Gendarmerie Royale du Canada Île Du Prince-Édouard Bilan de l'Année 2015-2016

Message de la Commandante Divisionnaire

Surintendante principale Joanne Crampton
Commandante divisionnaire

J'ai l'honneur de présenter le rapport annuel intitulé Bilan de l'année aux collectivités, aux gouvernements et aux autres intervenants de la sécurité publique. Le rapport montre nos réalisations en matière de maintien de l'ordre et les défis auxquels nous avons été confrontés dans le cadre de la prestation de services de police de qualité à l'Île-du-Prince-Édouard au cours de la période qui va du 1er avril 2015 au 31 mars 2016.

Le Bilan de l'année est un des moyens que nous utilisons pour créer des liens avec les citoyens que nous servons; je crois toutefois sincèrement que c'est ce que nous faisons à divers niveaux tout au long de l'année. Que ce soit à un point de surveillance de la circulation ou qu'il s'agisse d'une demande d'aide, d'une enquête sur un crime ou d'une présentation à la collectivité ou en milieu scolaire, la GRC est heureuse d'agir comme service de police provincial à l'Île-du-Prince-Édouard depuis 1932. Nous avons une longue tradition de service sur l'ensemble du territoire de cette grande île. Le soutien des collectivités, du gouvernement et des autres partenaires joue un rôle intégral dans la réussite de notre expérience.

À l'Île-du-Prince-Édouard, c'est une chance pour nous que les fonctionnaires du gouvernement provincial et ceux des administrations municipales participent à l'élaboration des priorités et des initiatives en matière de services de police de la GRC pour faire en sorte que les besoins des diverses collectivités soient satisfaits. Nous avons une relation de travail positive avec les dirigeants des Premières Nations et sommes heureux de collaborer étroitement avec eux dans leurs collectivités respectives. Au niveau national, le gouvernement fédéral assure une forte présence des services de police à l'Île-du-Prince-Édouard grâce à un groupe fédéral spécialisé dont les membres apportent une expertise en enquêtes liées au trafic de stupéfiants, à la fraude, à la sécurité nationale ainsi qu'aux douanes et à l'accise, pour ne nommer que quelques domaines. Nous avons aussi la chance d'avoir le soutien d'un groupe du renseignement criminel robuste formé d'une combinaison de ressources à la fois provinciales et fédérales ayant une expertise en analytique à divers niveaux.

À l'échelle provinciale, les priorités stratégiques de la GRC incluent la sécurité routière, le renseignement criminel, les stupéfiants et le crime organisé et la jeunesse. Il y a malheureusement eu en 2015 un nombre important de décès sur les routes. En effet, l'année a été l'une des plus mortelles de l'histoire récente. Afin de réduire les conséquences de ces tragédies, nous avons tous un important rôle à jouer. L'application de la loi aide grâce à l'éducation, à l'exécution et à la prévention, mais tous les Prince-Édouardiens jouent aussi un rôle essentiel : pour que les choses changent, il faut que nous nous engagions tous à prendre des mesures préventives; par exemple éviter de prendre le volant après avoir pris un verre, boucler sa ceinture de sécurité, ne pas utiliser son téléphone, respecter les limites de vitesse affichées et signaler tout cas soupçonné de conduite avec facultés affaiblies. Les partenariats de collaboration nous permettent à tous de contribuer à améliorer la sécurité routière.

Je peux témoigner de la fierté et du professionnalisme dont nos employés font preuve chaque jour. L'Île-du-Prince-Édouard est un endroit merveilleux où habiter, travailler, élever une famille et contribuer de façon significative à la société. Je suis fière de dire que l'Île-du-Prince-Édouard, c'est chez moi.

Message du Ministre

Premier ministre Wade MacLauchlan
Ministre de la Justice et de la Sécurité publique et procureur général

Vivre et travailler dans une province sécuritaire est l'un des privilèges des habitants de l'Île-du-Prince-Édouard et nous sommes heureux de pouvoir compter sur nos partenaires du domaine policier qui nous offrent les services nécessaires au maintien de notre sentiment de sécurité communautaire.

À cause du rôle que tient le procureur général, à savoir celui d'agent d'exécution de la loi en chef dans la province, nous dépendons de l'entente provinciale conclue avec Sécurité publique pour les services de police offerts par la GRC à nos collectivités.

À l'Île-du-Prince-Édouard, la GRC fournit des services de maintien de l'ordre à environ 63 p. 100 de la population et patrouille 98 p. 100 du territoire et des voies navigables. En tant que partenaire actif, elle fournit des ressources spécialisées aux services de police municipaux ainsi que son leadership dans le cas d'enquêtes conjointes complexes. Cette collaboration assure la prestation de services de police continus dans l'ensemble de la province, ce que le procureur général considère comme un objectif important.

Grâce à une entente tripartite conclue avec le Canada, la GRC assure également la prestation de services spécialisés à chacune des collectivités des Premières Nations de la province. Les consultations en cours relatives à la révision de l'entente nous permettront de maintenir de bonnes relations et d'améliorer la qualité des services de police qui sont fournis.

L'Île-du-Prince-Édouard n'est pas à l'abri des risques que présente la grande communauté mondiale. Au cours de 2015-2016, sous le leadership de la GRC et en partenariat avec les trois services de police municipaux et d'autres organismes d'application de la loi fédéraux et provinciaux, le Service du renseignement criminel de l'Île-du-Prince-Édouard (dont le sigle est SRCIPE) a continué à améliorer sa capacité à mettre au jour et à déjouer les activités criminelles dans la province.

La fonction de police fédérale qu'exerce la GRC dans la province est essentielle pour la surveillance étroite des groupes du crime organisé et le suivi de l'évolution des enjeux relatifs à la sécurité économique et nationale qui ont une incidence sur la province. En ma qualité de procureur général, je suis fier d'avoir la GRC pour partenaire et remercie ses membres pour tous les services qu'ils rendent à leurs concitoyens de l'Île-du-Prince-Édouard.

Message de l'Officier responsable par intérim des Enquêtes criminelles et Officier responsable des Services de police Fédérale

Inspecteur Denis Roy
Officier responsable par intérim des Enquêtes criminelles et officier responsable des Services de police fédérale

En tant qu'officier responsable des Services de police fédérale et aussi officier responsable par intérim des Enquêtes criminelles au cours de la dernière année, je peux témoigner du fait que la GRC à l'Île-du-Prince-Édouard s'est engagée à faire de l'île la province canadienne la plus sécuritaire pour ses habitants. Au sein des services de police contractuels, nous avons consacré nos efforts à rendre les routes sécuritaires. De multiples initiatives d'application de la loi sur les routes ont été créées en même temps qu'une stratégie de communication visant à sensibiliser les Prince-Édouardiens aux périls associés à la conduite avec facultés affaiblies et à la distraction au volant. En outre, nous avons augmenté nos efforts dans le domaine de la formation, ce qui a amélioré notre capacité à réagir aux incidents graves. L'année dernière, un pourcentage élevé de nos membres a été équipé d'une carabine et suivi une formation sur les opérations en milieu urbain. On a créé un simulacre d'incident grave auquel plusieurs membres ont participé et dans le cadre duquel ils ont perfectionné leurs compétences. Nous utiliserons ce nouvel outil chaque année pour mieux préparer nos membres et inviterons aussi nos partenaires à participer à l'événement.

Depuis la réingénierie de la Police fédérale, nous avons amélioré de façon importante notre mode d'intervention dans les dossiers hautement prioritaires, ce qui était perceptible l'an dernier lorsque le Groupe des enquêtes fédérales a été chargé d'examiner un incident qui a eu des conséquences économiques potentiellement majeures pour l'Île-du-Prince-Édouard. Cette nouvelle souplesse relative aux enquêtes rend le programme fédéral pertinent aux enjeux de sécurité contemporains.

Un projet visant un groupe du crime organisé à l'Île-du-Prince-Édouard et au Nouveau-Brunswick a été mené à terme, et il a entraîné la saisie et la confiscation d'une résidence haut de gamme, en plus d'une peine de plusieurs années de prison pour le principal suspect. Le dossier a eu d'importantes répercussions dans la collectivité, car l'approvisionnement en pilules illicites a été perturbé à l'Île-du-Prince-Édouard; il a aussi envoyé le message clair que « le crime ne paie pas ».

Pour ce qui est des initiatives en matière d'éducation et de prévention du crime, on est en train d'élaborer un programme de formation des formateurs grâce auquel les membres de la GRC, les jeunes travailleurs et les bénévoles auront les connaissances et les outils appropriés dont ils ont besoin pour sensibiliser le public aux conséquences négatives des stupéfiants dans les collectivités de l'île.

Au sein de la Sécurité nationale, on a créé un programme de sensibilisation qui prévoit la participation stratégique de groupes, d'organismes et d'organisations comme moyen de cerner de manière plus efficiente et plus efficace les menaces possibles dans la province. De plus, un mode « d'intervention en cas d'événement de terrorisme » à l'Île-du-Prince-Édouard est en cours d'élaboration. Dans le cadre de cette initiative, la GRC, les services de police et Sécurité publique collaboreront et suivront une formation commune de manière à pouvoir mieux intervenir en cas d'incident grave.

