Gendarmerie Royale du Canada Île-du-Prince-Édouard Bilan de l'Année 2016-2017

Message de la Commandante Divisionnaire

Surintendante principale Joanne Crampton
Commandante divisionnaire

Les partenariats de longue date avec les collectivités de l'Île, combinés au soutien des administrations municipales, des Premières Nations et des gouvernements provincial et fédéral, constituent la pierre angulaire du succès de la Gendarmerie royale du Canada à l'Île-du-Prince-Édouard. Je vous remercie de prendre le temps de lire notre rapport annuel pour la période du 1er avril 2016 au 31 mars 2017.

Nous avons la chance d'habiter dans une province considérée comme l'un des endroits les plus sûrs pour vivre et travailler au Canada, un endroit où nos jeunes ont la possibilité d'apprendre à devenir des membres actifs de la société. La GRC est fière de servir les citoyens de l'Île-du-Prince-Édouard depuis 1932. En effet, nous leur fournissons des services de police provinciaux depuis maintenant 85 ans. Nous avons connu de nombreuses réussites dans plusieurs domaines au fil des ans, en particulier en ce qui concerne les jeunes, les collectivités autochtones, la sécurité routière, les services de police axés sur le renseignement et les enquêtes sur les crimes graves et le crime organisé.

Nos enjeux de société sont en évolution constante et nous devons nous y adapter afin d'assurer un haut niveau de sécurité publique et ainsi contribuer au maintien de la qualité de vie que les résidents de l'Île chérissent. Nous ne sommes pas à l'abri des influences négatives et nous devons continuellement évaluer l'environnement dans lequel nous vivons et nous travaillons afin de répondre aux besoins des citoyens et de perturber les activités criminelles. En plus de travailler avec nos partenaires policiers municipaux, nous avons également la chance d'avoir accès à l'expertise policière, la formation et l'équipement spécialisés que la famille de la GRC fournit à l'échelle nationale. L'engagement de nos collectivités, des administrations municipales, des Premières Nations et des gouvernements provincial et fédéral nous aide à optimiser nos ressources de manière à répondre à ces besoins et à relever ces défis.

Je sais d'expérience que les employés de la GRC dans cette province sont déterminés à maintenir la paix, à faire respecter la loi et à fournir un service de qualité en partenariat avec les collectivités que nous servons. C'est un rôle que nous prenons très au sérieux. J'aimerais profiter de l'occasion pour remercier nos employés pour leur dévouement et leur engagement continus.

Nous sommes très honorés de la confiance et du soutien que nous accordent les résidents de l'Île et les représentants gouvernementaux. J'espère que le présent rapport contribuera à démontrer notre engagement à veiller à ce que notre île continue d'être un endroit sûr pour tous les citoyens.

Message du Ministre

Premier ministre Wade MacLauchlan
Ministre de la Justice et de la Sécurité publique

L'Île-du-Prince-Édouard a été reconnue comme ayant le meilleur système de justice pénale au Canada, ce qui témoigne du travail remarquable des résidents de l'Île qui œuvrent dans les domaines de la justice, de l'application de la loi, de la sécurité publique, des services correctionnels et des services aux victimes. Étant donné qu'à l'Île, la GRC fournit des services de police à environ 63 % de la population et patrouille 98 % du territoire et des voies navigables, le succès de notre système de justice reflète, à bien des égards, le succès de la GRC à l'Île-du-Prince-Édouard.

Nos partenaires policiers fournissent les services et le soutien nécessaires au maintien de notre sentiment de sécurité communautaire. Ils jouent un rôle important en matière de leadership en prévenant la criminalité, en assurant la sécurité dans nos collectivités et en protégeant les plus vulnérables de la société. À l'Île, nous avons la chance d'avoir des taux de crimes graves se situant parmi les plus faibles au pays.

En raison du rôle que tient le procureur général, à savoir celui d'agent d'application de la loi en chef dans la province, je suis conscient de l'importance de l'entente provinciale sur les services de police offerts par la GRC à nos collectivités. La GRC fournit des ressources policières spécialisées dans l'ensemble de la province. Ces ressources augmentent les capacités de tous les partenaires policiers et assurent le maintien d'une norme élevée en matière de services de police pour tous les résidents de l'Île, ce que le procureur général considère comme un facteur important.

Je tiens à souligner le travail du Service du renseignement criminel de l'Île-du-Prince-Édouard (SRCIPE), sous la direction de la GRC. Le SRCIPE travaille en partenariat avec les trois services de police municipaux et d'autres organismes d'application de la loi fédéraux et provinciaux dans le but de détecter et de perturber les activités criminelles dans la province. Son leadership dans le cadre des efforts déployés dans la province pour empêcher l'expansion des bandes de motards criminalisées est grandement apprécié.

Selon les commentaires recueillis durant l'examen du modèle de prévention du crime et de prestation des services policiers, les résidents de l'Île estiment que la police fait du bon travail. La majorité d'entre eux sont convaincus que lorsqu'ils ont besoin des policiers, ces derniers sont là pour les aider. Ensemble, nous pouvons tirer parti de ces réussites, en portant une attention particulière à la justice autochtone et à l'amélioration de la sensibilisation aux services pour les victimes d'actes criminels. Nous continuerons de travailler ensemble pour veiller à ce que les résidents de l'Île aient un niveau de confiance élevé à l'égard de notre sécurité et de notre système de justice.

Je salue toutes les personnes qui travaillent pour donner aux résidents de l'Île un sentiment de sécurité dans notre province et de confiance en notre système de justice. En ma qualité de procureur général, je suis fier de compter la GRC parmi nos partenaires et je remercie ses membres pour tous les services qu'ils rendent à leurs concitoyens de l'Île-du-Prince-Édouard.

Message de l'Officier responsable des Enquêtes Criminelles

Surintendant Mac Richards
Officier responsable des enquêtes criminelles

Ce fut un plaisir pour moi d'agir en tant qu'officier responsable des enquêtes criminelles à l'Île-du-Prince-Édouard au cours de la dernière année. Durant cette période, j'en suis venu à apprécier la culture de l'Île, ainsi que la fierté des résidents à l'égard de leurs collectivités et leur volonté de s'entraider. Je crois que ces attributs, combinés à la relation de travail solide entre les services de police et les collectivités, expliquent en partie pourquoi l'Île-du-Prince-Édouard a le plus faible taux de criminalité au Canada.

Au cours de la dernière année, la GRC s'est employée à améliorer sa prestation de services et, de ce fait, à accroître la sécurité des résidents de l'Île. En effet, nous avons concentré nos efforts dans trois principaux domaines : travailler en collaboration avec les organismes d'application de la loi et leurs organismes partenaires, mettre l'accent sur la violence dans les relations et accorder une attention particulière à la santé mentale.

Afin de fournir des services de police efficaces et adaptés, la GRC de l'Île reconnaît le besoin de collaboration entre les organismes d'application de la loi. Au cours de la dernière année, la GRC à l'Île-du-Prince-Édouard a travaillé en collaboration avec les partenaires policiers municipaux, les organismes fédéraux, les organismes d'application de la loi provinciaux et les services de soutien spécialisés internes lors d'exercices de formation continue et d'enquêtes en cours.

L'établissement de partenariats avec un grand nombre d'organismes communautaires par l'entremise du programme Bridge a permis l'adoption d'une approche collaborative pour aborder les enjeux présentant des risques élevés. Cette approche interorganismes visant à cerner des stratégies pour résoudre rapidement les situations où des personnes sont exposées un risque très élevé a accru la capacité de la GRC d'offrir des services de police de la plus haute qualité aux résidents de l'Île. La violence dans les relations est un problème beaucoup trop répandu qui touche tout le monde. Au cours de la dernière année, la GRC à l'Île-du-Prince-Édouard a fortement mis l'accent sur le développement de sa compréhension du problème et l'amélioration de ses enquêtes. Cela a été possible en partie grâce à l'amélioration de la formation, de l'élaboration des politiques et de la surveillance des enquêtes.

