La GRC rend public l'examen sur les allégations d'inconduite sexuelle au Collège canadien de police

14 juillet 2016
Ottawa (Ontario)

Déclaration

La GRC a rendu publiques les constatations et les recommandations d'un examen de l'enquête sur les allégations d'inconduite sexuelle au Collège canadien de police. Cet examen a été ordonné après que le commissaire de la GRC a pris connaissance d'éléments d'information nouveaux concernant les événements et l'enquête subséquente.

L'examen a été supervisé par M. Paul Kennedy, ancien président de la Commission des plaintes du public contre la GRC, qui a été mobilisé en tant qu'observateur externe indépendant.

L'examen s'est soldé par la présentation de 28 recommandations à la haute direction de la GRC. Ces recommandations tiennent compte des leçons dégagées des enquêtes relatives aux incidents et portent sur des questions variées, y compris la gouvernance, la gestion des ressources humaines ainsi que les pratiques de responsabilisation et de communication au sein de l'organisation.

La GRC appuie sans réserve les constatations et accepte les recommandations. À travers la mise en œuvre de ces recommandations, aucun effort ne sera ménagé pour s'assurer que chaque personne à l'emploi de l'organisation comprenne et incarne les valeurs et la culture de l'institution professionnelle qu'est la GRC et pour qu'un comportement odieux ne soit pas accepté en milieu de travail.

On peut consulter l'examen, les constatations, les recommandations et les réponses de la GRC ainsi que la déclaration de M. Kennedy à l'adresse suivante : http://www.rcmp.gc.ca/fr/rapport-allegations-harcelement-et-dinconduite-sexuelle-au-sein-du-groupe-formation-aux-explosifs-du.

La GRC remercie sincèrement M. Kennedy pour son précieux concours.

Si nous avons effectué de solides avancées dans le règlement des cas d'inconduite et de harcèlement, il nous reste encore du chemin à parcourir. J'ose espérer que ma détermination à améliorer nos pratiques et nos processus saura inciter tous les employés à se faire entendre s'ils devaient être victimes ou témoins d'inconduite.

Bob Paulson, commissaire

–30–

Contactez-nous

Relations avec les médias, GRC
613-843-5999

Date de modification :