Gendarmerie royale du Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Foire aux questions

Quel est le rôle du Centre de prévention du crime chez les jeunes (CPCJ)?

Le CPCJ vise à fournir aux Canadiens des messages, de l'information, des outils et des programmes adaptés à l'âge et fondés sur des faits en vue de prévenir la criminalité et la victimisation chez les jeunes. En fournissant de l'information factuelle et en travaillant avec des partenaires de partout au Canada, nous voulons encourager les jeunes à penser de façon critique, à acquérir les compétences leur permettant de prendre des décisions positives et à apporter des changements dans leur vie personnelle et au sein de leur communauté.

Qu'est-ce que l'intimidation?

Par intimidation, on entend généralement un comportement répétitif visant à susciter, ou dont on devrait savoir qu'il va susciter, un sentiment de peur, d'humiliation ou de détresse ou d'autres formes de préjudices à une autre personne en ce qui a trait à sa condition physique, à ses sentiments, à son estime de soi, à sa réputation ou à ses biens. L'intimidation suppose habituellement un déséquilibre de pouvoir entre l'intimidateur et la victime et peut se manifester sous forme écrite, verbale, physique ou électronique ou par l'intermédiaire de toute autre forme d'expression.

Ce qui rend l'intimidation si préjudiciable est le fait qu'elle peut être directe ou indirecte, ce qui signifie qu'elle peut avoir lieu bien en vue, devant beaucoup de gens, ou en coulisse devant très peu de témoins. Toutes les formes d'intimidation portent préjudice aux personnes impliquées.

Qu'est-ce que la cyberintimidation?

La cyberintimidation est lorsqu'une personne utilise les technologies de l'information et de communication avec l'intention d'intimider ou de harceler une autre personne.

Elle comprend diffuser des insultes, des menaces, des rumeurs, des discours haineux et des photos ou des vidéos modifiées ou intimes au moyen de téléphones cellulaires et intelligents, du courriel ou des médias sociaux.

Les jeunes définissent souvent la cyberintimidation ainsi : « pêche à la traîne », commérage, messages haineux en ligne, propagation de fausses histoires, création de drame, etc. La pêche à la traîne désigne l'affichage de commentaires sur des forums et des sites de clavardage dans le but de frustrer et de froisser d'autres participants. Plaisanterie ou non, toute forme de cyberintimidation peut être blessante et embarrassante.

Que puis je faire si je suis victime de cyberintimidation ou si je connais quelqu'un qui l'est?

Voici ce que tu peux faire :

  • Commence par « bloquer » cette personne ou par quitter le forum ou le salon de clavardage.
  • Sauvegarde le texte avant de fermer le navigateur (« X ») pour conserver une preuve si tu décides de le signaler.
  • Parles-en à un adulte en qui tu as confiance ou à une personne en autorité pour qu'il ou elle intervienne.
  • Signale-le aux administrateurs du site Web ou appose un indicateur (« flag ») à l'information ou aux commentaires.
Consulte notre fiche de renseignements sur l'intimidation pour obtenir plus d'information et des conseils sur la façon de lutter contre l'intimidation.

Que puis-je faire si je suis victime d'intimidation ou si je connais quelqu'un qui l'est?

Voici ce que tu peux faire dans cette situation :

  • Éloigne-toi ou quitte la situation.
  • Garde des preuves de l'intimidation (note ce qui est arrivé et qui était là, surtout les témoins potentiels).
  • Parles-en à un adulte en qui tu as confiance (parent ou personne en autorité); si tu n'as personne, appelle Jeunesse, J'écoute.
  • Signale toute infraction criminelle à la police (menaces, voies de fait, exploitation sexuelle).
  • Si tu connais l'intimidateur, dis-lui d'arrêter (si tu te sens en sécurité de le faire), ou trouve quelqu'un qui peut t'aider à l'arrêter.
  • Essaie de te lier d'amitié avec la personne intimidée; cette petite force supplémentaire à ses côtés l'aidera beaucoup.

Consulte notre fiche de renseignements sur l'intimidation pour obtenir plus d'information et des conseils sur la façon de lutter contre l'intimidation.

La cyberintimidation est-elle illégale?