Au cours de la prochaine année, la GRC à l'Île-du-Prince-Édouard aidera à faire en sorte que la province enregistre les taux de criminalité les plus faibles au pays en ciblant la sécurité routière, le crime organisé et la mobilisation des collectivités.

Message de l'Officier responsable des Services de Police Fédérale

Inspecteur Denis Roy
Officier responsable des Services de police fédérale

En tant qu'officier responsable des Services de police fédérale, je peux témoigner du fait que la GRC à l'Île-du-Prince-Édouard s'est engagée à faire de l'Île la province la plus sécuritaire au Canada. Durant l'exercice financier 2016-2017, des efforts concertés ont été déployés en vue de réduire les effets du crime organisé dans la province, de sensibiliser davantage le public à la cybercriminalité et aux crimes économiques, d'établir et d'entretenir des relations positives avec nos organismes partenaires et de réduire l'approvisionnement en substances dangereuses, comme la méthamphétamine et le fentanyl, grâce à de solides initiatives de sensibilisation et d'application de la loi et à des enquêtes approfondies.

À la Sécurité nationale de la GRC, le Programme de sensibilisation a continué d'être amélioré et des membres ont été formés en tant qu'animateurs par l'entremise du Programme de prévention du terrorisme des Engagements publics de la police fédérale. Ces animateurs ont participé à huit ateliers qui leur ont permis d'informer et de sensibiliser un large éventail de groupes. De plus, un protocole d'entente a été signé par le milieu de l'application de la loi de l'Île-du-Prince-Édouard afin d'assurer une intervention uniforme et coordonnée en cas d'incident terroriste à l'Île. Ainsi, la GRC, les services de police et Sécurité publique continueront de collaborer et de suivre une formation commune de manière à mener une intervention concertée lors d'incidents graves.

Priorités stratégiques nationales 2016-2017

Crimes graves et crime organisé

La violence et l'effet de corruption des groupes criminels organisés ont une incidence importante sur le droit à la sécurité et à la protection de tous les Canadiens. À l'aide d'une approche intégrée et axée sur le renseignement, la GRC a concentré ses activités sur la réduction de la menace et de l'effet du crime organisé, dont les conséquences sont considérables, même à l'Île-du-Prince-Édouard. Afin de remplir son mandat, la GRC collabore étroitement et de manière soutenue avec ses partenaires nationaux et internationaux au démantèlement des groupes criminels.

Sécurité nationale

La plus grande menace à la sécurité nationale demeure la possibilité d'activités criminelles terroristes au pays et à l'étranger. La section de la Sécurité nationale de la GRC à l'Île-du-Prince-Édouard a pour rôle de mettre au jour, de prévenir, de déjouer et de mettre un terme à ce genre d'activités criminelles. Le succès de nos enquêtes repose principalement sur notre faculté d'adaptation, notre leadership et notre collaboration avec divers organismes d'application de la loi, au pays et à l'étranger. Nous continuerons à prendre des mesures proactives directement en fonction du niveau de menace contre les citoyens que nous nous sommes engagés à protéger.

Jeunes

À l'échelle nationale, les enjeux prioritaires relatifs aux jeunes incluaient : l'intimidation et la cyberintimidation, la conduite avec facultés affaiblies et la distraction au volant, la toxicomanie et la violence chez les jeunes. Des stratégies de sensibilisation et de mobilisation ont été élaborées afin de réduire la victimisation et la criminalité chez les jeunes. À l'échelle locale, nous avons continué de compter sur les intervenants provinciaux auprès des jeunes, qui sont présents dans chaque district et fournissent des recommandations en plus d'assurer le suivi dans le cas des jeunes à risque, en collaboration avec nos policiers de première ligne.

Collectivités autochtones

En 2016-2017, l'une des cinq priorités stratégiques de la GRC était de contribuer à rendre les collectivités autochtones plus sûres et plus saines. Des services de police adaptés sur le plan culturel étaient fondamentaux pour établir des relations et des partenariats avec les collectivités autochtones de l'Île-du-Prince-Édouard où elle offre des services. Grâce à des initiatives comme le Comité consultatif du commandant divisionnaire sur les Autochtones, la GRC à l'Île est dans une position favorable pour aider les collectivités autochtones et défendre leurs intérêts à l'échelle locale et nationale.

Intégrité économique

Tirant parti de la mondialisation et des progrès technologiques, les criminels se livrent à leurs activités sans être limités par les frontières et recourent à des méthodes perfectionnées et constamment renouvelées pour trouver des victimes. L'application de la loi joue un rôle important lorsqu'il s'agit de renforcer et de préserver la sécurité et les intérêts économiques de tous les citoyens. Préserver l'intégrité économique, tout en veillant à la réduction de la victimisation, est un défi complexe que la GRC à l'Île-du-Prince-Édouard a abordé en coopération avec d'autres services de police et organismes d'application de la loi, tous les ordres de gouvernement, le secteur privé et les partenaires internationaux.

Service de Police Provincial Priorités de la GRC à 'Île du Prince-Édouard 2016-2017

Sécurité routière

Des efforts pour accroître la sensibilisation du public, combinés à des mesures d'application de la loi stratégiques et des initiatives en matière de sécurité routière, ont été déployés conjointement avec divers partenaires dans le but de rendre plus ciblée et plus collaborative l'approche de lutte contre la conduite avec facultés affaiblies par l'alcool ou les drogues ainsi que la distraction au volant sur les routes de la province. On a aussi mis à profit les médias sociaux dans le but d'éduquer et de sensibiliser le public aux problèmes de sécurité routière auxquels est confrontée chaque jour la GRC à l'Île-du-Prince-Édouard.

Collectivités autochtones

Célébration de la diversité des employés dans le District de Prince

L'amélioration de la santé et de la sécurité des collectivités autochtones était une priorité de la GRC à l'Île en 2016-2017. Une formation sur le savoir-faire culturel a été présentée aux employés de la GRC et des séances de recrutement proactives ont été organisées afin d'attirer des candidats autochtones à la GRC. Un participant au Programme de formation des aspirants-policiers autochtones a été sélectionné à l'Île-du-Prince-Édouard et a reçu une formation à l'École de la GRC à Regina, puis a fait équipe avec un des membres des services de police des Premières Nations de la GRC à l'Île-du-Prince-Édouard durant l'été 2016.

Crime organisé et crimes économiques

La GRC à l'Île-du-Prince-Édouard a déployé des efforts concertés en vue de prévenir et de réduire la menace et les effets du crime organisé dans la province. Dans le cadre de ces efforts, elle a procédé à la recherche de renseignements tactiques sur les diverses bandes de motards criminalisées actives dans l'île. Elle a mené des initiatives en matière d'éducation et de sensibilisation auprès de divers intervenants et groupes dans le but d'informer les résidents sur les effets négatifs et considérables du crime organisé et des crimes économiques dans les collectivités de l'Île-du-Prince-Édouard.

Gestion des urgences

En 2016-2017, une attention particulière a été accordée à la capacité de GRC à l'Île de répondre efficacement en cas d'urgences ou d'incidents critiques. Un Protocole d'intervention en cas de menace active a été déployé, ce qui a permis à tous les employés de la GRC à l'Île de développer des connaissances et des aptitudes avancées pour intervenir dans une situation mettant en cause un tireur actif. Un exercice de simulation a été mené en collaboration avec les services de police de Charlottetown et de Summerside afin de mieux préparer et équiper les membres de première ligne de sorte qu'ils soient prêts à répondre à une urgence tous risques.

Mobilisation des jeunes

On a organisé des séances destinées à informer les jeunes en mettant un accent particulier sur la réduction de la victimisation des jeunes et l'accroissement de la sensibilisation aux problèmes de l'intimidation et de la cyberintimidation, qui deviennent de plus en plus courants en raison des progrès technologiques de notre société. Afin d'éloigner les jeunes du processus judiciaire officiel tout en les habilitant à assumer la responsabilité de leurs actions, des mesures et des programmes de déjudiciarisation ont été mis en œuvre dans les cas pertinents, en consultation avec des intervenants auprès des jeunes et d'autres intervenants du domaine de la justice.

