La GRC du District d'East Hants enquête sur des comportements de conduite dangereuse

18 août 2017
Enfield (Nouvelle-Écosse)

Communiqué de presse

Images

Vers 9 h 45 le 17 août, la GRC du District d'East Hants a reçu plusieurs plaints en lien avec des conducteurs sans permis et des véhicules non immatriculés, y compris des véhicules hors route et des voitures de course de type stock-car, qui se trouvaient sur l'autoroute 2 à Enfield.

Les policiers se sont rendus sur les lieux et ont observé un grand nombre de VTT et de voitures de type stock-car sur une rue secondaire, formant un groupe et se dirigeant vers l'autoroute. Les policiers ont intercepté le groupe et ont avisé les conducteurs de VTT qu'il leur était interdit de se retrouver sur l'autoroute. Ils ont informé les conducteurs de voitures de type stock-car que celles-ci devaient être immatriculées et assurées avant de pouvoir circuler sur la route. Les conducteurs étaient très coopératifs et les policiers ont commencé à laisser passer les véhicules immatriculés. Au même moment, environ 25 véhicules qui se trouvaient non loin de là ont commencé à faire crisser leurs pneus sur l'asphalte. La fumée épaisse produite a eu pour effet de réduire la visibilité à zéro pour les automobilistes. De plus, les débris et cailloux projetés dans les airs causaient un danger extrême pour les nombreux piétons qui se trouvaient sur les lieux.

Les policiers sont intervenus sur-le-champ et trois véhicules ont été saisis. Les trois conducteurs, tous les trois d'East Hants, ont été accusés de conduite dangereuse. Un policier a tenté d'intercepter un VTT pour conduite imprudente, mais le conducteur du VTT s'est sauvé dans le sens inverse de la circulation. Il a fait une roue arrière (wheelie) avant de prendre la fuite.

Les policiers cherchent toujours à identifier le conducteur.

« Notre intervention initiale a été respectueuse et calme, mais la situation s'est détériorée très rapidement », explique le cap. Dal Hutchinson, de la GRC en Nouvelle-Écosse. « La priorité de nos membres est de veiller à la sécurité des citoyens. La conduite imprudente met les automobilistes, les piétons et les policiers en danger. »

« Nous allons poursuivre nos efforts pour identifier les autres personnes impliquées et porter des accusations contre elles », ajoute-t-il.

La conduite dangereuse comprend plusieurs infractions, dont : la conduite à une vitesse de 50 kilomètres au-dessus de la limite permise, la conduite inattentive et insouciante, et les dérapages volontaires. L'amende associée à la conduite dangereuse en Nouvelle-Écosse s'élève à 2 422,50 $. Elle s'accompagne d'une suspension de sept jours du permis de conduire.

D'autres accusations, dont des accusations de conduite dangereuse, sont prévues.

–30–

Contactez-nous

Cap. Dal Hutchinson
GRC en Nouvelle-Écosse
Cell. : 902-222-0154
dal.hutchinson@rcmp-grc.gc.ca

Date de modification :