Cadres de la GRC

Rôle et mandat

L'EMS est le centre de décision supérieur créé par le Commissaire pour l'élaboration et l'approbation des politiques stratégiques générales de la Gendarmerie, en vertu des pouvoirs que lui confère l'article 5 de la Loi sur la GRC.

L'EMS a pour rôle d'élaborer, de promouvoir et de communiquer les objectifs et priorités stratégiques, les stratégies de gestion et les modalités de gestion du rendement à des fins d'orientation et de responsabilisation.

État-major supérieur

Brenda Lucki
Commissaire
Gail Johnson
Dirigeant principal des Ressources humaines
Brian Brennan
Sous-commissaire. Services de police contractuels et autochtones
Michael Duheme
Sous-commissaire, Police fédérale
Philipe Thibodeau
Sous-commissaire intérimaire, Services de police spécialisés
Jennifer Strachan
Sous-commissaire, commandante de la Division E de la GRC (C.-B.), Division E
Curtis Zablocki
Sous-commissaire, Commandant, Division K
Josée Tremblay
Dirigeante de la responsabilité professionnelle intérimaire
Barbara Massey
Avocate générale principale, Services juridiques
Dennis Watters
Dirigeant principal des Finances et de l'Administration
Sharon Tessier
Dirigeante principale des services nationaux de communications
Joanne Pratt
Dirigeante principale de la vérification et de l'évaluation
Kevin Jones
Dirigeant principal de l'Action, de l'Innovation et de la Modernisation
Caroline Weber
Dirigeant principal de la planification et des politiques stratégiques
Al McCambridge
Sergent-major du corps

Soutien

Rob O'Reilly
Chef de cabinet

Biographies

Brenda Lucki

Commissaire

Brenda Lucki

Brenda Lucki est née et a grandi à Edmonton (Alberta). Au cours de sa carrière à la GRC, qui a débuté en août 1986, elle a travaillé au Québec, en Ontario, au Manitoba, en Alberta et en Saskatchewan, dont à la Division Dépôt (École de la GRC), ainsi qu'en ex-Yougoslavie pour des missions de paix internationales.

Sa première affectation était à Granby, au Québec, où elle a travaillé aux services de police fédérale, surtout aux enquêtes liées à la drogue et aux douanes. En 1993 et en 1994, elle était affectée à la Force de protection des Nations Unies (FORPRONU) en ex-Yougoslavie, où elle supervisait les enquêtes criminelles et surveillait la prestation des services de soutien et de santé.

En 1995, elle a été mutée au programme de missions de paix à Ottawa, où elle a formé et sélectionné des agents du maintien de la paix pour les missions des Nations Unies en Haïti pendant un an et demi. Par la suite, elle a gravi les échelons des sous-officiers : elle a d'abord été instructrice à l'École de la GRC pendant trois ans et elle est ensuite retournée aux services opérationnels au Manitoba pendant quatre ans, à titre de superviseure et de chef de détachement intérimaire.

En 2003, elle a été promue au grade d'inspectrice et affectée au poste d'officière de la Sécurité routière de la GRC en Saskatchewan. Elle est restée dans la province pendant six ans dans les rôles d'officière des Services de police communautaires et contractuels et des opérations du district.

En 2009, elle a atteint le grade de surintendante et est devenue chef de district Nord au Manitoba. En 2012, elle a été promue surintendante principale et mutée au Nord-Ouest de l'Alberta, où elle était à la tête d'un district plus vaste.

En 2016, elle a assumé les fonctions de commandante de l'École de la GRC et le 9 mars 2018, elle a été nommée 24e commissaire de la GRC.

La commissaire Lucki a obtenu un baccalauréat ès Arts en psychologie et sociologie de l'Université de l'Alberta en 1996. Elle a également réussi le programme avancé de gestion, leadership et stratégie de l'Asper School of Business de l'Université du Manitoba en 2012. Elle est mariée et a deux belles-filles, ainsi que trois petits-enfants.