Au Canada, les infractions traditionnelles commises à l'aide d'un appareil électronique relèvent de dispositions du Code criminel.

La cyberintimidation peut enfreindre diverses lois, selon les circonstances. Par exemple, elle peut constituer un acte de harcèlement criminel (la traque, par exemple), une atteinte à la réputation, etc. Chaque incident est différent et doit faire l'objet d'une enquête au cas par cas.

Comment puis je signaler la cyberintimidation?

Cyberaide.ca est une excellente ressource pour signaler les incidents d'exploitation et d'intimidation sur Internet. Ses analystes mènent une première enquête à partir des renseignements reçus pour voir si un crime a été commis. S'ils jugent qu'un crime a bel et bien été commis, ils acheminent les renseignements au service de police local.

Il est important de signaler la cyberintimidation même si elle ne te concerne pas. Si tu constates un comportement inapproprié sur Internet, signale-le aux administrateurs du site Web.

AidezMoiSVP.ca est un site Web qui offre de l'information aux jeunes qui ont été touchés par un incident d'exploitation en ligne. Il suggère aux victimes des mesures concrètes pour reprendre le contrôle de la situation.

De nombreux sites Web permettent aux utilisateurs de signaler du contenu qu'ils jugent comme étant de l'exploitation et de la cyberintimidation. Voici les liens vers les pages de signalement de comportements abusifs de certains sites Web bien connus :

Twitter : support.twitter.com/articles/20170180-signaler-les-comportements-abusifs

Facebook : https://fr-ca.facebook.com/help/181495968648557/

Tumblr : tumblring.net/how-to-report-people-on-tumblr-for-abuse/ [anglais seulement] (signale les abus par courriel à abuse@tumblr.com)

Si tu constates du contenu qui te semble illégal ou dépasser les limites, signale-le à la police (n'oublie pas de garder des preuves). Le service de police local pourra ensuite déterminer si un crime a été commis et s'il peut faire enquête.

Qui assure la surveillance sur Internet?

De nombreux organismes surveillent les activités sur Internet, mais il nous incombe tous en tant qu'internautes de porter à leur attention tout contenu préjudiciable en ligne. Par conséquent, si tu penses qu'un crime a été commis, il est important d'en parler au service de police local et de lui signaler tout incident de cyberintimidation. La police pourra alors déterminer si un crime a été perpétré et choisir le plan d'action approprié.

Et si la personne qui me dérange (ou qui dérange un ami) habite dans un autre pays?

Cyberaide.ca a établi des partenariats dans le monde entier. Grâce à Interpol et à une grande base de données d'administrateurs de sites Web, elle a la capacité d'enquêter sur les cas d'exploitation d'enfants sur Internet. Toutefois, tu devrais aussi communiquer avec ton service de police local et lui expliquer la situation. Il devrait être en mesure de savoir qui contacter.

La marihuana est elle illégale?

Au Canada, il est illégal de fumer et de posséder de la marihuana. Certaines personnes souffrant de troubles médicaux peuvent en recevoir; toutefois, elle doit être prescrite par un médecin et est utilisée uniquement pour les troubles graves.

Puis je conduire après avoir pris un seul verre?

L'alcool est une substance dangereuse et ne devrait jamais être consommé avant de conduire un véhicule motorisé. La limite légale d'alcool dans le sang est établie à 0,08 (pour une accusation criminelle), mais un taux d'alcoolémie supérieur à 0,05 peut entraîner une suspension du permis de conduire, une amende et une augmentation de tes frais d'assurance. De plus, le Canada a adopté la règle de tolérance zéro en matière d'alcool au volant, ce qui signifie que les conducteurs sous un certain âge (p. ex. 21 ans) ne peuvent absolument pas consommer d'alcool avant de prendre le volant. L'âge varie selon la province ou le territoire, donc tu es mieux de ne pas conduire après avoir pris ne serait-ce qu'un seul verre.

En tant que parent, que puis je faire pour préparer mon enfant à faire face aux problèmes de criminalité et de victimisation auxquels il sera confronté?

