Gendarmerie royale du Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Installations de culture de la marihuana

Risques pour la santé et la sécurité publiques

  • Incendie : L’énorme consommation d’électricité et la manipulation illégale des circuits électriques peuvent provoquer des incendies. Le danger s’étend souvent aux immeubles avoisinants.
  • Santé : L’humidité et les températures élevées requises pour une salle de culture de la marihuana entraînent la formation de moisissures et de champignons. Cette situation pose des risques graves pour la santé des résidents.
  • Électrocution : Le détournement d’électricité et le recâblage effectués par des personnes non qualifiées entraînent de graves risques électriques.
  • Gaz et produits chimiques toxiques : Les produits chimiques utilisés pour la production de marihuana circulent librement à l’intérieur de la résidence. Ils se mélangent parfois à l’air ventilé par l’appareil de chauffage central à eau chaude et à air chaud.
  • Violence : Les occupants d’une résidence hébergeant une installation de culture de la marihuana sont plus susceptibles d’être victimes d’une extorsion ou d’une invasion de violente de domicile. Ces installations sont la cible de criminels qui s’introduisent dans la résidence pour y voler la récolte. La présence d’une installation de culture augmente le risque de violence dans le quartier.
  • Pièges : Comme les installations de culture de la marihuana sont la cible de vols de récolte, des pièges sont parfois utilisés pour blesser ou tuer les visiteurs peu méfiants ou les « premiers intervenants ».
  • Enfants à risque : Les enfants qui vivent dans une résidence abrite une installation de culture de la marihuana ou qui s’y rendent en visite sont exposés aux dangers physiques et aux nombreux risques pour la santé et la sécurité susmentionnés.

Si vous soupçonnez une activité liée aux drogues dans votre quartier, n'intervenez pas directement. Communiquez plutôt avec le service police le plus proche.

Signes indicateurs d’une installation de culture de la marihuana

installation de culture de la marihuana
  • Les criminels utilisent souvent des immeubles locatifs (résidentiels et commerciaux) pour éviter tout dégât à leur propriété.
  • Les résidents ne sont à la maison qu’occasionnellement et pour de courtes périodes.
  • Les gens n’accèdent à la résidence que par le garage.
  • Le rythme des visites est inhabituel, allant d’aucun visiteur à des visiteurs fréquents mais pour de brèves périodes.
  • Les fenêtres sont recouvertes de plastique sombre ou de journal.
  • De la condensation se forme sur les fenêtres, en raison du haut niveau d’humidité à l’intérieur. Pour cette raison, il peut aussi ne pas y avoir de neige sur le toit en hiver.
  • On sent parfois l’odeur de la culture de marihuana, qui rappelle l’odeur de mouffette, depuis l’extérieur.
  • Ordures inhabituelles : il y a peu ou pas d’ordures ou il s’agit d’articles inhabituels (p. ex. : pots et terre, contenants d’engrais, câblage, tuyaux en PVC).
  • L’équipement électrique à l’intérieur émet une sorte de bourdonnement.
  • Le compteur électrique est souvent modifié ou contourné.
  • Les installations de culture utilisent parfois d’autres « trucs » pour écarter les soupçons, notamment des lumières allumées à l’extérieur ou à l’intérieur, la radio ou la TV allumées 24 h sur 24, des dépliants laissés dans la boîte aux lettres ou sur le perron, des jouets et bicyclettes d’enfants alors qu’aucun enfant ne vit à cette adresse, ou des panneaux immobiliers.
  • Les criminels utilisent parfois les signes « Attention au chien » ou « Chien de garde » pour décourager les intrus et les voleurs, et éviter d’être repérés par les policiers.

Si vous soupçonnez une activité liée aux drogues dans votre quartier, n'intervenez pas directement. Communiquez plutôt avec le service police le plus proche.

Astuces destinées aux locateurs

installation de culture de la marihuanaLa plupart des installations de culture de la marihuana sont établies dans des immeubles locatifs résidentiels ou commerciaux. Ces immeubles sont souvent modifiés pour accueillir l’équipement nécessaire à la culture de la marihuana.

Comment protéger votre propriété :

  • Obtenez des antécédents en matière de crédit.
  • Exigez des références et vérifiez-les.
  • Inspectez régulièrement la propriété.

Soyez attentifs aux signes indicateurs d’une installation de culture, notamment :

  • Des murs de fondation ont été percés pour faciliter le câblage ou recâblage illégal ou toute autre modification du circuit électrique de la maison.
  • Des locataires hésitent à laisser les locateurs inspecter la propriété et insistent pour payer le loyer en espèces.

Inspectez régulièrement votre propriété.

  • Les plants peuvent prendre deux ou trois mois avant de parvenir à maturité. Il est recommandé d’inspecter votre propriété toutes les quatre ou cinq semaines.

Si vous soupçonnez une activité liée aux drogues dans votre quartier, n'intervenez pas directement. Communiquez plutôt avec le service police le plus proche.