Les réalisations de la commissaire Lucki au cours de sa carrière lui ont valu plusieurs honneurs et distinctions, notamment :

  • Membre de l'Ordre du mérite des corps policiers (2013) pour son travail en vue d'améliorer les relations avec les Premières nations dans le Nord du Manitoba
  • Médaille du jubilé de diamant de la reine Elizabeth II (2012)
  • Médaille d'ancienneté de la GRC pour 20 ans (2006) et 25 ans (2011) de service
  • Médaille du centenaire de la Saskatchewan (2005)
  • Citation du commissaire pour son travail au cours des réunions du G8 en 2002 tenues en Alberta (2003)
  • Certificat de l'Ordre de Saint-Jean pour la prestation de services humanitaires au péril de sa vie en ex-Yougoslavie (1994)

Brian Brennan

Sous-commissaire, Services de police contractuels et autochtones

Brian Brennan

Le sous-commissaire (s.-comm.) Brian F. Brennan s'est joint à la Gendarmerie royale du Canada (GRC) en avril 1986. Après sa formation à la Division Dépôt, à Regina, il a été affecté en Saskatchewan, où il a travaillé dans les communautés de Nipawin, Carrot River et Sandy Bay. Ces années lui ont offert l'occasion de fournir des services de police municipaux, de servir des collectivités autochtones et de remplir des fonctions policières générales en milieu rural ainsi que dans des détachements isolés dans le Nord.

Il est plus tard entré au Programme de la police fédérale au sein du Groupe intégré antidrogue de Saskatoon, où il a obtenu sa première promotion, au grade de caporal. Après six ans dans le domaine de la lutte antidrogue, il a été promu au grade d'inspecteur en 2002 et s'est vu confier le poste d'officier administratif du sous-commissaire à la Police opérationnelle, à la Direction générale (Ottawa). Deux ans plus tard, il devenait l'officier responsable de la Lutte antidrogue aux Opérations fédérales et internationales, après quoi il a assumé de façon intérimaire le rôle de directeur de la Police des drogues.

En 2006, le s.-comm. Brennan a été muté au poste de dirigeant de la Police fédérale en Nouvelle-Écosse. Il a par la suite été nommé officier responsable de la Police criminelle, rôle dans lequel il a supervisé toutes les activités de police contractuelle et de police fédérale dans la province. En février 2014, il est devenu le commandant de la Division H (Nouvelle-Écosse). Alors qu'il occupait ce poste, il a introduit la pratique consistant à offrir aux personnes autochtones, qu'il s'agisse de clients, de victimes, de témoins ou de policiers, la possibilité de prêter serment sur une plume d'aigle. Il a également inauguré la première hutte de sudation permanente de la GRC, offrant ainsi aux employés autochtones et non autochtones un endroit où participer à des cérémonies de sudation aux fins de purification spirituelle, de recueillement et de prière.

Le s.-comm. Brennan est titulaire d'un baccalauréat ès arts de l'Université de l'Île-du-Prince-Édouard et a réussi le programme d'études en leadership policier de l'Université Dalhousie. Il a reçu les médailles d'ancienneté et de bonne conduite de la GRC ainsi que les médailles commémoratives du jubilé d'or et du jubilé de diamant de la reine Elizabeth II.

Le s.-comm. Brennan aime passer ses temps libres avec sa femme, Cariann, et leurs enfants, Brianne et Nicholas. Il s'intéresse vivement à l'histoire de la Gendarmerie ainsi qu'à la collection et à la préservation des souvenirs qui s'y rapportent.

Michael Duheme

Sous-commissaire, Police fédérale

Michael Duheme, Sous-commissaire, Police fédérale

Le sous-commissaire Mike Duheme compte plus de 32 années de service à la GRC.

Dans son rôle actuel, il mettra à profit sa vaste expérience du maintien de l'ordre, notamment dans le secteur de la Police fédérale à la GRC : enquêtes sur le crime organisé et relatives à la sécurité nationale, Police de protection, Événements majeurs, et groupes spécialisés comme les Techniques opérationnelles spécialisées et les interventions en situation d'urgence. Le s.-comm. Duheme a également participé à une mission de maintien de la paix internationale de la police au Kosovo en 2000 et a coordonné la sécurité du XIIe Sommet de la Francophonie à Québec en 2008.

