Le guidon de la Gendarmerie royale du Canada

  • Le Guidon

En bref

  • Le term « guidon » vient de l'ancien français « guyd'homme » qui désignait le drapeau porté par un chef de la cavalerie et qui servait à « guider » les hommes au combat.
  • Les drapeau régimentaires de l'infanterie sont appelés les « couleurs » alors que ceux de la cavalerie, y compris la GRC, sont appelés « guidons ».
  • Le premier guidon de la GRC a été présenté à la GRC par Son Excellence le Comte de Bessborough, Gouverneur général du Canada.

Aperçu

Le guidon de la Gendarmerie royale du Canada constitue l'étendard régimentaire traditionnel de la Gendarmerie et s'inscrit dans la tradition des régiments de cavalerie de l'Armée britannique.

Le premier guidon de la GRC a été consacré en 1935. Celui-ci a été mis hors service en 1973, et un nouveau guidon a alors été consacré par Sa Majesté la reine Élizabeth II, Commissaire honoraire de la GRC, à Regina, en Saskatchewan, à l'occasion du Centenaire de la Gendarmerie.

Transport et escorte

Pendant son transport, le guidon doit être conservé dans un porte-documents, et celui-ci doit toujours être sous la garde d'un membre régulier.

La Garde du guidon, qui a pour tâche de garder le guidon pendant les rassemblements, est composée d'un porte-drapeau (sergent-major), d'escortes armées (sergents) et d'un planton (caporal). L'escorte armée ayant le plus d'ancienneté se place à la droite du porte-drapeau.

L'Escorte du guidon consiste en un important groupement armé, placé sous le commandement d'un officier. Il s'agit d'une formation distincte de la Garde du guidon.

Défilé

Le guidon ne doit être accompagné d'aucun autre drapeau ou enseigne, sauf s'il s'agit d'un drapeau militaire.

Le guidon peut être arboré :

  • dans le cadre d'un défilé le jour de l'anniversaire du Roi ou de la Reine;
  • aux obsèques d'un dignitaire ayant droit à une garde d'honneur de 100 membres;
  • dans le cadre d'une cérémonie de passation de commandement (nouveau commissaire);
  • dans le cadre d'une inspection du Commissaire (revue);
  • dans le cadre d'un défilé et service religieux en l'honneur de membres tués dans l'exercice de leurs fonctions;
  • dans le cadre de diverses prises d'armes (montées ou à pied) autorisées par le Commissaire.

Le nouveau guidon

Le monogramme royal apparaît dans le coin supérieur gauche et les initiales RCMP de la Gendarmerie royale du Canada actuelle et les initiales de ses prédécesseurs, soit NWMP (Police à cheval du Nord-Ouest) et RNWMP (Royale Gendarmerie à cheval du Nord-Ouest) figurent dans les autres coins. L'insigne actuel de la GRC apparaît au centre du guidon.

Placed on either side of and below the badge are the honours for the five theatres of military operation in which Mounted Police members served and lost lives, North West Canada 1885, South Africa 1900-2, France & Flanders 1918, Siberia 1918-19, Europe 1939-45.

Le premier guidon est gardé dans la chapelle de la GRC (Division Dépôt), tandis que le nouveau est exposé dans l'immeuble de la Direction générale, à Ottawa.

Date de modification :