Gestion des ressources humaines

Dans le but d'accroître le bien-être et la résilience des employés, diverses initiatives ont été entreprises pendant l'exercice 2016-2017. La formation En route vers la préparation mentale a été donnée à tous les employés de la GRC à l'Île et des activités de renforcement de l'esprit d'équipe propres à chaque groupe ont été organisées. Tout au long de l'année, on a fait la promotion d'un milieu de travail respectueux et on a tenu diverses activités célébrant la diversité et l'inclusion.

Groupes de Soutien Opérationnel et Administratif

Service de sensibilisation aux drogues et au crime organisé

Présence policière lors d'une rencontre de l'Atlantic Confederation of Clubs (ACC)

Pendant l'exercice financier 2016-2017, le Service de sensibilisation aux drogues et au crime organisé (SSDCO) a de nouveau concentré son attention sur la méthamphétamine (comprimés de « speed ») et a poursuivi ses efforts de prévention relatifs au fentanyl. Cette attention continue était nécessaire en raison du problème national de plus en plus important de l'abus du fentanyl et de la tendance croissante de l'abus de comprimés de méthamphétamine à l'Île-du-Prince-Édouard. Pour complémenter les efforts en matière d'application de la loi, le SSDCO a lancé une campagne de sensibilisation dynamique dans le but d'empêcher ces drogues de faire une percée à l'Île. Un comité multidisciplinaire sur les drogues a aussi été formé cette année pour aider à repérer et à cibler toute nouvelle tendance en matière de drogues.

Le SSDCO continue de promouvoir l'information, la sensibilisation et la prévention au sujet des drogues et des bandes de motards criminalisées en offrant des présentations et de la formation à de nombreux groupes dans l'Île. Le SSDCO administre aussi pour la province le programme des témoins experts en matière de drogue et le nouveau programme visant les laboratoires clandestins.

Le SSDCO participe activement à des initiatives d'information, de collecte de renseignement et d'enquête relatives aux bandes de motards criminalisées à l'Île-du-Prince-Édouard, en portant une attention particulière au club nouvellement établi par des acolytes des Hells Angels. Une saine campagne médiatique a été lancée, une aide a été fournie à la province pour déterminer les secteurs où des modifications législatives pourraient être les plus efficaces et des stratégies ont été étudiées et élaborées. Au cours de la prochaine année, le SSDCO participera activement à des opérations policières conjuguées dans le but de cibler la criminalité au sein des clubs de motards criminels dans l'Île.

Services de police axés sur le renseignement

Bénévoles du SRCIPE à l'Armée du Salut

Le Service du renseignement criminel de l'Île-du-Prince-Édouard (SRCIPE) est un partenariat d'organismes policiers responsable de la collecte, de la compilation, de l'échange, de l'analyse et de la production en temps opportun d'information et de renseignement sur le crime organisé et d'autres crimes graves à l'Île-du-Prince-Édouard. C'est l'un des dix bureaux provinciaux du Service canadien de renseignements criminels (SCRC) servant de réseau du renseignement criminel pour les organismes canadiens d'application de la loi.

En collaboration avec les organismes membres et les autres partenaires, le SRCIPE vise à combler les lacunes du renseignement, à échanger du renseignement à jour, à établir le profil des groupes criminels actuels et de leurs membres, et à identifier les nouveaux groupes et les tendances émergentes. Le modèle de renseignement mis au point en 2013 pour le SRCIPE continue d'évoluer, fournissant du renseignement en temps opportun à nos partenaires provinciaux et nationaux.

Le groupe est composé d'analystes du renseignement criminel et d'analystes en réduction du crime, qui offrent leurs services à la GRC et aux partenaires policiers municipaux de l'ensemble de la province. Son approche ciblée en matière de services de police axés sur le renseignement a aidé à faire avancer des enquêtes sur les bandes de motards criminalisées, des enquêtes fédérales sur les liens interprovinciaux avec le crime organisé, et l'enquête sur l'alerte à la bombe dans les écoles en 2016. Cette alerte qui provenait d'Ottawa a touché des écoles partout au pays et a entraîné l'évacuation de toutes les écoles publiques de l'Î.-P.-É.

Une solide stratégie de réduction de la criminalité continue d'évoluer et met l'accent sur les crimes contre les biens et les délinquants récidivistes, ce qui aide les chefs de police dans le déploiement des ressources et favorise une approche plus ciblée en vue de réduire la criminalité et la victimisation dans la province.

Groupe des crimes graves

Le Groupe des crimes graves (GCG) de la GRC à l'Île-du-Prince-Édouard a pour première fonction de fournir une aide en matière d'enquête à d'autres groupes et services de police en collaborant aux enquêtes qui sont de nature plus complexe ou qui nécessitent des ressources considérables.

Sur le plan opérationnel, le GCG a enquêté sur un grand nombre de cas liés à l'exploitation des enfants dans Internet en 2016-2017. Les vols de guichets automatiques ont aussi été très répandus pendant l'exercice financier et le GCG a consacré beaucoup de temps et de ressources aux enquêtes sur ces dossiers.

Le GCG continue d'apporter son aide aux trois districts de la GRC, au besoin. Des membres sont aussi détachés des districts pour aider le GCG lors d'enquêtes de plus grande envergure. En plus des avantages que présente l'augmentation des ressources humaines durant les enquêtes, cette pratique contribue à améliorer les connaissances, les compétences et les capacités des membres des districts qui fournissent une aide.

Au sein du GCG, l'enquêteur du Registre national des délinquants sexuels a travaillé avec diligence en 2016-2017 pour maintenir à 100 % le taux de respect de l'obligation de se présenter des clients.

Le regard tourné vers 2017-2018, le GCG s'attend à passer énormément de temps devant les tribunaux au début de l'exercice lors de procès importants, incluant un homicide et une violation de domicile. Le GCG continuera de renforcer sa capacité d'enquêter sur les crimes graves dans la province en recherchant des occasions de formation, en collaborant avec les autres sections, en répondant aux nouvelles demandes d'aide et en maintenant son engagement à résoudre les enquêtes en suspens.

Services cynophiles

Les Services cynophiles de la GRC à l'Île-du-Prince-Édouard comprennent actuellement deux équipes, chacune composée d'un chien policier et d'un maître-chien. Ces équipes se trouvent physiquement aux détachements des districts de Queens et de Prince. Le caporal Marc Périard et le chien policier Dutch (six ans) sont formés pour fournir des services de police généraux et des services de détection de drogues. Le gendarme Kristian Thomsen et le chien policier Fleck (trois ans) sont formés pour assurer des services de police généraux et des services de détection d'explosifs. L'arrivée de cette deuxième équipe en novembre 2016 a permis d'améliorer la prestation de services et d'offrir un certain répit au maître-chien déjà en poste, car ce type de travail nécessite une disponibilité en tout temps.

Fournir un soutien aux trois districts de la GRC et aux trois services de police municipaux demeure la priorité des Services cynophiles. En outre, l'appui offert aux sections spécialisées, comme le Groupe tactique d'intervention, l'Équipe anti-émeute, Recherche et Sauvetage, le Groupe des crimes graves et le Centre correctionnel provincial, fait partie intégrante du rôle des Services cynophiles. Grâce à l'ajout de l'équipe du gendarme Thomsen et de Fleck, les Services cynophiles de la GRC à l'Île-du-Prince-Édouard ont maintenant une capacité de détection d'explosifs qui sera très utile durant les visites de dignitaires et les alertes à la bombe.

Les Services cynophiles peuvent fournir une aide pour une grande variété d'appels : introductions par effractions, voies de fait, vols à main armée, personnes portées disparues et incendies criminels, pour n'en nommer que quelques-uns. La présence des Services cynophiles lors d'activités comme le Festival de musique de plage de Cavendish ou des présentations dans les écoles a eu un effet très positif dans la collectivité.