En 2015, il a été promu officier responsable des Services de protection parlementaire et est devenu le premier directeur du Service de protection parlementaire (SPP). Durant ce mandat, il a dirigé l'intégration de trois entités distinctes qui ont fusionné pour devenir le SPP. À la tête d'un effectif de plus de 500 employés, il a mis en œuvre des stratégies qui visaient à faciliter l'intégration des employés tout en se concentrant sur l'interopérabilité opérationnelle.

En 2016, il a été nommé commandant de la Division nationale, où il a supervisé la tenue d'enquêtes internationales et de nature délicate ayant une incidence sur les intérêts nationaux du Canada ainsi que la prestation de services de police de protection dans la région de la capitale nationale. À ce poste, il était également chargé de voir à la mise sur pied d'une équipe d'enquête spécialisée en cybercriminalité vouée à lutter contre les menaces sérieuses que représentent les groupes criminels organisés transnationaux, ainsi que celles visant les infrastructures essentielles du pays.

Le s.-comm. Duheme est enthousiaste à la perspective de diriger les efforts de modernisation de la Police fédérale pour positionner ce secteur d'activité central sur la voie du succès, aujourd'hui et demain. La transformation est rendue nécessaire par la complexité croissante de la criminalité et pour mettre en œuvre des interventions rapides en collaboration avec des partenaires canadiens et étrangers. Le s.-comm. Duheme demeure également déterminé à appuyer la participation active de chaque employé afin de favoriser un milieu de travail sain et de promouvoir les idées novatrices en vue d'améliorer les activités de la Police fédérale dans la poursuite de l'excellence.

Passionné par l'apprentissage et l'amélioration continue, le s.-comm. Duheme a étudié à l'École des hautes études commerciales de l'Université de Montréal, ainsi qu'à l'Université de Concordia, notamment dans les domaines des communications managériales et de la gestion des projets, du changement, et des ressources humaines. Doté d'un sens aigu du leadership, le s.-comm. Duheme demeure déterminé à promouvoir la collaboration policière afin d'assurer le bien-être des communautés et la sécurité des institutions canadiennes.

Jennifer Strachan

Sous-commissaire, commandante de la Division E de la GRC (C.-B.)

Jennifer Strachan

Forte d'une expérience policière de 31 ans, la s. comm. Jennifer Strachan a consacré 14 de ces années à un large éventail de fonctions de première ligne en Colombie Britannique. Elle a également assumé des tâches administratives aux échelons provincial et national, en plus de participer à une mission de maintien de la paix en Haïti en 1996. En outre, elle a été agente de module pour les déploiements de missions de paix dans l'ancienne Yougoslavie.

Jennifer Strachan a amorcé ses fonctions policières de première ligne avec une première affectation à Whistler (C. B.), puis au Détachement de Westshore. En 2002,elle est brevetée officière administrative du sous commissaire de la Gestion générale et du Contrôle; depuis, elle a occupé divers postes : officière responsable du Centre national de coordination contre l'exploitation des enfants; détective inspectrice responsable de la Section antidrogue de Montréal; officière responsable des Politiques et des Programmes opérationnels aux Services de police contractuels et autochtones à la Direction générale. Elle a également été chef de district, officière responsable des enquêtes criminelles, commandante de la Division O (Ontario) et sous commissaire responsable des Services de police spécialisés.

La s. comm. Strachan est titulaire d'un grade de premier cycle de l'Université d'Ottawa et d'une maîtrise de l'université Royal Roads. Elle est diplômée du Programme de perfectionnement des cadres supérieurs policiers du Collège canaiden de police et membre de l'Association des anciens du cours de leadership en matière de contre terrorisme. Désireuse de soutenir ses collègues dans la réalisation de leurs objectifs professionnels, la s. comm Strachan a reçu les prix de mentorat de 2014 de l'Ontario Women in Law Enforcement et de l'International Association of Women Police. En 2016, elle a été investie de l'Ordre du mérite des corps policiers par le gouverneur-général.

