Automobilistes et piétons : prudence dans les zones scolaires à l'occasion de la rentrée

7 septembre 2017
Dartmouth (Nouvelle-Écosse)

Communiqué de presse

Images

C'est maintenant le temps de la rentrée scolaire en Nouvelle-Écosse. Pendant que les élèves se remettent à la grammaire et aux mathématiques, il est bon de rappeler aux automobilistes et aux piétons quelques conseils en ce qui a trait à la sécurité dans les zones scolaires.

Si des enfants sont sur le trottoir ou près de la rue dans une zone scolaire où la limite affichée est de 50 km/h, il faut réduire sa vitesse à 30 km/h. Cela est important afin de protéger les enfants qui pourraient traverser la rue à n'importe quel moment.

Pour une première infraction, les amendes pour excès de vitesse à proximité d'une école sont les suivantes :

  • Jusqu'à 15 km/h au-delà de la limite légale : 352,50 $ et deux points d'inaptitude sur le permis.
  • De 16 à 30 km/h au-delà de la limite légale : 467,50 $, trois points d'inaptitude sur le permis, et une suspension de sept jours.
  • Plus 31 km/h au-delà de la limite légale : 697,50 $, quatre points d'inaptitude sur le permis, et une suspension de sept jours du permis de conduire.

Quand un autobus scolaire fait monter ou descendre des élèves, un panneau « Arrêt » avec des feux rouges clignotants s'ouvre sur le côté de l'autobus. Les automobilistes doivent donc immobiliser leur véhicule dans toutes les directions. Ceux qui ne s'arrêtent pas à la vue d'un autobus dont les feux rouges clignotent s'exposent à une amende de 410 $ et à l'ajout de six points d'inaptitude sur le permis s'il s'agit de leur première infraction.

La sécurité routière est l'affaire de tous, y compris des piétons. Ils doivent regarder des deux côtés de la rue et établir un contact visuel avec les automobilistes avant de traverser, et éviter de texter ou d'utiliser tout appareil électronique en marchant. Pour ce qui est des automobilistes, ils doivent attendre qu'on leur fasse signe de passer avant de poursuivre leur route quand une personne assure la sécurité des écoliers à une intersection. Toute personne n'obéissant pas à un brigadier s'expose à une amende de 697,50 $, ainsi qu'à l'ajout de six points d'inaptitude sur le permis ou à la perte du permis s'il s'agit de leur première infraction.

Au mois de septembre et pendant le reste de l'année scolaire, la police fera appliquer la loi dans les zones scolaires afin de veiller à la sécurité de tous.

Pour plus d'information, suivez-nous sur Facebook (Gendarmerie royale du Canada en Nouvelle-Écosse) ou sur Twitter (@GRCNE), et utilisez les mots-clics #SécuritéScolaire ou #ZoneScolaire!

–30–

Contactez-nous

Gendarme Chad Morrison
Section de la sécurité routière
GRC – Nouvelle-Écosse
902-720-5789
chad.morrison@rcmp-grc.gc.ca

Date de modification :