La GRC à l'Île-du-Prince-Édouard est très chanceuse d'avoir deux équipes disponibles sur appel. Les jours de formation sont très productifs et stimulants, la prestation des services s'est accrue et une rotation gérable et viable des équipes a été mise en place et répond aux besoins des maîtres-chiens, des partenaires municipaux et des détachements de la GRC dans l'ensemble de l'Île.

Service de l'identité judiciaire

Le Service de l'identité judiciaire, dont les locaux se trouvent au détachement de Maypoint dans le district de Queens, fournit un appui judiciaire aux trois districts de l'Île, aux groupes spécialisés et aux partenaires policiers municipaux. En 2016-2017, deux spécialistes de l'identité judiciaire, employés de longue date, ont quitté le Service, mais un nouveau spécialiste et un apprenti se sont joints à l'équipe.

L'exercice financier 2016-2017 a été aussi exigent que gratifiant en raison des enquêtes sur plusieurs cas très médiatisés, dont l'affaire « Project Ladder », qui a mené à l'arrestation et à la condamnation d'un cambrioleur récidiviste surnommé « Screen Cutter » dans les médias. Entre août 2016 et mars 2017, six enquêtes ont permis d'identifier des délinquants à l'aide de leurs empreintes digitales.

Au cours de l'exercice financier à venir, le programme des examinateurs des crimes contre la propriété sera rétabli et verra l'intégration d'experts en scène de crime formés dans chaque détachement de la GRC à l'Île.

Administration et personnel

Le Service de l'administration et du personnel fournit un soutien essentiel à la sécurité, à la sûreté et au bien-être des employés de la GRC dans l'ensemble de la province, en plus de fournir des liens directs et des renseignements aux partenaires fédéraux, provinciaux et municipaux. Le portefeuille du Service de l'administration et du personnel englobe plusieurs domaines de soutien, notamment les services à la clientèle, la planification, le perfectionnement et le renouvellement (dotation), la formation, le recrutement, les responsabilités professionnelles (conduite et discipline), la gestion des cas d'invalidité et les relations employeur-employés.

Statistiques de recrutement de la GRC à l'Î.-P.-É.
1er avril 2016 au 31 mars 2017
Nombre total de séances de recrutement à l'Î.-P.-É. 25
Nombre total de candidats de la GRC originaires de l'Î.-P.-É. 73
Nombre total de candidats originaires de l'Î.-P.-É. formés à l'École de la GRC 5
Nombre total de nouveaux cadets de la GRC à l'Î.-P.-É. provenant de l'École de la GRC 3
Nombre total de candidats de la GRC au Canada 16 327
Nombre total de troupes à l'École de la GRC (32 cadets par troupe) 34

Communications et relations avec les médias

Le sergent d'état-major Kevin Baillie s'adresse aux médias

Le Groupe des communications et des relations avec les médias fait la promotion du travail effectué par la GRC à l'Île-du-Prince-Édouard en offrant un soutien stratégique dans le cadre de la planification, ainsi que des moyens opérationnels pour la diffusion de l'information. Le Groupe offre des conseils et une orientation permettant de renforcer les relations avec divers publics cibles; il offre également des suggestions destinées à améliorer la sensibilisation et la compréhension à l'égard des programmes de police, des objectifs et des actions de la GRC dans les collectivités de l'Île. En étroite collaboration avec ses homologues de la GRC dans les provinces et les Services nationaux de communication à la Direction générale, à Ottawa, le Groupe fournit une aide collaborative en communiquant les messages de la GRC aux résidents de l'Île.

Le Groupe des communications et des relations avec les médias offre un soutien direct à la haute direction de la GRC, aux policiers de première ligne, aux groupes spécialisés et aux centres de décision, permettant ainsi aux résidents de l'Île-du-Prince-Édouard de se renseigner sur le travail effectué par la GRC dans la province.

Station de transmissions opérationnelles

La Station de transmissions opérationnelles (STO) est le lien vital et le premier point de contact pour les clients qui demandent l'aide de la police. La STO reçoit en tout temps des appels de service urgents et non urgents du public, de premiers intervenants et d'autres organismes de services publics. Les opérateurs de la STO sont très bien formés pour prendre des appels d'urgence et dépêcher des policiers. Pour ce faire, ils utilisent un système de répartition assisté par ordinateur (RAO) entièrement intégré, les systèmes de gestion de dossiers de police et le système provincial d'information sur les véhicules automobiles. Chaque nouvel opérateur de la STO reçoit la formation normalisée nationale et une formation avancée continue tout au long de sa carrière, suivant les procédures opérationnelles normalisées nationales et divisionnaires.

En mai 2016, le nouveau système national de RAO de la GRC, « CIIDS 9 », a été déployé. Ce nouveau système améliore la sécurité des agents et la capacité de répartition grâce à la mise à jour instantanée des dossiers, à la consignation d'information et à la production de rapports améliorée. Les membres de la GRC sur la route voient les mises à jour instantanées sur leurs postes de travail mobiles, car de multiples opérateurs de la STO peuvent recueillir et traiter l'information simultanément. Les opérateurs peuvent aussi utiliser les fonctions avancées du système pour déployer sur les lieux d'une urgence des unités policières possédant une formation et du matériel spécialisés en fonction des temps de réponse calculés par le système. La STO a aussi installé un nouveau système téléphonique automatique permettant la distribution et la hiérarchisation des appels des clients, et elle a amélioré les processus de production de rapports. Ces avancées technologiques favorisent l'interopérabilité avec les organismes partenaires et les autres STO de la GRC dans la région des Maritimes.

Au cours de l'exercice financier 2016-2017, la STO a effectué environ 390 000 suivis et mises à jour de l'état des unités de patrouille, relayé plus de 14 000 appels de service à des membres de la GRC partout dans la province, traité près de 5 000 appels 911 et répondu à des milliers de demandes de renseignements du public. L'accent mis par la STO sur la sécurité des agents incluait la surveillance et le traitement de près de 25 000 mises à jour concernant des contrôles routiers.

La STO de la GRC vient de terminer sa première année de prestation de services de réception et de répartition des appels pour le service de police de Kensington (SPK). Ce partenariat améliore la sécurité des agents du SPK en misant sur l'expérience et la formation des opérateurs de la STO et la plus récente technologie de répartition disponible. La GRC, le SPK et leurs clients communs bénéficient du point de contact unique offert par le centre de répartition, qui respecte des normes élevées en matière de réception des appels d'urgence.

Gestion de l'information et technologie de l'information

En 2016-2017, le Groupe de la gestion de l'information et de la technologie de l'information a continué de se concentrer sur son mandat, qui consiste à fournir des solutions technologiques de qualité aux membres tout en s'assurant que les fonds de données sont exacts et conformes aux lois, aux politiques et aux pratiques exemplaires de gestion de l'information (GI) de la GRC.

Sur le plan de la GI, la Section de la gestion de l'information (SGI) et le groupe responsable du Système de gestion des dossiers opérationnels (SGDO) se sont tous deux concentrés sur l'éducation, la sensibilisation, la conformité et la qualité des données.

Dans le cas précis des fonds de données administratives, la SGI s'est surtout efforcée de doter les employés des connaissances et des outils dont ils ont besoin pour gérer efficacement les dossiers administratifs et la documentation des employés conformément aux politiques et aux lois. En 2016-2017, la SGI a mis en œuvre une initiative massive visant la réorganisation et le nettoyage des fonds de données électroniques afin de préparer les clients à la migration vers le nouveau système de gestion des dossiers du gouvernement (GCDocs).

Les initiatives de GI axées sur les fonds de renseignements opérationnels et administratifs ont été réalisées en présentant des séances d'information aux clients internes et externes et en exécutant des processus rigoureux de vérification et d'évaluation.

En ce qui concerne le SGDO, le groupe a continué de s'assurer que les données présentées au Centre canadien de la statistique juridique de Statistique Canada respectaient les exigences de la Loi sur la statistique fédérale. L'équipe du SGDO a présenté de nombreuses séances de formation et réalisé de nombreuses vérifications de la qualité à l'appui des initiatives du groupe, assurant ainsi l'exactitude de l'information contenue dans le SGDO et sa conformité aux politiques de la GRC et du gouvernement du Canada.