Elle concilie avec bonheur ses responsabilités professionnelles et familiales grâce à l'appui indéfectible de son époux et de son fils.

Curtis Zablocki

Sous-commissaire, Division K

Curtis Zablocki

Le sous-commissaire Curtis Zablocki, qui est né et a grandi dans une communauté rurale en Saskatchewan, compte 28 ans de service à la Gendarmerie royale du Canada et est devenu le 25e commandant de la GRC de l'Alberta en septembre 2018. Il détient un baccalauréat en criminologie de l'Université de l'Alberta, à Edmonton.

Au cours de sa carrière à la GRC, le sous-commissaire Zublocki a assumé diverses fonctions opérationnelles en tant que conseiller de district et de chef de détachement, principalement à la Division K, en Alberta. Passionné des gens et de l'engagement communautaire, il s'efforce d'améliorer la capacité de tous les employés en leur fournissant les ressources adéquates pour accomplir leurs tâches.

En 2007, le sous-commissaire Zablocki a été promu au rang d'inspecteur et a été affecté au poste d'officier responsable du détachement de la GRC de Wetaskiwin et d'officier des opérations du tout nouveau district de Battle River. Il faisait alors équipe avec les communautés des Premières Nations de Maskwaci dans la lutte contre les bandes criminalisées.

Plus récemment, le sous-commissaire Zablocki a été l'officier responsable adjoint des enquêtes criminelles de la Division K de 2014 à 2016. Son rôle consistait à superviser les tâches policières opérationnelles liées, entre autres, aux Services de la circulation, aux Services de soutien provinciaux et aux Services de police autochtones et communautaires.

Avant son entrée en poste en tant que commandant de la Division K, le sous-commissaire Zablocki a été commandant de la Division F, en Saskatchewan, pendant deux ans.

Voué à inspirer confiance aux communautés servies par la GRC, le sous-commissaire Curtis Zablocki a axé ses efforts sur la mobilisation communautaire et a collaboré avec nos partenaires et intervenants dans le domaine des crimes ruraux et des relations interraciales.

De 2016 à 2018 en Saskatchewan, il a chapeauté les changements apportés aux Services de police fédéraux et a mis sur pied deux équipes permanentes de réduction de la criminalité pour appuyer le travail des détachements qui ciblent les crimes graves et violents à l'échelle provinciale.

Le sous-commissaire Zablocki et son épouse, Deb, ont trois enfants majeurs.

Dennis Watters

Dirigeant principal des Finances et de l'Administration

Dennis Watters

En avril 2017, Dennis Watters a été nommé dirigeant principal des Finances et de l'Administration (DPFA). À ce titre, il appuie le commissaire dans la réalisation des priorités stratégiques et opérationnelles de l'organisation en assurant l'excellence du service dans les domaines de l'administration financière, des investissements stratégiques, de la gestion des actifs et des biens réels, de la gestion des marchés et des acquisitions, et des systèmes de gestion générale.

M. Watters est entré au service de la GRC en 2011 à titre de dirigeant principal de la Vérification et de l'Évaluation (DPVE). À ce poste, il offrait à la haute direction de la GRC une orientation et des conseils indépendants et objectifs susceptibles de rendre plus judicieux et plus efficaces les stratégies de gestion du risque, les cadres de contrôle de gestion et les processus de gouvernance de la GRC. M. Watters avait été désigné dirigeant principal associé des Finances et de l'Administration en juillet 2015 et assumait le rôle de DPFA intérimaire depuis mars 2016.

Avant son arrivée à la GRC, M. Watters occupait le poste de directeur général de la vérification à la Défense nationale. Ce comptable agréé et cet examinateur agréé en matière de fraudes sert la fonction publique fédérale depuis plus de vingt-cinq ans, ayant passé par les services de vérification et des finances de plusieurs ministères, notamment au Bureau du Contrôleur général du Canada du Secrétariat du Conseil du Trésor et à l'Agence canadienne du développement international.

