La GRC demande l'aide du public pour retrouver nos filles et nos femmes autochtones

La Gendarmerie royale du Canada (GRC) vous demande de l'aider à dénouer des affaires non résolues de disparitions de femmes autochtones. Chaque année, nous présentons dans les médias sociaux des cas particuliers qui figurent sur le site Web Disparus-Canada.

Pendant dix semaines, la GRC communiquera de l'information sur ces disparitions sur ses comptes Facebook et Twitter. La campagne est lancée pendant la semaine où a lieu le 4 octobre chaque année la veille annuelle des Sœurs par l'esprit organisée par l'Association des femmes autochtones du Canada. Chaque dossier figurant sur le site Web Disparus-Canada comprend un profil d'informations sur la personne disparue et les circonstances de l'affaire qui peut être imprimé sous forme d'affiche à des fins de diffusion.

Que peut faire le public pour aider?

Cette campagne est l'occasion pour les collectivités du pays de jouer un rôle actif en communiquant de l'information qui pourrait fournir des pistes aux enquêteurs. Nous espérons retrouver ces filles et ces femmes avec l'aide du public.

La GRC fournit depuis plus de 140 ans des services aux communautés métisses, inuites et des Premières nations partout au pays. De nos jours, la GRC sert plus de 600 collectivités autochtones, et est fière de compter plus de 1 900 employés autochtones dans ses rangs. Nos efforts visent à réduire la violence contre les femmes autochtones et à contribuer à accroître leur sécurité et leur bien-être dans les collectivités que nous servons.

Date de modification :