Priorités stratégiques nationales 2015-2016

Sécurité nationale

La possibilité d'activités criminelles liées au terrorisme au Canada ou à l'étranger demeure la plus grande menace pour la sécurité nationale du Canada, ce qui vaut aussi pour l'Île-du-Prince-Édouard. La GRC a pour tâche de mettre au jour, de prévenir, de déjouer et de mettre un terme à ce genre d'activités criminelles. Le succès de nos enquêtes repose principalement sur notre faculté d'adaptation, notre leadership et notre collaboration avec divers organismes d'application de la loi, au pays et à l'étranger. Nous continuerons à prendre des mesures proactives directement conformes au niveau de menace contre les citoyens que nous avons juré de protéger.

Jeunes

À l'échelle nationale, les enjeux prioritaires relatifs aux jeunes incluaient ce qui suit : l'intimidation et la cyberintimidation, la radicalisation menant à la violence, la consommation de drogues et l'abus d'alcool, et la violence conjugale. Les stratégies d'atténuation incluaient des initiatives en matière de sensibilisation et de mobilisation destinées à exercer une influence sur les jeunes en leur proposant des modèles de comportement et en les mobilisant afin qu'ils jouent un rôle positif auprès de leurs pairs; elles incluaient en outre des stratégies d'intervention et de diversion destinées à aider les jeunes délinquants et les victimes du crime. À l'échelle locale, nous avons continué de compter sur les intervenants provinciaux auprès des jeunes, qui sont présents dans chaque district et fournissent des recommandations en plus d'assurer le suivi dans le cas des jeunes à risque en collaboration avec nos policiers et policières de première ligne.

Intégrité économique

Les crimes motivés par le profit sont nombreux et ils sont loin d'être sans victimes. Tirant parti de la mondialisation et des progrès technologiques, les criminels se livrent à leurs activités sans être limités par les frontières, en recourant à des méthodes perfectionnées et constamment renouvelées pour trouver leurs victimes. La répression joue un rôle important lorsqu'il s'agit de renforcer et de préserver la sécurité et les intérêts économiques de tous les citoyens. La préservation de l'intégrité économique est une lutte complexe que la GRC à l'Île-du-Prince-Édouard a menée en coopération avec d'autres services de police et organismes d'application de la loi, tous les ordres de gouvernement, le secteur privé et ses partenaires étrangers.

Crimes graves et crime organisé

Deux membres de la GRC durant un exercice de formation.

La mondialisation et les progrès rapides de la technologie ont contribué à l'expansion et à la mondialisation des activités du crime organisé; les Canadiens peuvent facilement devenir victimes des groupes criminels organisés qui opèrent hors de nos frontières, ce qui mène à un problème mondial qui ne peut être combattu uniquement dans les limites de ces frontières. La GRC s'est engagée à veiller à la sécurité des foyers et des collectivités de tous les Canadiens et les Canadiennes. À l'aide d'une approche intégrée et axée sur le renseignement, elle a concentré ses activités sur la réduction de la menace et de l'incidence du crime organisé, dont les conséquences sont considérables, même à l'Île-du-Prince-Édouard. Afin de remplir son mandat, la GRC collabore étroitement et de manière soutenue avec ses partenaires nationaux et internationaux au démantèlement des groupes criminels. Au niveau local, elle a déployé des efforts concertés et ciblés en vue d'obtenir des renseignements liés au trafic de stupéfiants, aux crimes financiers graves et aux bandes de motards criminalisées opérant localement, et sur la poursuite en justice des personnes mêlées à ces genres de crimes.

Collectivités autochtones

En 2015-2016, la GRC comptait parmi ses cinq priorités stratégiques le fait de contribuer à rendre les collectivités autochtones plus sûres et plus saines. Des services de police adaptés sur le plan culturel étaient fondamentaux pour établir des relations et des partenariats avec les collectivités autochtones où elle offre des services à l'Île-du-Prince-Édouard. Grâce à cette collaboration, la GRC est en bonne position pour aider les collectivités autochtones et défendre leurs intérêts à l'échelle locale et nationale.

Service de Police Provincial Priorités de la GRC à 'Île-du-Prince-Édouard 2015-2016

Sécurité routière

La surint. pr. Joanne Crampton, commandante
divisionnaire, lors d'un contrôle routier.

On a entrepris d'améliorer l'éducation du public de concert avec l'application stratégique de la loi ainsi que des initiatives en matière de sécurité routière prises conjointement avec divers partenaires et intervenants dans le but de rendre plus ciblée et plus collaborative l'approche en matière de lutte contre la conduite avec facultés affaiblies par l'alcool et/ou des drogues ainsi que la distraction au volant sur les routes de la province. On a aussi mis à profit les médias sociaux comme moyen d'éduquer le public et de le sensibiliser aux problèmes de sécurité routière auxquels la GRC à l'Île-du-Prince-Édouard est confrontée chaque jour.

Renseignement criminel

On a amélioré le réseau officialisé de partage de renseignements entre la GRC et les organismes fédéraux, provinciaux et municipaux dans le but de cibler les contrevenants prolifiques et les récidivistes à l'Île-du-Prince-Édouard. On a partagé des produits, par exemple des bulletins de renseignement, élaborés localement ou reçus d'organismes du monde entier, avec les groupes internes de la GRC et les organismes partenaires pour aider les membres de première ligne à mener des enquêtes actives, en plus d'assurer la recherche de renseignements et la sécurité des policiers.

Drogues et crime organisé

La GRC à l'Île-du-Prince-Édouard a déployé des efforts concertés en vue de réduire les répercussions générales du crime organisé dans la province. Elle a procédé à la recherche de renseignements sur les diverses bandes de motards criminalisées qui opèrent actuellement sur l'île. Un important projet exécuté en partenariat avec la GRC au Nouveau-Brunswick a donné d'excellents résultats et mené à plusieurs condamnations ainsi qu'à la saisie de drogues et de biens. Au niveau des districts, les groupes mixtes ont procédé activement à de nombreuses perquisitions et saisies, ce qui a fait diminuer la quantité de drogues illicites qu'on pouvait se procurer sur la rue. On a mené des initiatives en matière d'éducation et de sensibilisation auprès de divers intervenants et groupes dans le but d'informer les habitants de l'Île-du-Prince-Édouard des conséquences négatives et considérables de l'abus de médicaments d'ordonnance ou illégaux.

Jeunes

Le caporal Marc Périard et le caporal Dan D'Amour en train de lire à des enfants durant une présentation en salle de classe

On a mis l'accent sur les initiatives communautaires de mobilisation des jeunes, y compris des séances d'information sur les effets néfastes de l'abus de médicaments d'ordonnance ou illicites. On a organisé des séances destinées à éduquer les jeunes personnes au sujet de l'intimidation et de la cyberintimidation, qui sont des problèmes de plus en plus répandus et difficiles dans la société d'aujourd'hui. En outre, on a organisé diverses journées portes ouvertes et séances d'information dans le but de permettre à la GRC de recruter de nouveaux membres.

Groupes de Soutien Opérationnel et Administratif

Service de sensibilisation aux drogues et au crime organisé

Le Service de sensibilisation aux drogues et au crime organisé (SSDCO) a concentré son attention cette année sur les comprimés de méthamphétamine (pilules de « speed ») et les autres comprimés produits de façon illicite, par exemple la MDMA (ecstasy), les sels de bain et le fentanyl. Le problème national de plus en plus important de l'abus de fentanyl et la tendance vers une augmentation de l'abus de comprimés de méthamphétamine à l'Île-du-Prince-Édouard ont amené le Service à mettre l'accent sur ces produits. La découverte en janvier 2016 du premier laboratoire de drogues chimiques dans la province, un laboratoire de méthamphétamine « tout-en-un », a attiré l'attention de la police et du public sur la question. Pour compléter les efforts en matière d'application de la loi, le SSDCO a lancé une campagne de sensibilisation dynamique dans le but d'empêcher ces drogues de faire une percée ici à l'Île-du-Prince-Édouard.

On prévoit tirer parti des partenariats actuels solides avec des groupes de la GRC, d'autres services de police et les Services de toxicomanie pour combattre la propagation des drogues mentionnées plus haut. Le SSDCO continue de promouvoir la sensibilisation et la prévention en donnant des présentations liées aux drogues et en assurant la formation de nombreux groupes incluant le personnel policier, les premiers intervenants, les professionnels de la santé, les enseignants, les parents, les groupes publics et d'autres partenaires. Le Service administre aussi le programme des témoins experts en matière de drogue pour la Province et participe à la Journée nationale annuelle de retour des médicaments d'ordonnance.