Sur le plan de la technologie de l'information, l'équipe a cherché à mettre à profit les avantages du système radio PICS2 relativement à l'interopérabilité avec d'autres organismes. Dans le cadre d'une étroite collaboration avec nos partenaires, ces avantages ont été démontrés durant les opérations entourant le Festival de musique de la plage Cavendish et des enquêtes majeures auxquelles ont participé la GRC et d'autres organismes de sécurité publique.

Toujours durant l'exercice financier 2016-2017, les Opérations de TI ont déployé avec succès la technologie LTE et Windows 7 sur les postes de travail mobiles des véhicules de police. Ces deux améliorations fourniront à la GRC une plate-forme pour déployer des applications et des outils opérationnels axés sur les technologies pour les membres sur le terrain. En outre, la capacité de gestion accrue diminuera le temps de réponse pour les questions de soutien, réduisant ainsi le temps d'inactivité et les répercussions générales sur les opérations.

La GRC à l'Île

Célébrer la diversité à l'Île-du-Prince-Édouard

Mnikuewe'k nuji-kla'qa'luete'wk mu'iuala'tijik ta'n teli milamuksultijik mimajuinu'k Epekwitk

Célébration de la Journée internationale de la femme au quartier général de la GRC à l'Île

La surintendante principale Joanne Crampton, commandante divisionnaire de la GRC à l'Île, durant la veille de Soeurs par l'esprit. Photo : Patricia Bourque

Veille de Soeurs par l'esprit. Photo : Patricia Bourque

Le sergent Hank Pollard présente un exposé sur les services de police durant la Semaine de la diversité

La GRC à l'Île participe au défilé de la Fierté de Charlottetown de 2016

Présente dans nos collectivités

Mnikuewe'k nuji-kla'qa'luete'wk-mawlukutijik wutanminaq

Le gendarme Alexandre Beaulieu lors d'une présentation dans une école

« Merci d'assurer notre protection. » - Liam, école primaire Alberton
« La GRC est spéciale pour moi. » - Bryce, école Vernon River Consolidated

Journée rose contre l'intimidation à l'école primaire Stratford

« La GRC nous protège quand il y a un danger. Les agents risquent leur vie pour nous parce qu'ils sont dévoués. » - Alexis, école primaire Alberton

Le surintendant Mac Richards, le sergent d'état-major Kevin Baillie et la sergente Leanne Butler durant la Semaine de la prévention de la violence familiale

Police de District

Survol du District de Kings en 2016-2017

Sergent d'état-major Howard Fitzpatrick
Chef du District de Kings

Le District de Kings a des bureaux à Souris et à Brudenell qui fournissent des services de police de première ligne sur son territoire de compétence. De plus, un groupe de lutte contre le trafic de drogue dans les rues travaille à partir du bureau de Montague et appuie l'ensemble du District de Kings.

Chaque année, le District de Kings sollicite les commentaires des administrations locales et des groupes communautaires afin de cerner les domaines de préoccupation. Au cours de l'exercice financier 2016-2017, les questions prioritaires visaient la sécurité routière, la réduction de l'abus de drogues illicites et la sécurité communautaire. Pour chaque problème déterminé, des initiatives ont été élaborées, comprenant des objectifs mesurables qui ont été surveillés de près tout au long de l'année. Chaque employé du District de Kings a un rôle à jouer et collabore afin d'obtenir des résultats positifs dans chacun des domaines cernés.

Le District de Kings bénéficie des services d'un analyste en réduction du crime. Cet analyste est responsable de déterminer les tendances de la criminalité en temps réel et d'identifier les délinquants récidivistes. Cela permet à la GRC de cibler les individus qui ont les effets les plus négatifs sur les collectivités qu'elle sert et permet aux services de police de disposer du renseignement le plus récent lors de leurs activités d'application de la loi. L'analyste contribue également aux enquêtes en cours en traitant les données des relevés téléphoniques et des messages textes, en établissant la chronologie des incidents et en dressant des rapports détaillés des antécédents criminels des accusés qui doivent comparaître devant la Cour.

Au cours de la dernière année, il y a eu une augmentation marquée du nombre de plaintes concernant des fraudes de plus en plus perfectionnées. La transition des entreprises à des systèmes de facturation et de paiement en ligne a créé des occasions d'exploitation pour les éléments criminels. Par conséquent, plusieurs plaintes déposées l'an passé concernaient des paiements faits par inadvertance à de fausses adresses électroniques ou de faux sites Web, entraînant d'importantes pertes financières pour des entreprises. Le caractère international et complexe de bon nombre de ces crimes rend les enquêtes plus difficiles à gérer à l'échelon local et le Groupe des crimes graves de la GRC a fourni son aide dans le cadre de ces enquêtes.

Au cours de l'exercice financier 2016-2017, le District de Kings a déployé des efforts pour lutter contre la distraction au volant. L'utilisation d'appareils portatifs au volant et le fait de ne pas porter de ceinture sont les principales causes de collisions de véhicules motorisés et de blessures sur les routes de l'Île. Par conséquent, ces problèmes constituent une priorité depuis quelques années et chaque membre des services généraux a consacré du temps expressément à l'application de la loi relativement à ces infractions. Le District de Kings a travaillé en étroite collaboration avec la Division de la sécurité routière du ministère des Transports, de l'Infrastructure et de l'Énergie, et les autres districts de la GRC pour établir des points de contrôle conjoints et cibler les secteurs problématiques. On prévoit utiliser un logiciel de cartographie pour déterminer les endroits où les collisions de véhicules motorisés surviennent le plus souvent, puis élaborer et mettre en œuvre une solide stratégie visant à réduire le nombre d'accidents.

Des membres de la Division L utilisent des véhicules aériens sans pilote (UAV) durant une séance de formation

Le nouveau programme Bridge mis en œuvre dans la province au cours de la dernière année s'est avéré un outil précieux pour le District de Kings. Cette initiative regroupe des représentants de divers organismes qui travaillent ensemble pour aider les personnes exposées à un niveau de risque très élevé. Les aiguillages vers ce programme ont directement aidé des résidents à accéder à des ressources et à des programmes qu'ils ne connaissaient peut-être pas ou auxquels ils ne pouvaient peut-être pas accéder par eux-mêmes. Il est évident que le programme Bridge a eu une incidence immédiate et positive chez les personnes et les familles qui ont été aiguillées par des membres du District de Kings.

Le District de Kings a conclu des ententes de services améliorés avec les villes de Montague et de Souris. Chaque mois, un rapport sur les services de police est présenté aux conseils municipaux. Ce rapport comprend les statistiques relatives aux services de police pour le mois et une description de tout incident d'intérêt survenu durant la période. Un rapport annuel est préparé à l'intention des villes de Montague, de Souris et de Georgetown à la fin de chaque exercice financier. Comme par les années passées, le District de Kings entretient d'excellentes relations de travail avec les maires et les conseils municipaux de ces villes et est reconnaissant du soutien que chaque collectivité lui a fourni.

Les employés de la GRC du District de Kings sont des personnes travaillantes qui ont à cœur d'assurer la sécurité des collectivités pour les résidents. La relation positive entre les services de police et les collectivités servies a été un atout remarquable pour le District de Kings et nous nous réjouissons à la perspective de poursuivre cette relation dans l'avenir.

Survol du District de Queens en 2016-2017

Sergent d'état-major Mark Crowther
Chef du District de Queens

Au cours de l'exercice financier 2016-2017, le District de Queens a mis l'accent sur les priorités contribuant à la sécurité des foyers et des collectivités de l'Île-du-Prince-Édouard. Les principaux secteurs visés étaient la sécurité routière, les activités illégales liées aux drogues, les vols dans les véhicules et la sécurité des jeunes et des aînés.

