Gendarmerie royale du Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Rhona Margaret DUNCAN

Affaires non résolues

Nom : Homicide de Rhona Margaret DUNCAN (16 ans)

Lieu : North Vancouver, C.-B. (Columbie-Britannique)

Détails : Dans la soirée du 16 juillet 1976, Rhona DUNCAN, 16 ans, se rend avec des amis à une fête organisée dans une résidence située sur l’avenue Queens Est à North Vancouver (C.-B.)

Une soixantaine d’adolescents de l’école sont présents à cette fête. Vers 1 h du matin, Rhona et son amie Marion Bogues décident de rentrer à pied à la maison. Elles quittent la fête en compagnie de leurs petits amis respectifs, Owen Parry et Shawn Mapoles. Arrivés près de leurs maisons, les garçons quittent les filles qui continuent seules leur chemin. Les deux jeunes filles se séparent près de la maison des Bogues, située à trois rues de celle des DUNCAN. Il est environ 2 h 45.

Vers 3 h du matin, une voisine des DUNCAN entend un homme et une femme se disputer dehors. Elle réveille son mari qui va voir ce qui se passe. En sortant à l’arrière de la maison, celui-ci entend un homme et une femme se disputer. Il crie alors « qu’est-ce qui se passe là? » et le bruit s’arrête. N’entendant plus rien, il retourne se coucher. Les DUNCAN habitaient à trois maisons de ce couple.

Le corps partiellement vêtu de Rhona DUNCAN est retrouvé le matin suivant vers 9 h, dans l’herbe haute qui pousse derrière le garage des voisins. Elle a été violée et étranglée à mains nues. L’enquête montre qu’elle est morte par strangulation.

Les enquêteurs ont interrogé tous les amis et connaissances de Rhona DUNCAN. Une foule d’examens polygraphiques ont été effectués sans qu’on parvienne à élucider l’affaire. En 1998, grâce aux progrès des techniques d’analyse de l’ADN, on réussit à dresser le profil d’identification génétique de l’agresseur de Rhona DUNCAN.

Une liste de 172 hommes, des connaissances de DUNCAN ou des suspects, est dressée. Les enquêteurs ont obtenu un échantillon biologique de la vaste majorité d’entre eux, mais la comparaison avec le profil génétique du suspect s’est révélée négative. Tous les principaux suspects figurant sur la liste ont été éliminés. De nombreux autres sont décédés ou n’ont pu être localisés.

Contactez-nous : Toute personne ayant des informations sur cette affaire est priée de communiquer avec le serg. Gerry Webb de la Section des crimes graves du Détachement de la GRC de North Vancouver, au (604) 983-7417, ou d’appeler la ligne d’Échec au crime au 1-800-222-8477.

Dossier : 1976-18404 du Détachement de la GRC de North Vancouver