésie, dont elle a la propriété avérée, au peuple métis;
  2. recenser d'autres artéfacts métis dont elle est la propriétaire avérée en sa possession au Centre du patrimoine de la GRC;
  3. rapatrier au peuple métis ces autres artéfacts qu'elle pourrait recenser;
  4. de conserver la garde physique de ces artéfacts jusqu'au moment où un endroit acceptable est trouvé.

II. ENGAGEMENTS DU RALLIEMENT NATIONAL DES MÉTIS et de la MANITOBA METIS FEDERATION

Le Ralliement national des Métis et la Manitoba Metis Federation s'engagent à :

  1. fournir à la GRC l'assistance qu'elle pourrait demander pour recenser d'autres artéfacts métis dont la GRC a la propriété avérée et la possession;
  2. informer la GRC lorsqu'ils auront arrêté un endroit acceptable pour les artéfacts de façon à ce que la garde physique du couteau, du crucifix et du livre de poésie et de tout autre artéfact métis recensés tel qu'il est décrit ci-dessus puisse être transférée.

III. RESPONSABILITÉ FINANCIÈRE

Pour atteindre les objectifs du présent protocole, la GRC :

  1. supportera tous les coûts internes liés au recensement de tout autre artéfact métis, tel qu'il est décrit ci-dessus;
  2. supportera tous les coûts liés au maintien de la garde physique des artéfacts métis, tel qu'il est décrit de façon générale et spécifique ci-dessus, dans un local climatisé jusqu'à ce que lesdits artéfacts soient transférés.

Signé à l'Assemblée générale de la Manitoba Metis Federation dans la ville de Winnipeg, au Manitoba, le 23e jour de septembre 2017.

David Chartrand
Président
Manitoba Metis Federation

Clément Chartier
Président
Ralliement national des Métis

Kevin Brosseau
Sous-commissaire
Services de police contractuels et autochtones
Gendarmerie royale du Canada

Date de modification :