Services de police axés sur le renseignement

Le caporal John FitzGerald en train de faire la démonstration d'un outil de renseignement utilisé par le SRCIPE

L'un des aspects les plus importants de notre réussite à l'Île-du-Prince-Édouard est la capacité des organismes policiers de recueillir et d'échanger des renseignements entre eux. À cause de la faible étendue géographique de la province, l'élément criminel ne tient pas compte des frontières des divers territoires de compétence policiers, ce qui rend essentiels la collecte et l'échange de renseignements. Le modèle de renseignement mis au point à la fin de 2013 pour le Service du renseignement criminel de l'Île-du-Prince-Édouard (SRCIPE) a pris de l'ampleur et offre des renseignements en temps opportun à nos partenaires provinciaux et nationaux. Ce groupe est composé d'analystes du renseignement criminel qui offrent leurs services à la GRC et à ses partenaires policiers municipaux de l'ensemble de la province. Les services de police axés sur le renseignement ont recours à une approche plus ciblée comportant une composante de réduction de la criminalité plus robuste. Les analystes discernent les tendances de la criminalité, élaborent ensuite des recommandations fondées sur des éléments probants à l'intention des chefs de police en ce qui a trait au déploiement des ressources. Ils aident ainsi à mieux cibler l'impact sur la réduction du crime et de la victimisation dans l'ensemble de la province. Le SRCIPE poursuit en outre son étroite collaboration avec le Groupe des enquêtes fédérales de la GRC, auquel il fournit une aide en matière d'analyse stratégique, et sa participation à des opérations policières conjointes. En plus de collaborer avec les organismes de maintien de l'ordre municipaux, le SRCIPE continue d'établir des relations avec d'autres partenaires, par exemple le ministère provincial de la Justice et de la Sécurité publique (services correctionnels, probations et poursuites en justice), le ministère des Pêches et des Océans, Parcs Canada, le Service correctionnel du Canada et l'Agence des services frontaliers du Canada. L'amélioration des processus de collecte de l'information et l'échange de renseignements permettront de renforcer encore davantage les services de maintien de l'ordre à l'Île-du-Prince-Édouard.

Groupe des crimes graves

L'année a été chargée pour le Groupe des crimes graves (GCG) de la GRC à l'Île-du-Prince-Édouard. Voici quelques dossiers dignes de mention :

  • Le dossier « Bébé Albion », dans le cadre duquel l'utilisation comme technique d'enquête de tests d'ADN visant à établir un lien de parenté a créé un précédent; il s'agissait d'une première au Canada.
  • L'enquête approfondie menée sur un homicide qui a eu lieu à Pleasant Grove a permis d'identifier rapidement le suspect et de l'inculper; l'affaire est actuellement devant les tribunaux et un procès est prévu à la fin du printemps 2016.
  • Des coups de feu tirés le jour de Noël 2015 ont entraîné l'inculpation de trois personnes; toutes les trois devraient comparaître prochainement.

Le nombre d'enquêtes sur l'exploitation des enfants dans Internet (EEI) augmente régulièrement et le GCG est demeuré le principal point de contact dans la province pour tous les groupes et les détachements de la GRC, fournissant souvent de l'aide aux services de police de Charlottetown, de Summerside et de Kensington. Le Groupe a aidé suivant les besoins les trois districts de la GRC dans le cadre des enquêtes qu'ils menaient et offert des possibilités de détachement aux membres des districts pour leur permettre d'améliorer leurs aptitudes et leurs compétences en matière d'enquête.

Le Registre national des délinquants sexuels (RNDS), qui est un composant du GCG, a continué d'être le guichet unique à l'Île-du-Prince-Édouard pour la tenue à jour des dossiers du Registre provenant de tous les services de police de l'ensemble de la province.

Services cynophiles

Dutch, des SC, prêt à servir dans son gilet pare balles souple

Le groupe chargé d'assurer les services cynophiles (SC) de la GRC à l'Île-du-Prince-Édouard comprend actuellement un seul chien policier et un seul maître-chien, qui se trouvent physiquement au détachement de Maypoint du district de Queens. Le chien policier Dutch, matricule 932, est actuellement âgé de quatre ans et demi et entraîné pour aider son maître-chien, le caporal Marc Périard, dans le cadre d'opérations de nature générale de maintien de l'ordre et de perquisitions visant à détecter la présence de drogues.

Le groupe des SC peut fournir de l'aide à l'égard d'un grand nombre d'appels allant des introductions par effractions dans des résidences ou des commerces, aux voies de fait, aux vols à main armée, aux personnes portées disparues et aux incendies criminels, pour n'en nommer que quelques-uns. En outre, le groupe des SC a été proactif dans les collectivités à l'occasion d'événements tels que le Festival de musique de plage de Cavendish et en donnant des présentations dans des écoles, qui sont toujours bien accueillies et ont généralement un impact positif dans les collectivités servies.

En 2015-2016, la grande priorité de l'unique groupe de SC dans la province est demeurée le soutien offert à la GRC à l'Île-du-Prince-Édouard en plus de celui offert aux services de police de Charlottetown, de Summerside et de Kensington. De plus, l'offre d'un soutien aux sections spécialisées, comme l'Équipe d'intervention en cas d'urgence, l'Équipe antiémeute, Recherche et sauvetage, le GCG de la GRC et le Centre correctionnel provincial faisaient et font partie intégrante du rôle et du mandat de l'Équipe. La disponibilité, la rapidité d'intervention et un chien bien entraîné sont des éléments essentiels de l'amélioration de la prestation des services à l'Île-du-Prince-Édouard.

Service de l'identité judiciaire

La Section de l'identité judiciaire (SIJ) de la GRC à l'Île-du-Prince-Édouard compte deux spécialistes de l'identité judiciaire. Au cours de l'été 2015, un nouveau membre s'est joint à la SIJ; il suivra un programme de mentor de deux ans en vue de devenir un spécialiste judiciaire. La SIJ est chargée d'offrir du soutien sur les lieux de crimes aux trois districts de la GRC, au Groupe des enquêtes fédérales, au Groupe des crimes graves, à Parcs Canada et au service de police de Kensington. Au cours de l'année qui vient de s'écouler, la SIJ a aussi offert aux policiers de la formation sur les méthodes d'arrivée sur les lieux de crime et sur la manipulation des pièces à conviction.

Administration et personnel

Le bureau de l'Administration et du Personnel (A et P) fournit un important soutien essentiel à la sécurité, à la sûreté et au bien-être des employés de la GRC dans l'ensemble de la province, en plus de fournir des liens directs et des renseignements aux partenaires fédéraux, provinciaux et municipaux. Le portefeuille d'A et P englobe plusieurs domaines de soutien, notamment les services à la clientèle, la planification, le perfectionnement et le renouvellement (la dotation), la formation, le recrutement, les responsabilités professionnelles (conduite et discipline), la gestion des cas d'invalidité et les relations employeur-employés.

Recrutement par la GRC à l'Île-du-Prince-Édouard

Le gendarme Pierre Luc Deschambault au kiosque de recrutement de la GRC à l'Île du Prince Édouard, au spectacle d'Air Atlantic au Slemon Park

Cette année, le recruteur proactif de la GRC a pu monter des stands d'information à plusieurs foires et événements dans l'ensemble de la province, notamment aux événements qui ont eu lieu à l'Université de l'Île-du-Prince-Édouard, aux écoles secondaires, aux détachements locaux, au Salon de l'habitation de l'Î.-P.-É. et au spectacle de 2015 d'Air Atlantic, qui a eu lieu au Slemon Park. Au cours des mois d'été, la GRC à l'Île-du-Prince-Édouard a été invitée à de nombreux festivals de la diversité qui ont eu lieu partout sur l'île; ces festivals ont été une formidable occasion de rencontrer des postulants potentiels de la GRC et de parler de ce que la Gendarmerie fait dans les collectivités.

La GRC à l'Île-du-Prince-Édouard a mené un nouveau programme destiné à aider les postulants à se préparer à passer l'examen d'entrée à la GRC. En partenariat avec la fédération des enseignants et enseignantes retraités, elle offre maintenant aux postulants une aide sous forme de tutorat. Bon nombre des meilleurs postulants ont quitté l'école il y a des années, un nombre élevé d'entre eux n'a pas eu à se préparer en vue de passer un examen ou il se peut que certains ne soient pas assez sûrs d'eux-mêmes pour se montrer sous leur meilleur jour. Plutôt que de perdre ces postulants à l'étape des tests, un tuteur peut rapidement les amener à prendre conscience de leur plein potentiel et à voir se concrétiser leur rêve de devenir membre de la GRC. Cette façon de procéder a été présentée comme une pratique exemplaire à l'échelle nationale et déjà d'autres provinces ont mis en œuvre un programme du même genre. La Section du recrutement de la GRC à l'Île-du-Prince-Édouard est impatiente d'affronter de nouveaux défis et s'attend à ce que l'année qui vient soit chargée.

Communications et relations avec les médias

Le Groupe des communications et des relations avec les médias fait la promotion du travail effectué par la GRC à l'Île-du-Prince-Édouard en offrant à celle-ci un soutien stratégique et opérationnel. À l'aide de divers produits de communication, le Groupe offre des conseils et une orientation permettant de renforcer les relations avec divers publics cibles; il offre également des suggestions destinées à améliorer la sensibilisation et la compréhension de l'engagement envers nos programmes et nos objectifs en matière de maintien de l'ordre. En étroite collaboration avec nos homologues de la GRC dans les provinces et la Direction des services nationaux de communication de la Direction générale de la GRC, à Ottawa, le Groupe fournit une aide collaborative à l'interne et à l'externe en communiquant les messages de la GRC. Le Groupe des communications et des relations avec les médias offre un soutien à la haute direction de la GRC, aux policiers de première ligne, aux groupes spécialisés, aux centres de décision et aux divers médias, permettant ainsi aux habitants de l'Île-du-Prince-Édouard de se renseigner sur le travail effectué par la GRC dans la province.