Le District de Queens est chargé de fournir des services de police aux collectivités rurales du comté de Queens ainsi qu'aux municipalités de Stratford et de Cornwall, qui ont toutes deux un contrat de services de police municipaux. Le District de Queens compte quatre détachements situés à Maypoint (bureau de district principal), à Stratford, au bureau de la collectivité de la Première Nation Abegweit à Scotchfort et à un bureau communautaire saisonnier à Cavendish. L'effectif du district est composé de membres réguliers, de membres civils, d'employés de la fonction publique, d'un groupe antidrogue, d'un agent de liaison avec la cour, d'un intervenant auprès des jeunes et d'un analyste en réduction du crime du SRCIPE.

Au cours de la dernière année, les membres du District de Queens ont enquêté sur de nombreuses infractions de conduite avec facultés affaiblies; il s'agissait surtout de cas mettant en cause l'alcool, mais on a aussi constaté un nombre grandissant de cas de conduite avec facultés affaiblies par la drogue. La GRC à l'Île continue d'être proactive et de former ses agents en vue de déterminer les symptômes de ces infractions. Le District de Queens a eu un effet considérable en matière de sécurité routière et d'application de la loi au cours du dernier exercice en coordonnant une série d'initiatives d'application du Code de la route ciblant la vitesse excessive, les distractions au volant et les infractions liées au port de la ceinture de sécurité. Dans le cadre de ces initiatives, le District de Queens a collaboré avec des agents de la Sécurité routière à des campagnes conjointes et a utilisé les médias sociaux et locaux pour sensibiliser le public à la sécurité routière.

Des biscuits très appréciés sont livrés au détachement de Maypoint

Le District de Queens a travaillé dur pour sensibiliser les propriétaires à l'importance de protéger les résidences, les véhicules et les immeubles dans le but de décourager les méfaits et le vandalisme. En septembre, le district a conclu avec succès l'enquête sur un cas qui accablait un certain nombre de collectivités. En effet, l'auteur d'introductions par effraction surnommé « Screen Cutter » a été identifié, appréhendé, reconnu coupable de nombreux crimes et condamné à une peine d'emprisonnement de ressort fédéral de neuf ans.

L'application de la loi en matière de drogue et la lutte contre la consommation abusive de médicaments d'ordonnance seront toujours une priorité pour la GRC à l'Île. Nous continuons de repérer et de surveiller les délinquants récidivistes et de cibler les suspects de crimes liés à la drogue dans la rue. Les partenariats conclus avec d'autres organismes d'application de la loi dans la province, avec le SRCIPE et avec les autres districts de la GRC ont donné des résultats positifs lors d'enquêtes et de saisies liées à la drogue dans la rue au cours de la dernière année. En ce qui concerne l'avenir, nous continuerons de mettre l'accent sur la sensibilisation et l'application de la loi dans ces secteurs qui demeurent une source de préoccupation pour la GRC et les membres de la collectivité qu'elle sert.

Kiosque de la GRC au salon de l'habitation de l'Î.-P.-É.

Le District de Queens travaille avec acharnement pour renforcer ses partenariats stratégiques. Nous continuons de travailler avec les jeunes sur des enjeux comme la sécurité sur Internet, la lutte contre l'intimidation, l'abus de médicaments d'ordonnance et les pratiques de conduite sécuritaires. Nous sommes actifs au sein des collectivités que nous servons. Nos membres des services généraux, notre agent de la Première Nation d'Abegweit et nos agents de liaison avec les écoles travaillent en étroite collaboration avec des groupes comme Citoyens en patrouille à Stratford et à Cornwall, Mères contre l'alcool au volant (MADD) et la Campagne du ruban rose de lutte contre l'intimidation.

Chaque été, le District de Queens entreprend la planification et l'organisation du Festival de musique de la plage Cavendish, qui attire chaque soir plus de 25 000 personnes. Nous travaillons de concert avec divers organismes et organisations par l'entremise d'un poste de commandement unifié pour assurer la sécurité des participants et des collectivités environnantes.

Un membre du public a pris les grands moyens pour empêcher un conducteur soupçonné de conduite avec facultés affaiblies de quitter les lieux

Nos employés ont consacré des centaines d'heures de bénévolat à diverses initiatives, comme l'entraînement d'équipes sportives et la participation à des activités scolaires, à des conseils locaux bénévoles et à des activités de bienfaisance.

Le District de Queens continuera à orienter ses efforts sur la sécurité routière, la consolidation de ses partenariats et la prévention du crime et de la victimisation dans les collectivités. Au nom du District de Queens, je tiens à vous remercier sincèrement de votre aide et de votre soutien continus.

Survol du District de Prince en 2016-2017

Sergent Darrell Gill
Chef intérimaire du District de Prince

Le District de Prince est formé des détachements de Prince Est et de Prince Ouest, dont les bureaux sont situés à North Bedeque et à Rosebank. Les services de police sont fournis dans le district par une section des services généraux selon un système à quatre quarts, où quatre chefs d'équipe sont responsables de chaque quart. Le district fait aussi partie d'une Opération policière conjuguée (OPC). Au cours de la dernière année, le District de Prince a accueilli un nouveau chien policier, Fleck, et son maître-chien, le gendarme Thomsen, au détachement de Prince Est. Le district bénéficie aussi des services d'un analyste en réduction du crime et d'un intervenant auprès des jeunes.

Le District de Prince fournit des services de police à environ 30 000 citoyens, dans un grand nombre de collectivités réparties sur un vaste territoire géographique. Quatre collectivités, soit Borden-Carleton, O'Leary, Alberton et Tignish, ont conclu une entente de services améliorés avec la GRC; une entente communautaire tripartite a aussi été conclue avec la Première Nation de Lennox Island. En vertu d'un contrat signé avec Transports Canada, le gouvernement de l'Île du Prince Édouard est tenu de fournir des services de police sur le pont de la Confédération; c'est le personnel du District de Prince qui en assure la prestation.

Chorale de Noël des employés du District de Prince à une résidence pour personnes âgées

Au cours de l'exercice financier 2016-2017, la GRC dans le District de Prince, en consultation avec les collectivités du district, a défini des objectifs pour lutter contre les principaux problèmes touchant l'ensemble de la région. Ainsi, les priorités cernées incluaient la contribution à la sécurité routière en mettant l'accent sur la conduite avec facultés affaiblies, la réduction de la toxicomanie et des effets du crime organisé, et la sécurité des jeunes, des familles et des aînés.

La réduction de la conduite avec facultés affaiblies par l'entremise d'initiatives de sensibilisation et d'application de la loi demeure la priorité dans le District de Prince et dans l'ensemble de la province. Le dévouement de la GRC dans le District de Prince à l'égard de ces initiatives a été démontré tout au long de l'année et se poursuivra dans l'avenir. Les membres du public ont aussi joué un rôle clé dans la lutte contre la conduite avec facultés affaiblies en appelant les services de police pour signaler une infraction présumée. En collaborant ainsi, les services de police et le public envoient un message clair : ce genre de comportement est inacceptable et ne sera pas toléré. La diffusion de messages d'intérêt public et l'application de la loi se poursuivront dans le but de contrer cette menace et d'assurer la sécurité des routes de l'Île pour tous.

L'e.f.p. Della Sweet, employée du District de Prince et organisatrice de la compétition réussie Kraft Hockeyville à O'Leary

Le District de Prince continue de s'attaquer aux problèmes du trafic de drogues illicites et de la toxicomanie. L'OPC du District de Prince a joué un rôle clé en ciblant avec succès des trafiquants de drogue grâce à la collecte et à la mise en commun de renseignements tout au long de l'année. L'OPC s'est concentrée sur les perquisitions dans des résidences durant l'exercice financier 2016-2017, ce qui a donné de très bons résultats. L'importance de la collecte de renseignements a augmenté encore plus avec l'établissement d'une bande de motards criminalisée dans le secteur d'Alberton au cours de la dernière année. En menant des activités policières axées sur le renseignement, tous les membres du District de Prince sont déterminés à veiller à ce que le crime organisé ne s'enracine pas dans l'Île.