Kevin Jones

Dirigeant principal de l'Action, de l'Innovation et de la Modernisation

Kevin Jones

Le s.-comm. Kevin Jones est né et a grandi à Winnipeg (Manitoba). Titulaire d'un baccalauréat en éducation physique, il entre à la GRC en 1988 et suit d'abord une formation linguistique à Montréal. À sa sortie de la Division Dépôt. Il commence sa carrière aux services généraux dans le nord de la Saskatchewan et dans le sud et le nord du Manitoba.

Fin 1999, Kevin est muté à Chilliwack (C.-B.) où il travaille comme spécialiste de l'identité judiciaire, puis chef du Détachement de New Aiyansh (C.-B.) où il s'emploie à renforcer les liens de la GRC avec la nation Nisga'a. Il est par la suite muté au quartier général de la Division E à titre de sous-officier responsable du Groupe de la planification stratégique.

Kevin est reçu officier au grade d'inspecteur en 2007 et est muté à la Direction générale à Ottawa où il assume les fonctions de gestionnaire de la Planification et du Rendement. Il agit alors comme conseiller en matière de stratégies nationales auprès du sous-commissaire à la Police fédérale et de son équipe de gestion.

En juin 2009, il est nommé officier responsable des Services nationaux de police autochtones et joue un rôle déterminant dans l'élaboration et la mise en œuvre du plan de travail concernant les personnes autochtones disparues et assassinées, de concert avec l'Assemblée des Premières Nations.

En 2012, Kevin est promu surintendant et muté dans la Région du Nord-Ouest en tant que dirigeant des Relations employeur-employés, poste qu'il assume jusqu'à sa mutation au poste d'officier responsable adjoint des enquêtes criminelles, Police fédérale, à la Division F, en mars 2013. D'août 2013 à mai 2015, Kevin est officier responsable des enquêtes criminelles à la Division F.

De septembre 2015 à mai 2017, il est responsable de la formation à la Division Dépôt; il ajoute alors les formations à la carabine et au déploiement rapide pour action immédiate (DRAI) au programme de formation des cadets et supervise l'élaboration de la version 9 de la formation.

En juin 2017, Kevin est promu commissaire adjoint au poste de directeur général, Culture organisationnelle et Engagement des employés. À ce titre, il supervise les activités de diversité et d'inclusion, d'analyse comparative entre les sexes et des comités de l'équité en matière d'emploi de la GRC. Il est aussi chargé de la mise en œuvre des initiatives de changement à la GRC recommandées dans l'entente de règlement Merlo-Davidson. Enfin, il est nommé champion de l'organisation en matière de multiculturalisme, d'égalité entre les sexes et de diversité.

En juin 2018, Kevin assume le rôle de dirigeant principal intérimaire de la Planification et des Politiques stratégiques, pilotant notamment le cadre stratégique global et la planification des activités. Les Services nationaux de communication, la Sous-direction du Carrousel et du patrimoine et Planification et Politiques stratégiques relèvent alors de lui. Il supervise également l'examen organisationnel de la GRC et est chargé d'élaborer et de mettre en œuvre Vision150, un plan de modernisation stratégique quinquennal.

En juin 2019, étant donné le travail qu'il a accompli à l'appui de la modernisation et ses trois décennies de leadership et de réflexion stratégique, la commissaire Lucki le choisit pour diriger la nouvelle équipe de l'Action, de l'Innovation et de la Modernisation. En plus de diriger l'initiative Vision150, ses services appuieront un large éventail de projets visant à moderniser la GRC en bousculant les idées reçues, en favorisant l'inclusion et en prenant des décisions fondées sur des données factuelles.

Le commissaire adjoint Jones et son épouse Carla ont une fille, Kaitlyn, et un fils, Brendan.