Station de transmissions opérationnelles

Karen Montgomery, de SP, en train d'aider à assurer la sécurité des policiers en effectuant des demandes de renseignements pour des membres sur la route

La Station de transmissions opérationnelles (STO) est le lien vital et le premier point de contact pour les clients de la GRC qui demandent l'aide de la police. La STO reçoit en tout temps des appels de service urgents ou non urgents du public, de premiers intervenants et d'autres organismes de services publics. Les opérateurs de la STO sont très bien formés pour prendre des appels d'urgence et dépêcher des policiers; pour ce faire, ils utilisent un système de répartition assisté par ordinateur et entièrement intégré, les systèmes de gestion de dossiers de police et le système provincial d'information sur les véhicules automobiles. Chaque nouvel opérateur de la STO reçoit la formation normalisée nationale et une formation plus poussée continue tout au long de sa carrière.

La mise en œuvre cette année du nouveau système radio mobile à partage de plusieurs canaux PICS2 a été une amélioration sur le plan technologique. Ce système entièrement numérique permet à la GRC et aux autres organismes d'intervention tels qu'Island EMS (services médicaux d'urgence) et les services d'incendie de la province de communiquer entre eux de façon transparente partout sur l'Île-du-Prince-Édouard. En septembre, les opérateurs de la STO ont suivi une formation spécialisée portant sur les consoles du nouveau système radio. La STO a pour tâche de contrôler les communications radio entre les membres de la GRC ainsi que celles qu'ils ont avec les organismes qui peuvent leur fournir de l'aide.

Durant l'exercice financier 2015-2016, la STO a surveillé ou mis à jour le statut de plus de 300 000 voitures de patrouille, dépêché plus de 12 000 appels de service à des membres de la GRC partout dans la province, traité près de 5 000 appels 911 et répondu à des milliers de demandes de renseignements du public. L'accent mis par la STO sur la sécurité des policiers incluait la surveillance et le traitement de plus de 20 000 mises à jour concernant des contrôles routiers.

Gestion de l'information et technologie de l'information

Le Groupe de la gestion de l'information et de la technologie de l'information (GI-TI) a continué de se concentrer sur son mandat, qui consiste à fournir des solutions technologiques de qualité à nos membres tout en s'assurant que les fonds de données sont exacts et conformes aux lois, aux politiques et aux pratiques exemplaires de gestion de l'information (GI) de la GRC.

Sur le plan de la GI, la Section de la gestion de l'information (SGI) et le groupe responsable du système de gestion des dossiers opérationnels (SGDO) étaient tous deux concentrés sur l'éducation, la sensibilisation, la conformité, et la qualité des données. Dans le cas précis du SGDO, le groupe a continué de s'assurer que les données présentées au Centre canadien de la statistique juridique de Statistique Canada respectaient les exigences statistiques de la Loi sur la statistique fédérale. Le groupe responsable du SGDO a aussi surtout veillé à ce que l'information déclarée dans le système de gestion des dossiers opérationnels soit exacte, complète et conforme à la politique de la GRC, et à celle du gouvernement du Canada (GC). Dans le cas précis de la SGI, la Section s'est surtout efforcée de doter les employés des connaissances et des outils dont ils ont besoin pour gérer efficacement les dossiers administratifs conformément à la politique et à la législation. En 2015-2016, la SGI a mis en œuvre une initiative massive en vue de se préparer au passage au nouveau système de courrier électronique du GC et elle œuvre actuellement à préparer les fonds de données électroniques à intégrer au nouveau système de gestion des dossiers du gouvernement (GCDOCS). Les initiatives des deux entités ont consisté en séances d'information qui s'adressaient aux clients internes et externes; elles ont été exécutées au moyen de processus de vérification et d'évaluation.

Sur le plan de la technologie de l'information, le fait saillant de 2015 a été la mise en œuvre, avec le soutien et l'aide de la Province de l'Île-du-Prince-Édouard, d'un système de radiocommunication partagé de sécurité publique. Le nouveau système permettra à la GRC de collaborer efficacement avec ses partenaires en sécurité publique localement et régionalement de manière à permettre la prestation d'un service d'application de la loi de qualité aux habitants de l'Île-du-Prince-Édouard. Tout au long de l'année, le groupe Opérations de TI a travaillé avec nos partenaires en sécurité publique, Bell Mobilité et Motorola à mettre en œuvre, et à tester le système, et à assurer la formation requise. La GRC à l'Île-du-Prince-Édouard est passée au nouveau système en novembre 2015.

Peuples autochtones du Canada

Nos liens historiques uniques avec les Autochtones du Canada créent un climat de collaboration dans lequel nous pouvons travailler à l'amélioration de la santé et du bien-être de leurs collectivités. Nous continuons de miser sur ces relations en encourageant, en maintenant et en favorisant un dialogue honnête et ouvert avec nos partenaires autochtones, ici à l'Île-du-Prince-Édouard.

Ula atgenamoogep pemiaapeneg Kanata ulnoay mematjoinoog maemigoay togo tan mowlogotiig utjit melgigenatenoo ulnoaygati oeloltig ag aelotagemk. Ginu na melgi telteg sioateno ungoatoog ula maoloogotink meta melgi gelnemoog ag pematoog telia oay aq puntateg gloosowaenn ula ginu ulnoog maoloogootimk ula Epegweitk.

La chef Matilda Ramjattan, le premier ministre Wade MacLauchlan, le chef Brian Francis et la commandante divisionnaire, la surintendante principale Joanne Crampton, au 17e Mawiomi de la Première Nation Abegweit

Photo: Patricia Bourque

Kendra Bernard, durant son spectacle au 17e Mawiomi annuel

Photo: Patricia Bourque

Dion Bernard, durant son spectacle au 17e Mawiomi annuel

Photo: Patricia Bourque

Le service de police provincial Une tradition dont la province est fière

Le passage qui suit a été tiré textuellement du premier rapport annuel présenté à l'honorable James D. Stewart, premier ministre et procureur général, par l'inspecteur J. Fripps, commandant divisionnaire, pour la période ayant pris fin le 21 décembre 1932.

« "L'effectif de la Gendarmerie le 1er mai était le suivant : un officier, inspecteur commandant; un sergent-chef; deux sergents; trois caporaux et quatorze gendarmes, soit vingt-et-une personnes en tout ».

« Quatre cent vingt-et-une (421) enquêtes ont été menées en vertu du Code criminel du Canada, ce qui a entraîné 124 déclarations de culpabilité. Il y a eu de nombreuses plaintes qui, après enquête, se sont révélées non fondées et n'ont donné lieu à aucune poursuite ».

« Durant la période entre le 1er janvier et le 30 avril 1932, les effectifs de la Police provinciale étaient de onze membres, la Direction générale était à Charlottetown et les détachements se trouvaient à Borden, Summerside, O'Leary, Montague et Georgetown. Le Bureau a traité les affaires suivantes :

  • Code criminel – 41 affaires – 36 déclarations de culpabilité;
  • Prohibition Act – 1 affaire – 1 déclaration de culpabilité;
  • Fish & Game Act – 5 affaires – 4 déclarations de culpabilité
  • Malades mentaux – 7 – tous internés à l'hôpital Falconwood

« La surveillance des douanes exige que les membres de la Gendarmerie soient en devoir de façon proactive jour et nuit, et les rivages, dont la longueur est d'environ trois cent cinquante milles, doivent souvent faire l'objet de patrouilles. Les goélettes qu'on présume participer à la contrebande d'alcool se tiennent en panne au large de la côte pendant des jours et des nuits en attendant la possibilité d'introduire les marchandises en contrebande sur l'île. Les contrebandiers présumés utilisent des bateaux à moteur rapides et il est parfois impossible pour nos patrouilles de les suivre le long du rivage. Je suis toutefois convaincu d'après les renseignements obtenus que la quantité de rhum déchargée cette année ne représente pas vingt-cinq pour cent de la quantité déchargée les années précédentes. »

« Prohibition Act de l'Î.-P.-É. : deux cent trente-sept (237) enquêtes ont été menées en vertu de cette loi durant l'année et la mise en application de celle-ci a représenté un pourcentage important du travail de la Gendarmerie, lequel a entraîné 169 déclarations de culpabilité. »

« Highway Traffic Act de l'Î.-P.-É. : cent quatre-vingt-cinq (185) enquêtes ont été menées durant l'année en vertu de cette loi, dont la mise en application a représenté un pourcentage important du travail de la Gendarmerie, lequel a entraîné 114 déclarations de culpabilité ». On remarquera que l'effectif de la Direction générale de la Gendarmerie comprend quatorze personnes. La majorité de ces membres effectue des patrouilles spéciales partout dans la province dans le cadre de l'application des lois provinciales et fédérales. »

Police de District

Survol du District de Kings en 2015-2016

S. d'é-m Kevin Baillie
Chef du District de Kings

La GRC du District de Kings fournit des services de police à la totalité du comté de Kings et à la partie sud-est du comté de Queens. Le District a des bureaux à Brudenell et dans la collectivité de Souris. À l'exception du Groupe de la patrouille antidrogue, qui est composé de deux membres et dont le bureau d'attache est celui de Brudenell, tous les autres policiers travaillent en tenue. De plus, un intervenant provincial auprès des jeunes fournit du soutien et des recommandations aux membres du District de Kings.

