Gendarmerie royale du Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

La GRC s'excuse

Pour en savoir plus

Durant son discours prononcé durant la Protocole de Coopération en matière de Sécurité Publique, mai 2004, le Commissaire de la GRC à présenté ses excuses aux peuple autochtone pour le rôle de la GRC durant l'époque des pensionnats indiens.

Bon nombre d’Autochtones ont trouvé le courage de franchir le pas pour sortir de l’héritage laissé par ce terrible chapitre de l’histoire canadienne en partageant leurs expériences. Vous avez entendu l’une de ces histoires aujourd’hui. À ceux parmi vous qui avez subi des tragédies dans les pensionnats, nous disons que nous sommes profondément désolés de ce que vous avez vécu. Comme vous avez pu l’entendre aujourd’hui, la guérison a commencé dans bon nombre de collectivités; un témoignage qui atteste de la force et de la ténacité des peuples et des collectivités autochtones.

Les Canadiens et les Canadiennes ne pourront jamais oublier ce qui est arrivé et ne devraient jamais l’oublier. La GRC est convaincue que nous pouvons travailler tous ensemble pour tirer des leçons de cette expérience du système des pensionnats indiens et veiller à ce qu’elle ne se reproduise plus.

La GRC s’engage à collaborer avec les peuples autochtones pour poursuivre le processus de guérison. Vos collectivités méritent d’avoir de meilleures options et de meilleures chances. Connaissant le passé, nous devons tous nous tourner vers l’avenir et bâtir un avenir plus prometteur pour tous nos enfants.

Au nom de la GRC et en mon propre nom, à titre de commissaire de la GRC, je vous demande sincèrement pardon pour le rôle que nous avons joué dans le système des pensionnats et pour les abus qui s’y sont produits.

Le Commissaire