Lorsqu'il est question de criminalité et de victimisation, il est important de maintenir les lignes de communication ouvertes entre vous et votre enfant. Si vous dialoguez souvent avec lui de façon détendue, il se sentira à l'aise de vous parler des problèmes qu'il vit, et vous pourrez plus facilement le comprendre et l'aider. Rappelez-vous de ne pas le juger, de garder l'esprit ouvert et d'être reconnaissant qu'il se confie à vous.

Si un sujet venait à exiger une mesure d'urgence, communiquez avec votre service de police local le plus tôt possible.

Quels sujets devrais je aborder avec mon enfant?

Drogues et alcool

Informez-le des conséquences graves et à long terme de la consommation de drogues et d'alcool. Rappelez-lui que ces comportements peuvent avoir des conséquences juridiques et sociales et qu'il peut en subir les séquelles toute sa vie. Pour en savoir plus sur les drogues et l'alcool et l'incidence qu'ils peuvent avoir sur une vie, consultez notre fiche d'information sur la drogue et l'alcool.

Assurez-vous également qu'il est au courant des conséquences de l'alcool au volant et qu'il sait qu'il ne doit jamais monter dans un véhicule avec une personne dont les facultés sont affaiblies.

Relations et amitiés :

Les amitiés et les relations font partie intégrante du développement d'un enfant. Il est important que votre enfant sache comment s'entourer de personnes qui auront une influence positive sur lui. Apprenez à connaître les personnes qu'il fréquente. Invitez-les chez vous. Enseignez à votre enfant l'importance d'avoir un réseau de soutien composé d'amis(es).

Essayez aussi de reconnaître les signes avant-coureurs d'une relation malsaine entre votre enfant et des pairs, des amis(es) ou des partenaires.

Consultez nos fiches d'information sur la violence dans les fréquentations et l'intimidation.

Comment me protéger lorsque je vais courir ou marcher seul en soirée?

Demande à un ami de t'accompagner! Au lieu de courir seul, organise une compétition amicale, surtout en soirée.
Garde ton cellulaire sur toi en tout temps et assure-toi qu'il est facilement accessible, en cas d'urgence. La majorité des téléphones peuvent aussi servir de lampe de poche, au besoin. Si tu écoutes de la musique, règle le volume à un niveau raisonnable pour pouvoir savoir ce qui se passe autour de toi.

Avant de sortir, informe quelqu'un de ta destination et du moment prévu du retour. Il est toujours préférable de sortir le jour (étant donné la lumière naturelle); reste dans des endroits bien éclairés.

J'envisage de faire carrière dans la police, comment puis je obtenir plus d'information?

Visite le site Web GRC.ca pour en savoir plus sur les possibilités d'emploi offertes et sur le recrutement pour devenir policier de la Gendarmerie royale du Canada.

Si vous tu es à l'école secondaire, au cégep, au collège ou à l'université, tu peux aussi consulter le site Web du Programme fédéral d'expérience de travail étudiant (PFETE) pour trouver un emploi.

J'aimerais donner de mon temps à ma communauté. Où devrais je commencer?

Dans la plupart des cas, les bénévoles de la GRC doivent avoir 19 ans.

Renseigne-toi pour savoir si le Programme des gendarmes auxiliaires est offert dans ta province ou ton territoire. Ce programme de bénévolat encourage les membres de la communauté à jouer un rôle positif dans leur milieu et leur offre une formation à cette fin.

Visite le site Web de la GRC pour connaître les possibilités de bénévolat offertes dans ta province ou ton territoire.

Que puis je faire pour améliorer la qualité de vie dans ma communauté?

Visite notre page « Fais ta part » pour découvrir comment participer à des initiatives visant à prévenir la criminalité et ainsi faire de ta communauté un meilleur endroit où vivre!

Comment puis je rester en contact avec la GRC?

Si vous souhaitez rester en contact avec la GRC, joignez-vous à nous sur les médias sociaux.

  • Aimez notre page Facebook : https://www.facebook.com/rcmpgrc
  • Suivez-nous sur Twitter : @rcmpgrcpolice, envoyez-nous des messages en utilisant le mot-clic #GRCjeunesse

Notre fils de nouvelles et notre section En vedette vous permettront également de rester informé.

Si vous n'avez pas trouvé la réponse à votre question, n'hésitez pas à utiliser notre formulaire Web pour communiquer avec nous.