Chaque année, le District de Kings établit ses priorités en matière de services de police au moyen d'un processus de consultation qui prend en compte les préoccupations et les problèmes provinciaux et locaux. Tout comme dans le cas des dernières années, les priorités générales du District ont été la sécurité routière, la réduction de la consommation de drogues et la contribution à la sécurité communautaire. On a fixé des objectifs mesurables dans le cas de chacune de ces priorités et tous les employés du District ont œuvré à les atteindre ou à les dépasser.

Au cours de l'année écoulée, le District a eu recours aux services d'un analyste en réduction du crime; celui-ci a permis de mieux tirer parti des ressources en aidant à cerner les zones problèmes, et les contrevenants prolifiques. Cette stratégie s'est avérée très efficace. En octobre 2015, deux hommes ont été arrêtés et accusés de nombreuses introductions par effraction, et on a récupéré à cette occasion une grande quantité d'articles volés. En mars 2016, trois hommes ont été arrêtés pour une série de neuf vols de véhicule qui avaient eu lieu au cours des deux mois précédents. Les crimes contre les biens dans le District ont diminué de 5 p. 100 par rapport à l'exercice financier précédent.

Les membres collaborent étroitement avec le ministère provincial de la Sécurité routière et les autres districts de la GRC à établir des points de contrôle conjoints et à lancer d'autres initiatives liées à la circulation routière, le tout visant à cibler les zones et les conducteurs problèmes. Le nombre de points de contrôle établis pour détecter les conducteurs aux facultés affaiblies et les empêcher de poursuivre leur route a augmenté de façon importante par rapport à l'exercice financier précédent, et le nombre des accusations portées pour facultés affaiblies par des substances autres que l'alcool a augmenté; c'est là une infraction que l'on rencontre plus souvent. Malgré l'accroissement des efforts en vue d'appréhender les conducteurs aux facultés affaiblies, une seule personne de plus qu'au cours de l'exercice précédent a été accusée durant le présent exercice financier. Le District a aussi mis l'accent sur les infractions du type « distraction au volant » et « omission de boucler sa ceinture de sécurité » ‒ deux infractions qui contribuent de façon importante aux collisions et aux blessures sur les routes.

Les membres du Groupe antidrogue du District de Kings ont collaboré étroitement avec les autres organismes d'application de la loi et le nombre de perquisitions dans des résidences a augmenté. Cette année, dans le cadre de leurs efforts en vue de réduire le trafic de stupéfiants et la consommation par les jeunes, les membres du Groupe antidrogue ont procédé près d'une école de Montague à une opération qui a mené à l'arrestation de trois jeunes et d'un adulte, et à la saisie d'une quantité de drogue et de tout l'attirail connexe.

Les membres du District sont intervenus dans le cas d'un certain nombre d'incidents graves au cours de l'année écoulée, notamment une collision avec blessures impliquant un conducteur aux facultés affaiblies en avril 2015, un cambriolage à domicile avec victime de sexe masculin à Montague en juin 2015 et une querelle de ménage avec coup de feu tiré à l'intérieur d'une résidence en janvier 2015. Dans la totalité de ces cas, un suspect a rapidement été identifié, arrêté et accusé. Aucun crime grave n'est demeuré non résolu dans le District au cours de l'année écoulée.

L'équipe des Easter Seals du District de Kings de la GRC

Le Carrousel de la GRC s'est produit dans la ville de Montague en mai 2015; de nombreux spectateurs étaient présents et le spectacle a été bien accueilli. Des membres en tunique rouge ont pris part à un certain nombre d'événements tout au long de l'année, notamment à douze différentes cérémonies du jour du Souvenir qui ont eu lieu dans l'ensemble du District. D'autres membres ont aussi participé au maintien de l'ordre dans le cadre d'un certain nombre d'activités qui ont eu lieu dans le District au cours de l'année écoulée, notamment plusieurs fêtes de finissants, le Festival du bleuet de St. Peter et le Festival de musique de Rollo Bay. En outre, des ressources supplémentaires ont été déployées en rapport avec la recherche de renseignements et l'application de la loi à divers événements impliquant des bandes de motards criminalisées qui ont eu lieu dans le District de Kings.

Il existe une entente relative à l'amélioration des services pour les villes de Montague et de Souris, et la GRC du District de Kings prépare un rapport mensuel sur les services de police à l'intention de chaque ville.

Les rapports sont présentés aux conseils municipaux par un membre de la GRC qui assiste aux réunions mensuelles. Un rapport annuel est préparé à l'intention des villes de Montague, de Souris et de Georgetown. Le District de Kings entretient d'excellentes relations de travail avec les conseils municipaux du district et est reconnaissant aux conseils de la contribution et du soutien qu'ils lui ont fourni.

La collecte par le SRCIPE et le partage de renseignements entre le SRCIPE et d'autres organismes jouent un rôle intégral lorsqu'il s'agit de détecter les activités criminelles et d'y mettre un frein. L'information reçue du public grâce à Échec au crime et à d'autres sources continue d'aider à appréhender les conducteurs aux facultés affaiblies, à saisir des drogues illicites et à résoudre de nombreux autres crimes; nous voudrions par conséquent remercier ceux qui prennent le temps de nous transmettre cette information.

Tous les employés du District de Kings sont extrêmement dévoués à leurs tâches. Nous nous apprêtons à entrer dans le prochain exercice financier et les employés de la GRC du District de Kings continueront d'œuvrer à assurer la sécurité des collectivités pour tous les habitants de l'Île-du-Prince-Édouard.

District de Kings de la GRC 2015-2016

Crimes contre les personnes – Demandes de service
Catégorie de crime Total
Homicides 0
Vols 1
Harcèlement 20
Profération de menaces 41
Voies de fait (excepté les agressions sexuelles) 101
Agressions sexuelles 6
Infractions d'ordre sexuel contre les personnes 4
Enlèvements, prises d'otage, rapts 0
Autres crimes contre les personnes 0
Total – Crimes contre les personnes 173
Crimes contre les biens – Demandes de service
Catégorie de crime Total
Vols de moins de 5 000 $ 111
Vols de plus de 5 000 $ 4
Vols de véhicules à moteur 21
Vols dans les véhicules à moteur 27
Vols à l'étalage 19
Possession de biens volés 10
Introductions par effraction 96
Incendies criminels 12
Méfaits à l'égard d'un bien 220
Autres crimes contre les biens 0
Total - Crimes contre les biens 520
Lois provinciales – Demandes de service
Catégorie de crime Total
Infractions aux lois provinciales (excepté le Code de la route) 81
Loi sur la réglementation des alcools 51
Total – Lois provinciales 132
Code de la route – Demandes de service
Catégorie de crime Total
Collisions mortelles 2
Collisions non mortelles avec blessures 34
Collisions avec dommages matériels 143
Total – Code de la route 179
Code de la route provincial – Accusations portées
Catégorie de crime Total
Ceinture de sécurité 155
Intersections 10
Excès de vitesse 362
Dispositifs portatifs 63
Autres infractions à la Loi sur les véhicules à moteur 608
Conduite pendant une disqualification 44
Total – Code de la route provincial – Accusations 1242
Code criminel – Circulation – Accusations portées
Catégorie de crime Total
Conduite avec facultés affaiblies 5
Conduite avec une alcoolémie supérieure à 80 mg 32
Garde et contrôle d'un véhicule à moteur avec facultés affaiblies 6
Conduite dangereuse 0
Conduite pendant une interdiction 9
Conduite avec facultés affaiblies par une drogue 1
Total – Code de la route provincial – Accusations 53
Code criminel – Autre – Demandes de service
Catégorie de crime Total
Fraudes 27
Armes offensives 12
Infractions d'ordre moral 2
Code criminel – général 128
Total – Code criminel – Autre 169
Lois fédérales – Demandes de service
Catégorie de crime Total
Lutte antidrogue 65
Autres infractions aux lois fédérales 21
Total – Lois fédérales 86

Survol du District de Queens en 2015-2016

Le s. d'é-m Mark Crowther
Chef du District de Queens

La GRC du District de Queens est chargée de fournir des services de police à une population d'environ 43 000 habitants, soit celle des collectivités rurales du comté de Queens ainsi que des municipalités de Stratford et de Cornwall, qui ont toutes deux un contrat de services de police municipaux. Le District de Queens se compose de quatre détachements : le bureau du District de Queens à Maypoint, le détachement municipal de Stratford, le bureau de la collectivité de la Première Nation Abegweit, à Scotchfort, et un bureau communautaire saisonnier à Cavendish. En plus de l'effectif composé de membres réguliers et d'employés de la fonction publique, le District de Queens compte un groupe antidrogue et d'enquêtes générales, un agent de liaison avec la cour, un intervenant provincial auprès des jeunes et un analyste en réduction du crime du SRCIPE. Le bureau d'attache des Services cynophiles et de la Section de l'identité judiciaire de la GRC à l'Île-du-Prince-Édouard est celui du District de Queens.