Au cours de la dernière année, des membres de la GRC du District de Prince et de l'OPC ont entrepris conjointement une enquête complexe sur une série de vols et d'introductions par effraction survenus dans l'ensemble du district. L'enquête a porté ses fruits : les biens volés ont été récupérés, une installation de culture a été démantelée et les personnes responsables ont fait l'objet d'accusations et ont été reconnues coupables. C'est là un parfait exemple de la façon dont l'échange de renseignements et le travail d'équipe peuvent grandement contribuer à la réussite d'une opération tout en faisant la promotion de collectivités sécuritaires et en améliorant les relations avec la collectivité.

Les gendarmes Pierre-Luc Deschambault et Alan McGrath prennent part aux célébrations de Kraft Hockeyville

Le District de Prince continue d'être fier des collectivités qu'il sert. Ses présentations faites au fil de l'année à des groupes comme des jeunes et des personnes âgées, lesquelles ont d'ailleurs été très bien accueillies, en témoignent. Le District de Prince a fait de nombreuses patrouilles à pied durant toute l'année dans des centres de personnes âgées, des légions, des patinoires de hockey et des salles communautaires. Les employés du District de Prince ont aussi organisé des chorales de Noël durant les Fêtes et visité hôpitaux et centres de personnes âgées dans diverses collectivités. La visibilité de la police et les relations communautaires demeurent des priorités du District de Prince.
Dans l'avenir, la GRC du District de Prince continuera de travailler avec diligence à faire la promotion de collectivités sécuritaires. Les employés du District de Prince ont à cœur de fournir un service de grande qualité aux collectivités qu'ils servent et j'en profite pour reconnaître l'excellent travail que font les membres et les employés du District de Prince.

La GRC à l'île – comparaison des districts - 2016

Crimes contre les personnes – Demandes de service
Catégorie de crime District de Prince District de Queens District de Kings
Homicides 0 0 1
Vols 1 0 0
Harcèlement 39 49 39
Profération de menaces 55 59 38
Voies de fait 107 137 115
Agressions sexuelles 21 20 27
Infractions d'ordre sexuel contre les personnes 12 11 5
Enlèvements, prises d'otage, rapts 2 0 1
Autres crimes contre les personnes 6 3 7
Total – Crimes contre les personnes – Demandes de service 243 279 222
Crimes contre les biens - Demandes de service
Catégorie de crime District de Prince District de Queens District de Kings
Vols de moins de 5 000 $ 125 197 110
Vols de plus de 5 000 $ 9 5 3
Vols de véhicules à moteur 19 23 21
Vols dans les véhicules à moteur 65 171 59
Vols à l'étalage 9 10 11
Possession de biens volés 15 13 8
Introductions par effraction 74 99 63
Incendies criminels 27 1 2
Méfaits à l'égard d'un bien 261 415 215
Autres crimes contre les biens 0 0 1
Total – Crimes contre les biens – Demandes de service 604 934 493
Lois provinciales - Demandes de service
Catégorie de crime District de Prince District de Queens District de Kings
Infractions aux lois provinciales (excepté le Code de la route) 87 91 58
Loi sur la réglementation des alcools 54 101 29
Total – Lois provinciales – Demandes de service 141 192 87
Code de la route provincial – Accusations portées
Catégorie de crime District de Prince District de Queens District de Kings
Ceinture de sécurité 34 67 104
Intersections 18 24 16
Excès de vitesse 528 895 206
Dispositifs portatifs 2 46 57
Autres infractions à la Loi sur les véhicules à moteur 258 446 124
Conduite pendant une disqualification 37 69 45
Total – Code de la route provincial – Accusations portées 877 1 547 552
Code criminel - Circulation - Accusations portées
Catégorie de crime District de Prince District de Queens District de Kings
Conduite avec facultés affaiblies 5 11 8
Conduite avec une alcoolémie supérieure à 80 mg 28 47 32
Garde et contrôle d'un véhicule à moteur avec facultés affaiblies 4 20 1
Conduite dangereuse 7 9 0
Conduite pendant une interdiction 13 16 11
Conduite avec facultés affaiblies par une drogue 1 11 0
Total – Code de la route provincial – Accusations portées 58 114 52
Code criminel autre - Demandes de service
Catégorie de crime District de Prince District de Queens District de Kings
Fraudes 77 71 53
Armes offensives 7 8 8
Infractions d'ordre moral 18 7 2
Code criminel – général 146 229 122
Total – Code criminel – Autre – Demandes de service 122 315 182
Lois fédérales - Demandes de service
Catégorie de crime District de Prince District de Queens District de Kings
Drogues – Production 13 12 12
Drogues – Possession 28 43 28
Drogues – Trafic 26 26 17
Drogues – Autres 15 19 7
Autres infractions fédérales 6 14 22
Total – Lois fédérales – Demandes de service 88 114 86
Autres
Catégorie de crime District de Prince District de Queens District de Kings
Points de contrôle/PASC 111 57 155
Avertissements écrits 238 632 248
Suspensions 34 91 40
Alcootests 7 43 19
Contrôles de routine 151 153 172
Contacts avec des bandes de motards criminalisées 9 9 49
Total - Autres 550 985 683

Effectif de la GRC

Effectif de la GRC au 31 mars 2017
Membres réguliers Membres civils Employés de la fonction publique
Police provinciale 101 14 17
Police fédérale 22 2 2
Police municipale 10 0 2
Police autochtone 2 0 0
Administration divisionnaire 5 5 13
Total 140 21 34

Dépenses finales de l'exercice 2016-2017

Dépenses de fonctionnement Note de bas de page1
Services de police fédérale et spécialisés 2 907 605 $
Services de police contractuels
Police provinciale et territoriale 14 943 380 $
Police municipale 1 242 673 $
Police autochtone 274 110 $
Services internes 2 103 189 $
TOTAL 21 470 957 $
Dépenses d'immobilisations Note de bas de page2
Services de police fédérale et spécialisés 97 622 $
Services de police contractuels
Police provinciale et territoriale 435 442 $
Police municipale 0 $
Police autochtone 32 334 $
Services internes 0 $
TOTAL 565 398 $

DÉPENSES TOTALES - 22 036 355 $

Remarques

Services de soutien spécialisés

Équipe anti-émeute (Groupe du maintien de l'ordre public)

Exercice d'entraînement de l'Équipe anti-émeute

L'Équipe anti-émeute est une équipe intégrée comprenant environ 90 membres de la GRC de l'Île du Prince Édouard et de la Nouvelle-Écosse, ainsi que des membres des services de police de Charlottetown et de Summerside. Les membres de l'Équipe suivent des formations spécialisées axées sur des scénarios deux fois par année et s'entraînent aussi régulièrement avec le Groupe tactique d'intervention et avec les Services cynophiles. Au cours des dernières années, l'Équipe anti-émeute a été mise à contribution dans des situations à faible risque de maîtrise des foules, par exemple lors d'événements spéciaux et de concerts, de rassemblements et de manifestations pacifiques, tout en maintenant sa capacité de se déployer en tant que Groupe du maintien de l'ordre public dans les situations à risque plus élevé. L'Équipe anti-émeute possède également une capacité dans la recherche d'éléments de preuve, un nombre restreint de ses membres étant à l'occasion déployé sur des scènes de crime pour chercher des éléments de preuve.

L'Équipe anti-émeute offre un large éventail de services; elle possède sa propre structure de commandement et peut être déployée à court préavis, que ce soit en petit ou en grand nombre.

Groupe tactique d'intervention

Le Groupe tactique d'intervention (GTI) est composé de membres de la GRC de l'Î.-P.-É. et de membres des services de police de Charlottetown et de Summerside. Le GTI a pour mandat de répondre aux appels de services qui vont au-delà des services réguliers de la police, y compris les perquisitions à risque élevé, les incidents mettant en cause des personnes barricadées, la protection de personnes de marque, les agressions à bord de navires et d'aéronefs et la surveillance en milieu rural. Les membres du GTI sont tenus d'atteindre et de conserver un niveau élevé de forme physique et de compétence dans le maniement d'un certain nombre d'armes et l'exécution de manœuvres tactiques. Chaque membre du groupe doit suivre avec succès un cours de certification rigoureux de la GRC à Ottawa, puis participer à des séances de formation mensuelles à l'Î.-P.-É. et à des exercices conjoints avec les membres des provinces avoisinantes en vue de se soutenir mutuellement au besoin.

