Le Carrousel aux célébrations du 90e anniversaire de la Reine

Alors que bien des gens rêvent de prendre le thé avec la Reine, quelques-uns des membres du Carrousel ont eu cette chance-là.

La célèbre troupe a en effet été invitée à se produire en mai aux festivités du 90e anniversaire de la Reine, qui coïncidait avec le Royal Windsor Horse Show.

Plus de 900 chevaux et 1500 artistes du monde entier ont participé à l'événement à thème équestre, dont le Carrousel de la GRC qui s'est produit du 12 au 15 mai 2016.

Trente-neuf membres et 35 chevaux se sont donc transportés à Windsor (Angleterre) pour célébrer le 90e anniversaire de Sa Majesté la reine Elizabeth II.

À cette occasion, le commissaire Bob Paulson a offert à la Reine un cheval châtré de huit ans prénommé Sir John. C'est le sixième cheval que le Canada offre à la Reine depuis 1969.

Des membres du Carrousel racontent leurs plus beaux souvenirs

Gend. Kyle Kifferling, troisième année de tournée

La journée a débuté comme à l'habitude à 7 h aux Écuries à Ottawa. Mais ce jour-là, il y avait de l'effervescence dans l'air : le premier convoi de 18 chevaux était sur le point de partir pour Windsor (Angleterre).

Quatre membres et moi-même avons eu la chance d'accompagner les chevaux dans leur voyage vers l'Angleterre. Nous avons donc sauté dans la remorque à claire-voie avec les chevaux, puis roulé jusqu'à Toronto où nous avons embarqué avec eux dans l'avion-cargo.

À minuit, nous avons atterri aux Pays-Bas où nous avons passé la nuit avant de continuer notre voyage vers l'Angleterre le lendemain. Nous sommes arrivés à Windsor à 7 h du matin.

Nous avons tous senti un regain d'énergie à la vue du magnifique château de Windsor et du reste de la troupe venue nous accueillir. Je n'échangerais pour rien au monde le souvenir que j'ai de ce voyage en Angleterre.

Gend. Sebastian Houle, première année de tournée

Notre tournée a débuté en grand par un spectacle pour la Reine d'Angleterre. C'était toute une expérience et un défi de devoir quitter ma jeune famille, mais j'ai tissé des liens avec ma nouvelle famille durant la tournée.

À notre arrivée en Angleterre, nous avons été accueillis avec classe. Nous avons eu le rare privilège de nous entraîner au manège privé de la Reine, au château. Nous avons chevauché sur la musique de Amazing Grace — un moment magique et très émouvant.

Les efforts acharnés de la troupe pour préparer le spectacle ont payé. Je vous garantis que ce sera une année exceptionnelle!

Gend. Tracy Aube, deuxième année de tournée

Je suis originaire de Cardiff (pays de Galles, Royaume-Uni), alors imaginez mon excitation lorsque j'ai appris que la Reine avait demandé au Carrousel de se produire au Royal Windsor Horse Show à l'occasion de son 90e anniversaire!

À notre arrivée sur les terrains du château de Windsor, je sentais la fébrilité de mes collègues. Nous voulions faire honneur au Canada. Pour moi qui ai vécu dans ce pays jusqu'à l'âge de 20 ans, c'était encore plus magique.

J'ai particulièrement aimé les moments passés à encourager les participants aux Daks Pony Club Games (jeux équestres des pony-clubs parrainés par les magasins anglais DAKS). C'est fabuleux de voir ces jeunes cavaliers téméraires monter et descendre de leurs montures lancées au galop.

Les spectateurs ont adoré et moi aussi, surtout lorsque l'équipe de Cardiff est arrivée en tête!

Gend. Allison Barker, quatrième année de tournée

Enfant, je rêvais déjà d'être une fière cavalière du Carrousel. Non seulement mon rêve s'est réalisé, mais j'ai accompagné le Carrousel dans ses tournées pendant quatre ans, le double de ce qui se fait habituellement.

Comme Canadienne, rien ne me rend plus fière que ça, mais se produire en Angleterre pour le 90e anniversaire de Sa Majesté est sans contexte une expérience unique!

Je n'oublierai jamais ce moment où j'ai serré la main de la Reine en lui souhaitant un joyeux anniversaire. L'autre moment le plus excitant, c'est lorsque nous lui avons présenté Sir John. J'ai monté ce cheval en 2014, alors qu'il faisait ses débuts au Carrousel et se prénommait alors Fergus. Mon cœur d'enfant exulte, car j'ai le meilleur emploi au pays!

Inspecteur Patrick Egan, officier responsable du Carrousel

Après deux semaines de répétitions et de spectacles à Windsor (Angleterre), je peux enfin souffler à mon bureau au Collège canadien de police où sont situées nos Écuries. Quelle expérience intense et gratifiante ce fut!

Je chérirai à jamais le souvenir de notre dernier spectacle devant Sa Majesté la reine Elizabeth. Durant la charge, j'ai vu 32 chevaux et leurs cavaliers galoper dans un bruit de tonnerre et leurs voix se perdre dans la nuit. Au même moment, Andrea Bocelli entonnait une merveilleuse aria sous une salve d'applaudissements des quelque 7000 spectateurs subjugués par le spectacle.

Je me suis alors dirigé au galop vers le fond du terrain pour m'aligner en prévision du défilé. Cette manœuvre finale s'est faite au trot avec un tête à droite, puis mon salut final. Jamais en 35 ans de carrière je ne m'étais senti aussi fier!

Surintendante Leslie Cook, off. resp., Sous-direction du Carrousel

L'an dernier, la Reine, qui est aussi commissaire en chef de la GRC et passionnée de chevaux, a invité le Carrousel à se produire à l'occasion des célébrations de son 90e anniversaire.

Nous sommes arrivés à Windsor deux semaines plus tôt pour nous préparer au grand jour et nous logions sur place. Au milieu des 1500 artistes venus des quatre coins du monde, nous avions l'impression de faire partie d'une équipe olympique.

J'ai eu l'honneur de rencontrer la Reine lors du thé qu'elle a offert; c'est une personne très authentique et chaleureuse. Un jour, elle s'est déplacée jusqu'à l'endroit où était installé le Carrousel, tête couverte d'un foulard, et a fait le tour en bavardant avec les membres et d'autres personnes. Quelle journée mémorable!

Le Carrousel s'est produit durant les quatre soirées de la semaine et ce fut extraordinaire. J'ai été émue aux larmes au dernier spectacle donné devant la Reine tandis qu'Andrea Bocelli chantait en direct. Ce fut un moment fort et de grande fierté pour le Carrousel!

Un cadeau au Canada

La Reine offre à la GRC un cheval à bascule nommé « Burmese »

Le cheval à bascule a été fabriqué par Stevenson Brothers. Il s'agit de la réplique du premier cheval offert par le gouvernement du Canada (la GRC) à Sa Majesté la Reine.

Le 28 avril 1969, la GRC a offert à la reine Elizabeth II le cheval de police Burmese qui avait servi dans le Carrousel. Burmese était l'un des chevaux préférés de Sa Majesté. Il lui a servi de monture lors de la parade des drapeaux pendant 18 ans. Il s'est éteint en 1990. Depuis, la Reine n'est jamais remontée à cheval pour la parade des drapeaux.

Date de modification :