En 2015-2016, nous avons continué à accorder la priorité en matière de services de police à trois domaines clés : la sécurité routière, la sécurité des jeunes et des aînés, et la sécurité communautaire. Nous avons fait des efforts concertés en vue de lancer des initiatives de sensibilisation et d'application de la loi visant à détecter et à arrêter les conducteurs aux facultés affaiblies ou distraits au volant; les efforts portaient aussi sur des séances d'information sur la consommation abusive de médicaments d'ordonnance, la cybersécurité et la fraude; ils étaient également liés au déploiement de ressources dans le but de mettre l'accent sur les enquêtes relatives aux drogues illégales, au vol dans les véhicules automobiles et au vandalisme résidentiel. L'élaboration de notre stratégie dépendait fortement de contributions provenant des collectivités : maires et membres des conseils, groupes d'aînés ou de jeunes, enseignants en milieu scolaire, ainsi qu'au moyen de relations avec les propriétaires d'entreprises et la collectivité en général. Notre réussite dépend fortement de l'utilisation efficiente et efficace de messages ciblés, des médias sociaux, de points de contrôle sélectifs et d'une combinaison dynamique de l'éducation et de l'application de la loi.

Cette année, un certain nombre d'initiatives ont été couronnées d'un franc succès, notamment notre travail auprès des jeunes des Premières Nations et le programme Bouclier autochtone. Notre série d'opérations policières sélectives d'application du code de la route et l'initiative Laisse faire le cellulaire menée avec la radio locale, Island EMS (services médicaux d'urgence) et le Bureau d'assurance du Canada ont continué de sensibiliser la population aux dangers de la distraction au volant et de la conduite agressive. L'aide que nous avons fournie à la Ville de Stratford dans le cadre de sa campagne visant à sensibiliser les conducteurs au partage de la chaussée et au respect des autres est reconnue comme une pratique exemplaire. Cette année, le lancement du programme de patrouilles de citoyens à Cornwall a connu un franc succès. L'existence de ce programme à Cornwall et à Stratford fournit une aide précieuse aux responsables de nos programmes de prévention du crime, à la fois à l'interne, grâce à l'ajout de renseignements, et à l'externe, comme moyen de sensibilisation et de prévention.

La lutte antidrogue, la conduite avec facultés affaiblies par l'alcool et/ou les drogues, et la consommation abusive de médicaments d'ordonnance seront toujours une priorité pour la GRC. Cette année, un certain nombre d'enquêtes antidrogue ont donné d'excellents résultats; elles ont été menées à la fois dans le District et dans le cadre d'un partenariat avec le Groupe des enquêtes fédérales ainsi que les districts de Kings et de Prince. L'usage récréatif de médicaments d'ordonnance et la conduite avec facultés affaiblies sont des tendances préoccupantes. C'est pourquoi on mettra davantage l'accent sur l'application de la loi et l'éducation dans ces domaines au cours du prochain exercice. Le District de Queens a travaillé dur pour sensibiliser les propriétaires à l'importance de protéger les résidences, les véhicules et les immeubles pour décourager les méfaits et le vandalisme. Le renforcement des relations avec nos partenaires en application de la loi en vue de rendre cette application plus efficiente et plus efficace et le fait de travailler de façon plus cohésive au sein de la collectivité ont une incidence favorable.

Une initiative conjointe de la GRC du District de Queens et d'Island EMS en matière de sécurité routière

En tant qu'employés de la force policière nationale du Canada au service des citoyens de l'Île-du-Prince-Édouard, nous sommes fiers de nos contributions et ne ménageons aucun effort pour renforcer nos partenariats stratégiques. Au cours de l'année écoulée, nous avons continué à accorder une attention particulière aux enjeux qui touchent les jeunes, par exemple la consommation abusive de médicaments d'ordonnance, l'efficacité des stratégies de lutte contre l'intimidation, et la sécurité sur Internet. Nous sommes impliqués dans les collectivités que nous servons. L'intervenant provincial auprès des jeunes, l'agent auprès de la Première Nation Abegweit et les agents de liaison avec les écoles travaillent en étroite collaboration avec des groupes tels que Les mères contre l'alcool au volant à mener des initiatives telles que la Journée nationale de retour des médicaments d'ordonnance et la Campagne du ruban rose de lutte contre l'intimidation. Les efforts consacrés à ces programmes portent des fruits. Notre gestion et notre planification d'événements d'envergure, par exemple le Festival de musique de la plage Cavendish, qui attire chaque soir plus de 25 000 personnes, constituent une autre pratique exemplaire à laquelle nous travaillons de concert avec divers organismes et organisations par l'entremise d'un poste de commandement unifié.

Nos employés ont consacré plusieurs centaines d'heures de bénévolat à diverses initiatives, notamment l'entraînement d'équipes sportives ainsi que la participation à des conseils locaux formés de bénévoles et à des comités consultatifs d'écoles.

À l'avenir, nous continuerons à donner la priorité à l'amélioration de la sécurité routière et à la prévention du crime dans les collectivités ainsi qu'à la consolidation de nos relations, tout en travaillant ensemble à traiter les enjeux qui nous préoccupent. Au nom de tous les employés du District de Queens, je remercie nos partenaires communautaires, les intervenants et les membres du public de leur aide et de leur soutien continus. Je tiens aussi à exprimer ma reconnaissance à nos employés – nos hommes et nos femmes en tenue, et tous ceux qui jouent un rôle de soutien, pour la recherche de l'excellence dont ils font continuellement preuve dans la prestation des services de police.

District de Queens de la GRC 2015-2016

Crimes contre les personnes – Demandes de service
Catégorie de crime Total
Homicides 1
Vols 0
Harcèlement 39
Profération de menaces 38
Voies de fait (excepté les agressions sexuelles) 115
Agressions sexuelles 27
Infractions d'ordre sexuel contre les personnes 5
Enlèvements, prises d'otage, rapts 1
Autres crimes contre les personnes 7
Total – Crimes contre les personnes 233
Crimes contre les biens – Demandes de service
Catégorie de crime Total
Vols de moins de 5 000 $ 197
Vols de plus de 5 000 $ 4
Vols de véhicules à moteur 26
Vols dans les véhicules à moteur 130
Vols à l'étalage 26
Possession de biens volés 7
Introductions par effraction 155
Incendies criminels 5
Méfaits à l'égard d'un bien 383
Autres crimes contre les biens 0
Total - Crimes contre les biens 933
Lois provinciales – Demandes de service
Catégorie de crime Total
Infractions aux lois provinciales (excepté le Code de la route) 84
Loi sur la réglementation des alcools 150
Total – Lois provinciales 234
Code de la route – Demandes de service
Catégorie de crime Total
Collisions mortelles 5
Collisions non mortelles avec blessures 59
Collisions avec dommages matériels 245
Total – Code de la route 309
Code de la route provincial – Accusations portées
Catégorie de crime Total
Ceinture de sécurité 129
Intersections 73
Excès de vitesse 1087
Dispositifs portatifs 45
Autres infractions à la Loi sur les véhicules à moteur 668
Conduite pendant une disqualification 43
Total – Code de la route provincial – Accusations 2045
Code criminel – Circulation – Accusations portées
Catégorie de crime Total
Conduite avec facultés affaiblies 9
Conduite avec une alcoolémie supérieure à 80 mg 47
Garde et contrôle d'un véhicule à moteur avec facultés affaiblies 12
Conduite dangereuse 11
Conduite pendant une interdiction 10
Conduite avec facultés affaiblies par une drogue 6
Total – Code de la route provincial – Accusations 95
Code criminel – Autre – Demandes de service
Catégorie de crime Total
Fraudes 27
Armes offensives 12
Infractions d'ordre moral 2
Code criminel – général 128
Total – Code criminel – Autre 169
Lois fédérales – Demandes de service
Catégorie de crime Total
Lutte antidrogue 65
Autres infractions aux lois fédérales 21
Total – Lois fédérales 86

Survol du District de Prince en 2015-2016

Le sergent d'état-major Ken Spenceley,
chef du District de Prince

Le District de Prince est formé des détachements de Prince Ouest et de Prince Est. Le Détachement de Prince Est et le quartier général du District de Prince partagent des locaux à North Bedeque. Le Détachement de Prince Ouest a quant à lui ses locaux à Rosebank, près d'Alberton. Les services de police sont fournis stratégiquement à partir de ces endroits au moyen d'un système à quatre quarts et d'un chef d'équipe responsable de chaque quart.

Le District de Prince fournit des services de police à un grand nombre de collectivités dans la quasi-totalité du comté de Prince ainsi qu'à une partie du comté de Queens. À l'exception de ceux des municipalités de Summerside et de Kensington, environ 30 000 citoyens bénéficient des services de police fournis par le District. Quatre collectivités, soit Borden-Carleton, O'Leary, Alberton et Tignish, ont conclu une entente de services améliorés avec la GRC; une entente communautaire tripartite a aussi été conclue avec la Première Nation de Lennox Island, en vertu de laquelle un policier est affecté à temps plein à cette collectivité. En vertu d'un contrat signé avec Transports Canada, le gouvernement de l'Île-du-Prince-Édouard est tenu de fournir des services de police sur le pont de la Confédération; c'est le personnel du District de Prince qui en assure la prestation. Un intervenant provincial auprès des jeunes se trouve physiquement au détachement de Prince Ouest et fournit du soutien et de l'aide à tous les membres du District de Prince.