Commandement des interventions critiques

Le sergent d'état-major Walt Boogaard, chef des interventions critiques de la GRC à l'Î.-P.-É.

Bien que les policiers de l'ensemble de l'Î.-P.-É. soient très bien formés pour composer avec un large éventail de situations, il survient de plus en plus de cas ou de situations à haut risque qui requièrent une intervention spécialisée ou soutenue mettant en présence de nombreux policiers possédant des compétences particulières et des outils spécialisés. Prises d'otages, manifestations violentes et incidents mettant en cause des personnes barricadées et armées sont des incidents qui deviennent malheureusement plus fréquents dans l'ensemble du Canada et des Maritimes. La GRC à l'Î.-P.-É. travaille continuellement avec ses partenaires dans toute la province pour faire en sorte que ses membres suivent la formation appropriée, acquièrent les compétences voulues, aient accès aux outils nécessaires et travaillent de façon coordonnée pour faire face à ces différentes situations.

Un chef des interventions critiques (CIC) a la responsabilité de prendre le commandement dans ces situations à haut risque, d'affecter les ressources appropriées et de prendre des décisions clés concernant les mesures à adopter pour résoudre les incidents en toute sécurité. Selon la situation, les ressources requises peuvent varier de quelques policiers à une centaine provenant de toute la région, comme ce fut le cas à Moncton en 2014.

Les CIC doivent obtenir une accréditation au terme d'un programme de formation et de mentorat, et ils doivent réussir le cours de chef des interventions critiques à Ottawa, où ils sont évalués par des experts du domaine. Les CIC doivent également maintenir leur accréditation au moyen d'une formation continue, participer à au moins un incident critique ou un scénario chaque année et se tenir au fait de la jurisprudence.

La GRC à l'Î.-P.-É. compte deux CIC accrédités qui ont assumé le commandement d'un certain nombre d'incidents critiques survenus dans les provinces maritimes. Ces fonctions de commandement d'interventions critiques s'ajoutent à leurs fonctions et à leurs affectations régulières à l'Île.

Négociation en situation de crise

Après avoir reçu une formation spécialisée pour les préparer à faire ce travail unique, les négociateurs en situation de crise doivent être disponibles pour répondre à des appels exigeant une intervention de crise. Ces policiers fournissent des services de soutien spécialisés au sein de l'Équipe d'intervention en cas d'incident critique, sous le commandement du chef des interventions critiques. Leur objectif consiste, grâce à une communication efficace, à exercer une influence sur les personnes en cause dans une prise d'otages ou un enlèvement, les personnes barricadées ou en détresse, etc., et à établir un lien de confiance avec elles. La GRC à l'Î.-P.-É. compte actuellement deux négociateurs en situation de crise.

Association des anciens de la GRC de l'Île-du-Prince-Édouard

Service commémoratif des policiers et des agents de la paix, 2016

La Division de l'Île-du-Prince-Édouard de l'Association des anciens de la GRC a reçu sa charte le 9 novembre 1978. La Division de l'Î.-P.-É. compte actuellement 67 membres actifs, 16 membres à vie, 29 membres associés, un membre à vie honoraire et le commandant de la GRC à l'Î.-P.-É. à titre de président honoraire de la Division de l'Île-du-Prince-Édouard.

La Division de l'Î.-P.-É. tient cinq réunions régulières par année et une activité sociale dans chacun des trois comtés de l'Île-du-Prince-Édouard par année, et elle organise aussi un dîner annuel au homard, une partie de golf et un dîner de Noël. Les membres actifs de la GRC et le personnel de la police municipale participent également à certaines des activités sociales. La Division de l'Î.-P.-É. organise le Service commémoratif annuel des policiers et des agents de la paix qui se tient chaque année le dernier dimanche de septembre.

Cinq membres de la Division de l'Î.-P.-É. font des inspections annuelles de tous les lieux de sépulture connus des membres qui ont servi dans la Police à cheval du Nord-Ouest (P.C.N.-O.), la Royale gendarmerie à cheval du Nord-Ouest (R.G.C.N.-O.) et la GRC. On compte actuellement plus d'une centaine de ces lieux de sépulture à l'Î.-P.-É., et la GRC finance tous les travaux d'entretien dont le besoin d'exécution est établi durant le processus d'inspection. Les membres de la Division de l'Î.-P.-É. sont intéressés à identifier les lieux de sépulture autrefois inconnus de membres de la GRC et les détails connexes, et tous les lieux de sépulture connus sont affichés sur le site Web de la Division de l'Î. P. É., accompagnés des coordonnées GPS et de photographies.

Il y a plusieurs années, un entrepreneur de pompes funèbres a mentionné à un membre de la Division de l'Î.-P.-É. qu'il se souvenait avoir entendu son père raconter qu'il avait inhumé un ancien membre de la P.C.N.-O. appelé « Blackett ». Le serg. retraité Richard MacAulay a déterminé que le gend. James Henry Blackett (mat. no 3501) de Souris (Î.-P.-É.) avait été mobilisé dans la P.C.N.-O. le 20 mars 1900 et qu'il avait été libéré pour des raisons médicales un an plus tard. Il a ensuite vérifié physiquement tous les cimetières dans la région géographique sans pouvoir trouver la sépulture du gend. Blackett. Par la suite, une recherche dans les dossiers des églises et des maisons funéraires a permis d'établir que le gend. Blackett était en fait décédé le 26 novembre 1933 et qu'il avait été enterré dans une tombe sans inscription dans le cimetière catholique St. Mary's à Souris (Î.-P.-É.). Le personnel d'entretien du cimetière a identifié le lot et la Division de l'Î.-P.-É. a acheté une pierre tombale. Le pasteur de l'église St. Mary's et l'aumônier de la Division de l'Î.-P.-É. ont tenu une cérémonie de dédicace au cimetière le 28 mai 2016. La cérémonie s'est déroulée sous la direction du s.-m.é.-m. aujourd'hui retraité Larry Kavanagh, en présence de membres de la famille Blackett, de membres actifs en tenue de parade, de membres de la Division de l'Î. P.-É. et de membres du public.

La GRC à l'Île-du-Prince-Édouard

Fière de servir les habitants de l'Île-du-Prince-Édouard

Mission

La Gendarmerie royale du Canada est le service de police national du Canada. Fière de ses traditions et sûre de pouvoir relever les défis au cours des années à venir, la Gendarmerie s'engage à maintenir la paix, à assurer le respect de la loi et à offrir un service de qualité de concert avec les collectivités qu'elle sert.

Notre vision

Nous voulons être une organisation progressiste, proactive et innovatrice, fournir un service de la plus haute qualité grâce à un leadership dynamique, à la formation et à la technologie, de concert avec les collectivités que nous servons, être responsables et efficaces grâce au partage du processus décisionnel, assurer un milieu de travail sain qui favorise l'esprit d'équipe, la libre communication et le respect mutuel, promouvoir la sécurité des collectivités et faire preuve de leadership dans la recherche de l'excellence.

Valeurs fondamentales

Consciente du dévouement de tous ses employés, la Gendarmerie royale du Canada s'engage à créer et à préserver un milieu de travail propice à leur sécurité, à leur bien-être et à leur perfectionnement, guidée par l'intégrité, l'honnêteté, le professionnalisme, la compassion, le respect et la responsabilisation.

Restez en contact avec la GRC à l'Île-du-Prince-Édouard!

GRC à l'Île-du-Prince-Édouard

Facebook : @GRCIPE (français) ou @RCMPPEI (anglais)

Twitter : @RCMPPEI et @RCMPPEITraffic

Instagram : @RCMP_PEI

Î-P-É – Échec au crime (site en anglais seulement) : 1-888-222-TIPS (8477)

Date de modification :