Caroline Weber

Dirigeant principal de la planification et des politiques stratégiques

Caroline Weber

Caroline Weber est arrivée à la GRC en mai dernier pour occuper le poste de dirigeante principale de la Planification et des Politiques stratégiques. À ce titre, Mme Weber appuie la commissaire en analysant les politiques stratégiques et en lui offrant des conseils à cet égard et dirige les services aux cadres et à la clientèle.

Mme Weber travaille dans le portefeuille de la sécurité depuis 2013. Elle a été responsable de politiques stratégiques, de planification et de rapports ministériels, de gouvernance organisationnelle, d'affaires au Cabinet et au Parlement, de communications et d'accès à l'information.

Mme Weber arrive de Sécurité publique Canada, où elle a travaillé pendant deux ans et demi en tant que dirigeante principale des Finances et sous-ministre adjointe du Secteur de la gestion ministérielle (SGM). Elle a aussi travaillé à l'Agence des services frontaliers du Canada (ASFC) à titre de vice-présidente des Services intégrés responsable de coordonner la gouvernance, la planification, les communications et la fonction de recours de 2013 à 2016. Avant cela, Mme Weber était sous-ministre adjointe aux Services ministériels et Politiques stratégiques à Travaux publics et Services gouvernementaux Canada pendant cinq ans. De 2002 à 2008, elle a occupé plusieurs postes de directrice générale à Ressources humaines et Développement social Canada et à Santé Canada.

Avant d'entrer à la fonction publique fédérale, Mme Weber a été professeure agrégée en gestion des ressources humaines et en comportement organisationnel à l'Université Queen's (School of Industrial Relations et School of Business) de 1991 à 2002.

Elle possède un baccalauréat en économie du Massachusetts Institute of Technology (MIT), ainsi qu'une maîtrise et un doctorat (M.Sc. et Ph.D.) de l'Université Cornell.

Al McCambridge

Sergent-major du corps

Al McCambridge

Le sergent-major du corps Al McCambridge est entré à la GRC en 1981 à Victoria. Il a d'abord été affecté au Manitoba, au Détachement de Stonewall, puis, en 1984, à la patrouille routière de The Pas. En 1987, il a été muté aux Territoires du Nord-Ouest, où il a travaillé pendant plus de 28 ans.

Le s.-m.c. McCambridge est négociateur en situation de crise depuis 1991, et membre du Groupe des négociateurs internationaux (ING) de la GRC depuis 2003. Parmi ses principales attributions, il a été le sous-officier (s.-off.) responsable du Groupe de travail sur le pensionnat de Grollier Hall, de la Section des enquêtes générales des Territoires du Nord-Ouest, du Groupe de travail sur l'homicide de Giant Mine et de la Section des enquêtes générales du Détachement d'Inuvik.

En 2006, il a eu l'occasion d'aller en mission en Afghanistan pour faire partie de l'équipe de reconstruction provinciale de Kandahar. Lors de cette affectation, il a assumé des fonctions directement liées aux opérations policières, aux patrouilles et à la formation de la Police nationale afghane. À son retour, il a occupé les postes de s.-off. responsable des Services de soutien opérationnel et de la Police contractuelle – Enquêtes criminelles, de s.-off. responsable de la GI-TI et de s.-off. des Opérations au Détachement de Yellowknife, puis de sergent-major d'état-major dans les Territoires du Nord-Ouest. Il a été nommé sergent-major du corps en 2016.

À ce titre, il fait partie du cabinet du commissaire et est responsable de la tenue et du comportement des membres, des protocoles cérémoniaux et des traditions de la GRC. Il est également chargé du respect de normes élevées de leadership et de responsabilité au sein de l'effectif de sous-officiers.

Né à Edmonton, le s.-m.c. McCambridge a vécu à Victoria, en Colombie-Britannique, de l'âge de six ans jusqu'à son entrée à la GRC. Il est titulaire d'un certificat avancé en leadership policier de l'Université Dalhousie et d'une maîtrise en études sur le terrorisme et la sécurité de l'Université Charles Sturt.

Date de modification :