Au cours de l'exercice financier 2015-2016, les objectifs en matière de maintien de l'ordre du District de Prince visaient à traiter les priorités et les besoins déterminés des Prince-Édouardiens. Les principales priorités incluaient une contribution à la sécurité routière avec accent sur la dissuasion et l'arrestation des conducteurs aux facultés affaiblies, la perturbation des activités du crime organisé liées tout spécialement au trafic et à la consommation de stupéfiants, et une contribution à la sécurité des familles, des jeunes et des aînés au moyen d'initiatives de sensibilisation du public.

Les enquêtes complètes, approfondies et fructueuses sont un objectif clé de tout service de police. Au cours de l'année écoulée, l'enquête menée à la suite d'un événement grave impliquant la victimisation d'un résident d'Alberton a abouti à une résolution fructueuse et des accusations ont été portées contre un adulte et un jeune. La résolution d'un crime de cette nature, lequel a eu des conséquences pour un membre de la collectivité, est un exemple de résultat positif que tous les employés de la GRC s'efforcent d'obtenir dans le cadre de leur travail de tous les jours.

Notre principale priorité était encore de faire diminuer les cas de conduite avec facultés affaiblies grâce à l'éducation et à des mesures d'application de la loi. Les membres du public ont fréquemment joué un rôle en nous appelant pour signaler une conduite dangereuse. Ces appels font plus qu'aviser la police qu'on est peut-être en train de commettre une infraction; ils démontrent à tous les membres de la collectivité que la conduite avec facultés affaiblies n'est pas acceptable et qu'elle doit cesser. Les initiatives de sensibilisation du public, qui incluaient de la signalisation routière et des messages dans les médias, ont joué un rôle important dans la lutte contre cette menace perpétuelle pour la sécurité du public. Nous continuerons d'appliquer la loi avec rigueur afin de minimiser les conséquences de la conduite avec facultés affaiblies.

La GRC du District de Prince a continué de lutter contre le trafic et l'abus de stupéfiants, dont tous subissent les conséquences. Le Groupe antidrogue des corps policiers conjugués est composé d'agents de la GRC et des services de police de Summerside, et les services de police de Kensington s'y sont ajoutés au cours de l'année écoulée. Le Groupe a réussi à cibler des trafiquants de drogue grâce à la collecte et à la mise en commun de renseignements. Ceux qui participent au trafic de stupéfiants ainsi que les groupes auxquels ils s'associent sont demeurés au centre de nos préoccupations en 2015-2016. Le Groupe antidrogue a joué un rôle clé dans la réduction de l'approvisionnement en drogues des collectivités de l'ensemble de l'île, ce qui a eu une incidence directe sur le crime organisé.

Services de police communautaires dans le District de Prince

Au cours de l'année écoulée, il y a eu un certain nombre d'événements spéciaux qui ont attiré beaucoup de monde dans la région. Le spectacle aérien de Summerside, qui a eu lieu au Slemon Park, le festival de musique Rock the boat, au Green Park près de Tyne Valley, et la course de Terry Fox, dont c'était le 35e anniversaire et qui a eu lieu sur le pont de la Confédération, ont obligé la GRC à procéder à une importante planification opérationnelle et à un important déploiement de ses ressources. Sur le plan du maintien de l'ordre, ces grands événements ont été une grande réussite et sont des exemples de services de sécurité publique et d'ordre public supplémentaires que les employés fournissent couramment.

Les policiers du District de Prince travaillent avec diligence pour assurer la sécurité des collectivités qu'ils servent. Ils sont directement soutenus dans leur travail par des employés civils qui sont souvent le visage de la GRC, puisque ce sont eux qui répondent aux demandes de renseignements du public et lui fournissent de l'aide dans les locaux du détachement. Les employés du District de Prince ont à cœur de fournir un excellent service au public et ils espèrent continuer de satisfaire les besoins des diverses collectivités qu'ils servent.

Le commandant du District de Kings, le sergent d'état major Kevin Baillie, présente le Prix de distinction à Tami Dunphy, AJ MacFarlane, et Darlene McCarthy, de SP

Les caporaux Jerrie MacLeod et Al Vincent avec Therin Ellis, le dernier vétéran de la Seconde guerre mondiale d'O'Leary

Participation du District de Queens à la cérémonie du jour du Souvenir de Stratford 2015

District de Prince de la GRC 2015-2016

Crimes contre les personnes – Demandes de service
Catégorie de crime Total
Homicides 0
Vols 1
Harcèlement 40
Profération de menaces 56
Voies de fait (excepté les agressions sexuelles) 105
Agressions sexuelles 37
Infractions d'ordre sexuel contre les personnes 0
Enlèvements, prises d'otage, rapts 2
Autres crimes contre les personnes 9
Total – Crimes contre les personnes 250
Crimes contre les biens – Demandes de service
Catégorie de crime Total
Vols de moins de 5 000 $ 113
Vols de plus de 5 000 $ 5
Vols de véhicules à moteur 24
Vols dans les véhicules à moteur 44
Vols à l'étalage 16
Possession de biens volés 6
Introductions par effraction 95
Incendies criminels 24
Méfaits à l'égard d'un bien 262
Autres crimes contre les biens 0
Total - Crimes contre les biens 589
Lois provinciales – Demandes de service
Catégorie de crime Total
Infractions aux lois provinciales (excepté le Code de la route) 31
Loi sur la réglementation des alcools 70
Total – Lois provinciales 101
Code de la route – Demandes de service
Catégorie de crime Total
Collisions mortelles 12
Collisions non mortelles avec blessures 65
Collisions avec dommages matériels 182
Total – Code de la route 259
Code de la route provincial – Accusations portées
Catégorie de crime Total
Ceinture de sécurité 57
Intersections 8
Excès de vitesse 518
Dispositifs portatifs 23
Autres infractions à la Loi sur les véhicules à moteur 308
Conduite pendant une disqualification 40
Total – Code de la route provincial – Accusations 954
Code criminel – Circulation – Accusations portées
Catégorie de crime Total
Conduite avec facultés affaiblies 3
Conduite avec une alcoolémie supérieure à 80 mg 27
Garde et contrôle d'un véhicule à moteur avec facultés affaiblies 12
Conduite dangereuse 8
Conduite pendant une interdiction 12
Conduite avec facultés affaiblies par une drogue 2
Total – Code de la route provincial – Accusations 64
Code criminel – Autre – Demandes de service
Catégorie de crime Total
Fraudes 56
Armes offensives 4
Infractions d'ordre moral 4
Code criminel – général 153
Total – Code criminel – Autre 217
Lois fédérales – Demandes de service
Catégorie de crime Total
Lutte antidrogue 69
Autres infractions aux lois fédérales 4
Total – Lois fédérales 73
Effectif de la GRC – au 31 mars 2016
Membres réguliers Membres civils Employés de la fonction publique
Police provinciale 100 14 18
Police fédérale 23 3 3
Police municipale 10 0 2
Police autochtone 2 0 0
Administration divisionnaire 5 6 12
Totaux 140 23 35

Dépenses finales de l'exercice 2015-2016

Salaires, coûts de fonctionnement et de maintenanceNote de bas de page 1
Opérations fédérales et internationales 2,712,387$
Services de police communautaires, contractuels et autochtones
Police municipale 14,731,090$
Police municipale 1,179,071 $
Police autochtone 205,593$
Services internes 2,088,101 $
TOTAL 20,916,242$
Fonds pour dépenses en capital, infrastructure et construction Note de bas de page 2
Opérations fédérales et internationales
Services de police communautaires, contractuels et autochtones
Police provinciale/territoriale
Police municipale
Police autochtone
376 321 $
Services internes 303 216 $
TOTAL 679 537 $

Notes:

Services de Soutien Spécialisés

Équipe antiémeute de la GRC à l'Île-du-Prince-Édouard (Groupe du maintien de l'ordre public)

L'Équipe antiémeute en cours d'entraînement

L'Équipe antiémeute de l'Île-du-Prince-Édouard est une équipe intégrée formée de membres de la GRC ainsi que des services de police de Summerside et de Charlottetown qui travaillent conjointement avec l'équipe antiémeute de la Nouvelle-Écosse. Les deux équipes combinées comptent environ 100 membres.

L'Équipe antiémeute est structurée, souple et axée sur les urgences; elle peut être mobilisée de manière opportune et coordonnée. L'Équipe peut aider à maîtriser ou à gérer les foules en cas de grands événements tels que les Jeux olympiques et les sommets du G8 ou du G20; elle peut aussi aider aux grandes enquêtes (c.-à-d. à l'exécution de mandats de perquisition), en cas de catastrophe naturelle ou d'incident majeur, les équipes de recherche de personnes disparues, à assurer la sécurité des lieux (visites de personnalités de marque, scènes de crime), à une extraction de cellule dans un établissement correctionnel, de même qu'aux interventions en cas de catastrophes ou d'incidents ainsi que de lutte contre le terrorisme.

