Crime organisé et le marché illégal ou illicite du cannabis

Près de la moitié des groupes du crime organisé qui présentent une menace de niveau élevé sont impliqués dans le marché du cannabis illicite. Ces groupes sont en activité partout au pays, et trempent dans tous les aspects de la chaîne de distribution du cannabis. Leurs activités criminelles peuvent s'étendre au-delà du cannabis pour inclure notamment le trafic d'héroïne, de cocaïne, d'armes à feu et de cigarettes.

La légalisation du cannabis ne changera pas notre démarche en matière d'enquêtes. Nous enquêterons toute organisation criminelle ciblée qui produira ou exportera illégalement du cannabis et communiquerons l'information à nos partenaires policiers.

Futur du marché illicite du cannabis

Nous ne pouvons prédire ce qui se passera dans le marché illicite du cannabis lorsque celui-ci deviendra légal. La GRC augmente sa capacité de recueillir les renseignements sur l'évolution des activités du crime organisé et son implication dans le marché illicite du cannabis. Nous continuerons de travailler avec nos partenaires pour s'assurer que la légalisation du cannabis et la réglementation réduira l'implication criminelle.

L'appât du gain motive le crime organisé. Les criminels essaieront donc de contourner les contrôles réglementaires afin de maximiser les profits, comme ils l'ont fait pour les produits du tabac. L'implication du crime organisé dans le marché diminuera si le cannabis licite accessible est de bonne qualité et offert à un prix juste.

Tous les outils pour faire face à la production, la distribution, l'importation et l'exportation illégales de cannabis que disposent les organismes d'application de la loi demeurent en place.

Distributeurs de cannabis non autorisés

L'application de la Loi réglementant certaines drogues et autres substances est une responsabilité que se partagent les services de police fédérale, provinciaux et municipaux. Les mesures prises par les autorités policières à l'endroit des distributeurs de cannabis non autorisés peuvent varier d'une collectivité à l'autre. Les services de police canadiens collaborent de près avec les intervenants communautaires afin d'identifier les risques et de prioriser les objectifs liés à la sécurité publique.

Date de modification :