Vol. 80, Nº 3Actualités

Trois voitures de police stationnées en bordure d'une route rurale.

Haro sur la criminalité rurale

Quatre équipes régionales ont été mises sur pied en Alberta pour s'attaquer au problème grandissant de la criminalité rurale. Crédit : GRC

Par

Pour s'attaquer à la criminalité rurale, la GRC en Alberta a choisi d'innover en créant quatre équipes dont le mandat consistera entre autres à travailler en partenariat avec des organismes susceptibles d'aider les délinquants à sortir de la criminalité.

Selon le surint. John Bennett, ces cinq dernières années, les crimes contre les biens en milieu rural ont bondi de 20 p. 100. On parle ici de vols et d'introductions par effraction dans des résidences, des fermes et des entreprises industrielles. La cause n'est pas claire, mais la crise des opioïdes et le ralentissement économique en Alberta sont souvent pointés du doigt.

Le surint. Bennett a donc dressé une stratégie sur laquelle reposera le travail de ces quatre équipes qui ont reçu 8 M$ du gouvernement albertain plus tôt cette année. Celles-ci travailleront en tandem avec di-vers acteurs sociaux – groupes autochtones, services de logement, fournisseurs de soins de santé physique et mentale, travailleurs en toxicomanie, agents de probation et de libération conditionnelle, etc. – en vue d'amener les délinquants à se reprendre en main.

« Il y a une foule d'organismes qui peuvent accompagner ces gens, dit-il. Alors, voyons ce qu'on peut faire pour qu'ils reçoivent du counseling en matière de dépendance, par exemple, et espérons-le, briser le cycle de la criminalité. »

Mais pour cela, encore faut-il les attraper.

« Notre territoire de compétence est vaste, fait remarquer l'insp. Greg Towler, responsable de la région de l'Ouest. On ne peut pas être présents dans chaque communauté et honnêtement, les criminels le savent et en profitent. »

C'est pourquoi chaque équipe pourra s'appuyer sur un analyste afin d'atteindre ses objectifs, qu'il s'agisse de localiser les foyers de la criminalité ou d'utiliser les renseignements de façon à cibler les multirécidivistes.

« C'est ce qui fait la particularité de ces équipes : des analystes à même de coordonner les efforts et de fournir de l'information sur les cibles afin que nous puissions déployer nos ressources pour appréhender les criminels », conclut l'insp. Towler.

Date de modification :