Groupe tactique d'intervention

Le Groupe tactique d'intervention (GTI) comprend actuellement sept postes en tout, y compris des membres de la GRC ainsi que des services de police de Summerside et de Charlottetown. On fait appel à cette équipe lorsque la situation a dégénéré, ou risque de dégénérer, au point où les moyens dont disposent les policiers du service général ou de première ligne ne suffisent plus. Mentionnons à titre d'exemple les incidents impliquant une personne armée et barricadée, les perquisitions et les arrestations à risque élevé, les fonctions de protection de personnes de marque et de témoins, la surveillance secrète et la cueillette d'information, les opérations de poursuite en milieu rural et l'aide à un groupe antiémeute. Pour accomplir ces tâches, les membres du Groupe ont besoin d'armes et d'un équipement hautement spécialisés.

Les membres du GTI sont tenus d'atteindre et de conserver un niveau élevé de forme physique et de compétence dans le maniement d'un certain nombre d'armes et l'exécution de manœuvres tactiques. Chaque membre de l'équipe doit suivre à Ottawa un cours de certification rigoureux de la GRC d'une durée de cinq semaines, puis des séances de formation mensuelles dans la province et dans le cadre d'exercices conjoints avec les provinces avoisinantes pour fournir un soutien mutuel au besoin. L'équipe de l'Île-du-Prince-Édouard a été appelée à aider celle du Nouveau-Brunswick à un certain nombre d'occasions, le cas le plus notable étant les événements tragiques qui ont eu lieu à Moncton en juin 2014, alors que trois membres de la GRC ont été assassinés. Le GTI a alors joué un rôle clé dans le confinement et la recherche de l'individu qui avait commis ces meurtres.

Commandement des interventions critiques

Par incident critique, on entend un événement ou une série d'événements qui exige une intervention spécialisée et coordonnée. Il s'agit ordinairement d'une situation à haut risque telle qu'une prise d'otages, une personne barricadée ou une personne suicidaire qui peut faire du mal à d'autres ou souhaite se faire tuer par la police. Dans ce genre de situation, un commandant des interventions critiques (CIC) qualifié prend le commandement des lieux et oriente les ressources.

À la GRC à l'Île-du-Prince-Édouard, il y a actuellement quatre commandants d'incidents critiques qualifiés et accrédités. Chacun d'eux a dû suivre la formation appropriée au Collège canadien de police, suivre un programme de mentorat et participer à au moins un incident critique et/ou un scénario chaque année; il doit tenir à jour un curriculum vitae normalisé mentionnant son expérience et sa formation. À l'Île-du-Prince-Édouard, les CIC sont appelés à intervenir en moyenne quatre à cinq fois par année dans la province.

Recherche et sauvetage au sol

De gauche à droite dans la photo : les bénévoles John Toner et Heather Pringle de RSSIPE montrent la façon dont le récepteur RF fonctionne pour localiser un client disparu de Project Lifesaver. Sont également présents la bénévole de RSSIPE Austin Perry et le caporal Al Vincent, agent de liaison avec RSSIPE de la GRC du District de Prince.

Recherche et sauvetage au sol de l'Île-du-Prince-Édouard (RSSIPE) est un organisme sans but lucratif qui comprend environ 95 bénévoles qui proviennent de l'ensemble de la province et ont reçu une formation professionnelle. Ces personnes sont dévouées et prêtes à intervenir en tout temps lorsqu'une personne se perd ou manque à l'appel.

En 2015, les membres de RSSIPE sont intervenus lors de six incidents en tout, ont participé à 38 exercices d'entraînement et fourni de l'aide à l'occasion de 55 différents événements publics dans l'ensemble de la province. Pour que les membres puissent conserver les compétences requises, un certain nombre d'exercices de formation ont lieu tout au long de l'année dans les domaines du comportement d'une personne perdue, de la gestion des recherches, des techniques de recherche, de l'utilisation d'une carte et d'une boussole ainsi que du renouvellement de la certification en secourisme. Au cours de l'année écoulée, un certain nombre de membres ont obtenu la certification en secourisme en nature sauvage et en régions éloignées, et en formation de premier intervenant. En raison de la normalisation de la formation fournie, les membres de RSSIPE ont été appelés à aider l'organisation des mesures d'urgence du Nouveau-Brunswick et des équipes de RSS à chercher un homme qui était disparu depuis plusieurs jours. Les recherches ont finalement permis de localiser la personne et elles ont constitué un excellent exemple des partenariats solides qui existent entre les divers organismes intervenants et permettent d'en arriver au meilleur résultat possible.

On peut trouver d'autres renseignements à Recherche et sauvetage au sol à l'Île-du-Prince-Édouard.

La GRC à l'Île-du-Prince-Édouard Association des anciens

Monument commémoratif des policiers et des agents de la paix, 2015

Le 18 octobre 1978, quatre membres retraités se sont réunis et ont proposé la formation d'une division de l'Î-P-É de l'Association des anciens de la GRC. Le 20 octobre 1978, à une réunion conjointe avec les divisions de la Nouvelle-Écosse et du Nouveau-Brunswick, le président national a remis une charte à la division de l'Île-du-Prince-Édouard, qui a tenu sa première réunion le 9 novembre 1978. La mission de l'Association des anciens de la GRC se lit comme suit : [traduction] « L'Association des anciens de la Gendarmerie royale du Canada, fière de nos traditions, s'engage à promouvoir le bien-être physique, social et économique des anciens membres de la Gendarmerie royale au Canada et de leur famille immédiate, et de rendre service aux collectivités et au Canada lorsqu'il le faut ou sur demande en fournissant de l'aide à la police, en particulier à la Gendarmerie royale du Canada, en rapport avec des questions d'intérêt commun. »

La Division de l'Île-du-Prince-Édouard compte actuellement 65 membres actifs, 18 membres à vie, 30 membres associés, un membre à vie honoraire et le commandant de la Division L en tant que président honoraire. Elle tient sept réunions d'affaires chaque année, en plus d'organiser un événement social annuel dans chaque comté, un souper de homard, un tournoi de golf annuel et un repas de Noël annuel.

La Division de l'Île-du-Prince-Édouard a accueilli l'assemblée générale annuelle sous forme de congrès de l'Association en 1989 et en 2003, et il est prévu qu'elle sera l'hôte de la première assemblée générale annuelle à échelle réduite en 2017, qui aura lieu au Halman Grand Hotel. La Division a participé de façon active au Service commémoratif pour les policiers et les agents de la paix, et dirigé l'organisation de l'événement en 2015. Les membres de la Division de l'Île-du-Prince-Édouard participent à bon nombre des cérémonies du jour du Souvenir qui ont lieu dans des collectivités de l'ensemble de la province, en déposant des gerbes de fleurs aux monuments commémoratifs de guerre et en participant aux cérémonies connexes. Ils localisent les lieux de la sépulture des membres décédés, inspectent les lieux chaque année et rendent compte de l'état des sépultures à la Division L, qui finance le processus d'inspection et les mesures correctives nécessaires. Il y a actuellement plus de 100 de ces concessions à l'Île-du-Prince-Édouard, et elles sont toutes géolocalisées par GPS, consignées sur le site Web de la Division, sur un site Web national des sépultures de la GRC et dans les archives provinciales. La Division de l'Île-du-Prince-Édouard entretient d'excellentes relations avec les membres actifs de la Division L et ses membres participent aux cérémonies de remise de prix et aux fonctions sociales de la Division.

« Division L » est un terme qui désigne la GRC dans la province de l'Île-du-Prince-Édouard.

La GRC à l'Île-du-Prince-Édouard

Fière de servir les habitants de l'Île-du-Prince-Édouard

Mission

La Gendarmerie royale du Canada est le service de police national du Canada. Fière de ses traditions et sûre de pouvoir relever les défis au cours des années à venir, la Gendarmerie s'engage à maintenir la paix, à assurer le respect de la loi et à offrir un service de qualité de concert avec les collectivités qu'elle sert.

Notre vision

Nous voulons être une organisation progressiste, proactive et innovatrice, fournir un service de la plus haute qualité grâce à un leadership dynamique, à la formation et à la technologie, de concert avec les collectivités que nous servons, être responsables et efficaces grâce au partage du processus décisionnel, assurer un milieu de travail sain qui favorise l'esprit d'équipe, la libre communication et le respect mutuel, promouvoir la sécurité des collectivités et faire preuve de leadership dans la recherche de l'excellence.

Valeurs fondamentales

Consciente du dévouement de tous ses employés, la Gendarmerie royale du Canada s'engage à créer et à préserver un milieu de travail propice à leur sécurité, à leur bien-être et à leur perfectionnement, guidée par l'intégrité, l'honnêteté, le professionnalisme, la compassion, le respect et la responsabilisation.

Restez en contact avec la GRC à l'Île-du-Prince-Édouard!

GRC à l'Île-du-Prince-Édouard

Facebook : @GRCIPE (français) ou @RCMPPEI (anglais)

Twitter : @RCMPPEI et @RCMPPEITraffic

Instagram : @RCMP_PEI

Î-P-É – Échec au crime (site en anglais seulement) : 1-888-222-TIPS (8477)

Date de modification :